Les Magnifiques Monstres de Thomas Schütte

Exposition à la Monnaie de Paris

United Enemies, 2011 Bronze / @thegazeofaparisienne

Il n’y a que Thomas Schütte pour nous faire autant aimer les monstres! Dès l’arrivée dans la cour de la Monnaie de Paris, je suis étonnée, fascinée par les personnages bizarres et gigantesques, sortes de géants déformés ou animaux fantasmagoriques, qui me font face. Impressionnants sont ces colosses aux pieds emprisonnés dans leur socle, dont la facture est d’une expressivité saisissante; l’un est touchant par sa gaucherie, un autre porte son visage dans sa main etc… Je vais de surprise en surprise tout au long de l’exposition.

T. Schütte, Mann im Wind I / ©thegazeofaparisienne

C’est là la magie de Schütte. Par ses sculptures de bronze ou de verre, ses céramiques ou ses oeuvres d’architecture, l’artiste nous fait entrer dans un monde à part, où le tragique côtoie le grotesque, où des questionnements sombres s’habillent d’humour et de références enfantines.

T. Schütte, Drittes Tier, Patinated Bronze, Water pump ©thegazeofaparisienne

Géants et personnages de caricature pour représenter l’Homme..

« Mes oeuvres ont pour but d’introduire un point d’interrogation tordu dans le monde » Thomas Schütte

Mais pourquoi font-ils de telles grimaces? Une question à laquelle Thomas Schütte ne répond pas. Il n’est pas loquace lorsqu’il s’agit d’ « expliquer » ses oeuvres. Leurs figures outrées font penser aux caricatures du célèbre Daumier. Comme les frère –Fratelli, qui ont l’air louche des voyous fomentant un mauvais coup.

Fratelli ©thegazeofaprisienne

Plus loin, je m’arrête devant cette incroyable et immense tête de céramique. Même coupée, elle nous toise depuis son socle. Je ne peux qu’admirer la précision du travail de chaque ride, chaque froncement qui donne une expression si forte à chacune des sculptures de Schütte, de la plus petite à la plus grande. On notera aussi les magnifiques couleurs des émaux que l’artiste crée lui-même, avant de les confier à cuire à un atelier.

La question de la Mort

«  Ce qui est vraiment intéressant, c’est le choc que génère le sentiment d’être mortel, quand il se manifeste. » Thomas Schütte

Mein grab (ma tombe) 1981/©thegazeofaparisienne

C’est à 27 ans à peine, que Thomas Schütte vit ce choc révélateur. Il crée cette année là, une maquette et un dessin de sa propre sépulture, posant comme date de sa « future » mort, le 25 Mars 1996. Une intuition qui ne s’est pas réalisée…heureusement! Cette conscience de la mort est très présente dans son oeuvre et s’illustre à travers plusieurs mediums: des peintures de belles fleurs fanées, un masque mortuaire, une série d’urnes funéraires en céramique formant une « Famille« , ou encore des visages de verre, représentés à la manière des Gisants.

T. Schütte, Family 1998, urnes géantes /©thegazeofaparisienne

L’Architecture comme une expression de la Sculpture

L’architecture est un autre pan de son oeuvre, tout aussi intéressant, étonnant et plein d’humour. Depuis ses bâtiments colorés et géométriques , « Maisons de vacances pour terroristes » où Schütte se joue des grandes théories de l’Architecture moderne, jusqu’au concept étrange de « la maison pour un seule personne ». Un lieu de méditation, où l’habitant est inviter à se détendre et à admirer une oeuvre d’Art, tout en bénéficiant d’une exposition au soleil optimale. Ces oeuvres – maisons, faite d’une pièce unique, sont réalisées à l’échelle 1, pour de commandes privée de collectionneurs. L’une d’elle « Krystall II » est présentée en taille réelle dans l’exposition.

Thomas Schütte Kristall II, 2014

En point d’orgue, la superbe conception de la Skulpturenhalle, sa propre Fondation, réalisée par l’artiste avec l’aide d’autres architectes. L’idée formelle lui est venu en posant une chips Pringle’s sur une boite d’allumettes!! Dans cette Fondation, inaugurée en 2016, Schütte expose, en intermittence avec son travail personnel , les oeuvres de sculpteurs qu’il admire.

Photo de la Fondation personnelle de Thomas Schütte à Neus en Allemagne

Laissez-vous séduire, comme moi, par l’univers si personnel de Thomas Schütte. Un point de vue détonnant, dont les représentations sculptées interpellent, émeuvent et subjuguent par ce mélange de profondeur et de fantaisie.

Caroline d’Esneval

 

Thomas Schütte

Monnaie de Paris

Jusqu’au 16 Juin 2019

https://www.monnaiedeparis.fr/fr/activites-et-visites/thomas-schutte-vu-par

Commissaire: Camille Morineau, Directrice des expositions et des Collections de la Monnaie de paris

 

Une réflexion sur “Les Magnifiques Monstres de Thomas Schütte

Répondre à lesbullettescolorees Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s