Art / Afrique, le nouvel atelier

Par Agnès Bitton

D’abord des couleurs? Ou d’abord des sons? La terre qui parle et un rythme, les chants qui jaillissent et qui forcent la danse. L’Afrique c’est le temps long d’une lumière qui fait vibrer l’image. L’Afrique c’est cette plainte ancestrale qui fait du présent un temps fragile.

54 pays, 1000 ethnies, 2000 dialectes. Et au premier rang de la conscience politique forte de chacun,  cette appartenance fondatrice: l’Afrique.

Ma sélection Mali/ Afrique du Sud de l’exposition Art Afrique à la Fondation Louis Vuitton jusqu’au 4 septembre.

Eblouissants  photographes Maliens

Malik Sidibe capture si bien le swing, qu’on entend le grésillement du saphir sur le vinyl et la mélopée qui emporte frère et soeur . On est en 1963, c’est la nuit de Noël. 

Malick Sidibé (1935-2016, Mali) « Nuit de Noël » 1963 @Malick Sidibé

Comment cet instantané peut-il nous raconter et l’histoire du Mali indépendant depuis peu, et la douceur de l’Afrique qui vibre de musique, l’élégance des corps libres, et la complicité fraternelle, timide et tendre, symbiose totale, et le rêve américain…Sur 3 murs en une dizaine de photos ,  on révise nos classiques, oui la musique c’est l’Afrique, oui la danse, c’est l’Afrique, et la photo… ça pourrait bien être le Mali.

Seydou Keita à l’inverse est portraitiste, avec lui on prend la pose jusqu’à la caricature. L’image est travaillée de géométrie hypnotique. Aux impressions des boubous,  jupes, et caracos répondent celles siamoises des  batick, des wax et des kente plaqués en fonds-papiers peints . Keita travaille en noir et blanc, pourtant de sa palette de gris, fusent les couleurs primaires saturées de lumière. Virtuose.

Seydou Keïta (1921-2001, Mali) « Odalisque  » 1956 @Seydou Keïta

Afrique du Sud

Pardon pour les autres, ils ont du talent et sont particulierement bien représentés dans cette exposition. Pardon pour Jane Alexander et son oeuvre coup de poing, pardon pour Sue Williamson et son film fort, pardon pour tous les autres, VOUS IREZ VOIR CETTE EXPOSITION POUR WILLIAM KENTRIDGE. Je pourrais ne vous dire que ça. Je devrais peut être seulement vous prévenir que devant un film de William Kentridge, vous allez avoir longtemps le goût de l’Afrique sur la langue, son odeur, sa folie, sa révolte, son swing, sa beauté, ses couleurs, que vous allez pleurer peut être, que vous allez découvrir des émotions enfouies. Vous préciser que Kentridge ne fait rien comme un autre . « Un film » est trop peu dire. Le support est un triptyque d’écrans, 3 films donc? 

La technique est si mixte que vous ne saurez relever tous les procédés mis en oeuvre. Sachez que William Kentridge réalise tout lui même, et que son premier matériau est le fusain. 

William Kentridge (1955, né à Johannesburg, Afrique du Sud. Vit et travaille à Johannesburg) « Notes towards a model opera  » 2015 @William Kentridge

Sachez encore que cet artiste qui n’a pas d’égal contemporain réalise des films, et des opéras, que le titre de l’oeuvre de 2015 qui est présentée est « notes towards a model Opera » . Que l’Intenationale psalmodiée, orchestrée, dansée, rythmée, sculptée dans cet opéra est bien du genre humain, est même du genre africain, qui est du genre révolutionnaire. C’est au Rez de chaussée, dans la deuxième salle, prenez une chaise, le plus loin possible des écrans. 

(4) Vidéo : William Kentridge notes towards a model opera 2015

12 minutes. Je vous envie. Vous y reviendrez en redescendant, d’autres vidéos de lui au dernier étage, tout en silhouettes, en ombres, de l’autre côté de la lumière et des sculptures des dessins, des collages, et un livre somptueux à s’offrir à la librairie.

Sur la terrasse du dernier étage au dessus de la canopée  ou  au frais de la plage du sous sol, face aux vagues, dans cet étrange vaisseau enfin débarrassé des couleurs écrasantes de Buren, vous terminerez l’expérience dans une illusion  d’Afrique du sud.

Ps: reconnaissance éternelle à celui ou celle qui me fait rencontrer William…

Agnès Bitton

ART AFRIQUE, LE NOUVEL ATELIER

Fondation Louis Vuitton

Du 26 avril au 4 septembre 2017

http://www.fondationlouisvuitton.fr/expositions/art_afrique_le_nouvel_atelier.html

2 réflexions sur “Art / Afrique, le nouvel atelier

  1. Pingback: Destination Chypre – Elementa Residency 2ème édition. | The Gaze of a Parisienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s