Effervescence culturelle, Côté Sud.

Côte d’Azur, trois mots qui évoquent un paradis baigné de lumière, bordé de plages à l’eau incroyablement bleue, de palmiers à l’air presque exotique, de rocs rouges couverts d’une végétation luxuriante. Le lieu captivant d’une Dolce Vita à la Française. Mais ce n’est pas que cela. L’Histoire et l’Art se mêlent avec bonheur à la saisissante beauté naturelle du site. On y trouve une richesse artistique et culturelle grandissante pour qui cherche à s’y plonger. Promenade-découverte de ces lieux exceptionnels à ne pas manquer.

Mythique! La Fondation Maeght, à Saint-Paul de Vence

Parc de sculptures Photo: Roland Michaud ©Fondation Maeght ©ADAGP paris 2014

Inaugurée en 1964 par André Malraux, la fondation Marguerite et Aimé Maeght a été la première Fondation privée d’Art en France. Elle compte, aujourd’hui, parmi les institutions culturelles internationales les plus reconnues. Depuis toujours, j’adore ce lieu au charme poétique, réunissant un magnifique parc de sculptures et un espace d’exposition ouvert sur l’extérieur. Conçu par l’architecte Josep Lluis Sert, c’est un endroit magique où vivent les créations des plus grands maitres du XX ème siècle. Quel plaisir de déambuler au milieu de la cour Giacometti, de suivre le labyrinthe de Mirò, d’admirer le vitrail de Braque ou la fontaine de Bury etc…Galeristes et éditeurs les Maeght y ont réuni une immense collection d’oeuvres (peintures, sculptures, dessins etc..) d’artistes modernes et contemporains qu’ils exposent au fil du temps.

Exposition actuelle: « Joan Miró. Au-delà de la peinture« , jusqu’au 17 Novembre 2019

informations: https://www.fondation-maeght.com

Se « Res-sourcer » à la Fondation Carmignac, à Porquerolles

Fondation Carmignac site et architecture Photo: Laurent Lecat

Se rendre à la Villa Carmignac, espace d’exposition de la collection de la Fondation Carmignac, est déjà une expérience en soi. Il faut passer par la mer pour atteindre l’île de Porquerolles, puis traverser des champs d’oliviers et de vignes pour arriver, enfin, devant l’ancien mas provençal, transformé en un Musée étonnant. Là, je découvre la nouvelle exposition, concoctée par la commissaire Chiara Parisi, qui porte un nom évocateur , « la Source« . Source de vie, d’énergie, source vitale puisée dans l’eau de l’île de Porquerolles, source créatrice des créations qu’elle abrite. L’expérience sensorielle continue… pieds nus, dans un silence presque monacal. Je découvre un plafond d’eau et des puits de lumière, qui inondent de soleil les oeuvres réunies autour des thèmes du corps féminin et de l’abstraction .

Exposition la Source plafond d’eau Photo Luc Boegly / David Desrimais Editeur

A l’extérieur, un parc de sculptures, où trône le très beau labyrinthe de verre de Jeppe Hein, continue cette célébration de l’Art contemporain.

Exposition actuelle: « La Source », jusqu’au 3 Novembre 2019

informations: www.fondationcarmignac.com/villa-carmignac

Art minimaliste et Conceptuel à la Venet Foundation, au Muy

Venet Foundation photo Jérôme Cavalière / Archives Bernar Venet, NY

Ouverte en 2014, la Venet Foundation du Muy est l’aboutissement de 50 années de création de Bernar Venet et de rencontres avec d’autres artistes. De là est née une impressionnante collection d’oeuvres. La Venet Foundation du Muy a été créée pour montrer des pans de cette collections, incluant les propres sculptures de Venet et des créations d’autres artistes avec lequel il a tissé des liens étroits.

Exposition Claude Viallat, « Libérer les Couleurs « Courtesy Venet Foundation

Exposition actuelle: « Claude Viallat, Libérer la couleur », jusqu’au 13 Septembre 2019

informations: https://www.venetfoundation.org/fr/about/

Vins, Art et Architecture au Château La Coste, en Provence

Architecture du Centre d'Art Tadao Ando
©Tadao Ando 2015
Centre d’Art, Tadao Ando ©Tadao Ando 2015

Plus loin dans les terres, au milieu des vignes, Le château la Coste invite à une promenade artistique dans le sublime centre d’art créé par l’architecte Japonais Tadao Ando, et le parc de sculptures attenant. Tous les plaisirs y sont réunis, celui des saveurs du vin et des créations de magnifiques artistes. Je m’arrête devant un plan d’eau où se reflète une spider géante de Louise Bourgeois (« crouching spider »), plus loin j’admire la sculpture métallique pointue de Hiroshi Sugimoto (Mathematical model) et un grand mobile emblématique de Calder (Small Crinkly) . On doit cet étonnant lieu au collectionneur Irlandais Patrice McKillen, qui a décidé de parsemer des oeuvres contemporaines d’art et d’architecture dans son domaine viticole. Chaque été est l’occasion d’une nouvelle exposition, d’un nouvel artiste. Et cette année, j’ai pu admirer Îles Singulières. Une installation monumentale de Jean-Michel Othoniel qui joue sur le contraste saisissant entre les briques de verres bleues et le métal brut de la structure architecturale… une merveille!

Iles singulières, JM Othoniel ©studio Jean-Michel Othoniel

Expositions actuelles: Jean-Michel Othoniel « île singulières », Yoshitomo Nara « Drawings-31years » , jusqu’au 22 Novembre / Jean-Michel Basquiat « Oeuvres sur papier », jusqu’au 13 Octobre

informations: https://chateau-la-coste.com/walk/

Parc de sculptures, au Domaine du Muy

Marta Pan Lentilles flottantes Courtesy domaine du Muy

Passionnés de sculptures, le galeriste Parisien Jean-Gabriel Mitterand et son fils Edward choisissent de créer un lieu d’exposition privé dédié à la sculpture monumentale. Ainsi est né le Domaine du Muy. Un beau projet auquel ils ont associé les talents du paysagiste Louis Benech, du commissaire d’exposition Simon Lamunière et de l’architecte designer India Mahdavi. Le parc de sculptures évolue chaque année, et s’étend sur immense une forêt méditerranéenne sauvage de chêne lièges et de pins. Aujourd’hui, il compte une quarantaine d’oeuvres. Une promenade inoubliable…

informations: http://www.domainedumuy.com/

Subodh Gupta, Doot II, courtesy domaine du Muy

Merveilles historiques, aux îles de Lerins

L’ Abbaye de Lérins, sur l’ïle Saint Honorat ©thegazeofaparisienne

C’est évidemment par la mer que l’on accède aux îles de Lérins, deux joyaux faisant face à la baie Cannoise. L’île Saint Honorat d’abord. Elle tient son nom du moine éponyme qui y fonda au Vème siècle la congrégation de moines de l’Abbaye de Lérins. Cette communauté monastique perdure depuis 16 siècles. Le site classé rassemble un magnifique monastère fortifié du XIème siècle, l’Abbaye du XIXème qui entoure les anciens bâtiments (le vieux cloître du VIIème siècle, les sublimes voûtes en berceau du XIème…) et plusieurs chapelles .

Dès l’arrivée, je suis accueillie par une statue de la Vierge aux bras grand ouverts. En avançant, je découvre le monastère fortifié qui se dresse face à la mer. Dans cet édifice à l’architecture militaire, je me promène le long des galeries délimitant des espaces religieux: le cloitre de la prière, le cloitre du travail… Arrivée à son sommet, je suis subjuguée par la vue époustouflante, d’un côté sur la mer, et de l’autre sur la superbe abbaye abritant, aujourd’hui encore, la congrégation des moines de Lérins.

Monastère Fortifié @thegazeofaparisienne

A visiter également l’île Sainte Marguerite, où se dresse le Fort royal de Vauban, transformé par la suite en prison d’Etat. Un lieu mythique, où le célèbre masque de fer fut détenu et qui aujourd’hui abrite un Musée de la mer.

Caroline d’Esneval





Une réflexion sur “Effervescence culturelle, Côté Sud.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s