Derniers jours: Bacon-Giacometti, rencontre de 2 Monstres sacrés de l’Art du XXème

 

Rencontre entre Giacometti et Bacon, photographiée par Graham Keen en 1965.

Bacon- Giacometti. L’exposition de la Fondation Beyeler offre une confrontation de ces deux figures majeures du XXème siècle, le peintre et le sculpteur, si différents dans leurs modes d’expression, si proches dans leur obsession d’une représentation déformée du corps et dans leur passion pour le portrait, incarnant l’humain sous sa forme la plus individuelle.

Fondation Beyeler, ©thegazeofaparisienne

Dans les grandes salles claires de Beyeler, les silhouettes fantomatiques de Giacometti (1901-1966), étirées jusqu’au décharnement, s’élancent majestueusement devant les corps tordus, contorsionnés, animés de mouvements mystérieux de Bacon (1909-1992).

Bacon,Three Studies of Figures on beds, 1972, ©thegazeofaprisienne

Je suis saisie par la beauté de l’ensemble; éblouie par les familles sculptées de bronze de l un et  par les sublimes couleurs de l’autre, dont la douce luminosité et l’éclat contrastent avec l’étrangeté inquiétante des sujets. Quelle puissance dans les triptyques de Bacon, et dans ce Toréro, en pleine corrida, dont le mouvement et les teintes captivent!


Bacon, la Corrida, Fondation Beyeler, ©thegazeofaparisienne

Dans une autre salle, je découvre, sous forme de films projetés, les ateliers des deux artistes. Deux tout petits ateliers envahis d’un désordre incroyable. Comment Giacometti a pu sortir de cet espace minuscule (23m2 seulement!) et totalement encombré, des sculptures aussi immenses ? Comment Bacon a-t-il pu créer ses vastes toiles aux formes nettes et aux couleurs pures, dans ce bric à brac chaotique? L’expérience est fascinante.

Giacometti dans son atelier., Fondation Beyeler, ©thegazeofaparisienne

« J’ai toujours aimé les portraits de Giacometti, surtout ceux réalisés au crayon et au fusain. (…) Pendant longtemps , on a méconnu ses dessins. Ils sont pourtant, à mon avis, ce qu’il a fait de plus fort ». Francis Bacon

Plus loin, une pièce est dédiée à des portraits/bustes de Giacometti . Le sculpteur pratiquait également avec maestria l’Art du dessin; le portrait « homme à mi corps » en est un magnifique exemple.

Les expositions de la Fondation Beyeler sont toujours des événements. Ici encore, l’émotion frappe en plein coeur. Si vous ne l’avez pas déjà fait, allez admirer les chefs-d’oeuvre fascinants  de ces deux Maitres… Jusqu’à Dimanche!!

Caroline d’Esneval

Bacon-Giacometti

Fondation Beyeler,

Jusqu’au Dimanche 2 Septembre

Fondation Beyeler, Baselstrasse 101, 4125 Basel

Une réflexion sur “Derniers jours: Bacon-Giacometti, rencontre de 2 Monstres sacrés de l’Art du XXème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s