Bienvenue rue de l’Hôtel de Ville !

« Bienvenue » est une Foire qui regroupe des galeries et leurs artistes dans la Cité Internationale des Arts de la Ville de Paris. Le bâtiment, lieu propice aux rencontres, accueille en résidence depuis 1965 des artistes du monde entier.

Ce samedi, et pour une semaine, plus de 25 galeries sont installées, réparties sur les 4 étages et présentent quelques uns de leurs artistes.

Arpentant les étages, nous avons fait des rencontres intéressantes et parfois étonnantes.

l’Industrie et ses implications sociales est un monde qui passionne Dominique Dehais  qui fait partie de ces artistes qui tissent des liens forts grâce à leur travail.  Perfectionniste il est allé jusqu’à acheter et démembrer une Peugeot 207 pour illustrer son livre sur le quotidien d’une chaîne de production et ses acteurs humains @Zone de production, naissance d’une automobile  (Ed. Le 19, Crac-Nouvelle Vie Ouvrière). Dominique collabore souvent avec des sociétés de construction sur des projets architecturaux. Présenté par la galerie La Ferronnerie,  il expose ses dernières œuvres en tôle d’aluminium laqué.

OIAPE6273.JPG
Dominique Dehais : « Land n°1 », « Land n°2 »,
« Land n°3 », « Land n°4 » 2019
Laque sur aluminium 46×65 cm

Inspirée par le cinéaste anglais Derek Jarman, Michaële Andréa Schatt présente des tableaux imprégnés de paysages mais aussi une œuvre sculptée rassemblant des ceintures et des galets en silex émaillés évoquant les colliers de galets créés à l’époque par le cinéaste. Cette céramiste peintre est exposée par la galerie Isabelle Gounod.

Investis dans la défense de notre planète, dans la mouvance des jeunes d’aujourd’hui,  Florent Lamouroux expose ses « Boules à neige «  qui  alertent et dénoncent de façon ironique l’impact environnemental de l’activité humaine.

TIEKE9573.JPG
Florent Lamouroux : « 7èmecontinent », 2019
Sphères en verre soufflé, résidus ramassés sur la plage et mixés  10cm de diamètre

Inventif : nous avons passé un moment étonnant avec Michel Huelin de la galerie suisse Club d’Art Contemporain qui nous a fait basculer dans un monde virtuel. Chaussés de sa lunette et de sa manette, nous avons plongé dans une salle peuplée d’objets hybrides et d’êtres vivants tournants autour de nous. A voir absolument avec vos enfants ! Son travail sur la peinture et le numérique, notamment lié à l’architecture, est également présent.

TQCGE9898.JPG
 Michel Huelin 
e5de94d2-f267-410c-b226-fd2dbaf43b9d.jpg
Michel Huelin : « Broken Architecture 3 », 2019
Jet d’encre pigmentaire sur papier Hanemühle Photo Rag, collé sur Dibond   59x99cm

Vibratoire pourrait définir le travail de la dessinatrice et sculptrice, Carmen Perrin qui travaille les matériaux, la lumière et la perspective. Elle présente sa série de livres perforés en bois et son œuvre cinétique à la mine de plomb.

439e93ea-71df-480b-b5e5-6cceec532c91.jpg
Carmen Perrin : Série noire, 2015 livre perforé, collage, bois et peinture acrylique
« Au pifomètre » 18,5x12x9cm
« La machine découdre » 18,5×12,5x9cm
« Le gorille au frigo » 18,5×12,5×12 cm
« Poids lourd » 18,5×12,5×12 cm
« Ouvrage de dame » 18,5×12,5×22,5 cm

La galerie Laufer de Belgrade présente les dessins de Mihael Milunovic. Ses dessins présentés ici sont faits à l’encre de chine ; totalement absurdes et purement démagogiques ils s’inspirent de sujets dérisoires et mystiques. Peintre,  dessinateur et sculpteur, l’artiste travaille également sur des projets artistiques monumentaux, tels qu’une bâche sur un immeuble de 4000 m2 à Vienne ou encore une sculpture en néons au-dessus  du Danube

PUAYE8871.JPG
Mihael Milunovic : « Pilote de chasse », 2018   Dessin, Encre de chine sur papier   76X57cm

Mental est l’adjectif qui pourrait caractériser le travail de Henni Alftan.  Chacune des œuvres est un scénario auquel le spectateur adhère ou pas. Nous y avons vu des œuvres récentes et anciennes (2018 !). Les fameux diptyques qui paradoxalement ne doivent pas être vus ensemble. L’artiste a été récompensée par le prix Emerige en 2014.

5bacc7ad-b7a7-46ec-ae15-c45f61ae918f.jpg
Henni Alftan : « Downtown », 2018 huile sur toile, 65x81cm

Nous avons également passé un moment avec l’artiste peintre et musicien Thomas Dunoyer de Ségonzac qui a obtenu le prix International de peinture « Novembre à Vitry » en 2018.  Présenté par la galerie Edouard Escougnou, il définit la peinture comme « une forme qui pense ».

Thomas Dunoyer de Segonzac & Ken Sortais Galerie Edouard Escougnou

The Gaze of a woman artist

Nous avons aperçu également le travail de vidéo de l’américaine Lala Drona présenté par la galerie Arnaud Lefebvre. L’artiste veut renverser les habitudes de « the male gaze  » le regard masculin en retirant le traditionnel sujet féminin et gardant l’image pour elle.

36b6c99a-3dbc-415a-bc32-6ae0d4f7f358.jpg
Lala Drona galerie « Female frame » 2019 Arnaud Lefebvre 

Et la peinture de Guillaume Pinard (galerie Anne Barrault). Et tant d’autres artistes à (re)découvrir.

Laetitia Launiau

Jeudi 17 octobre aura lieu la remise du prix Bienvenue x Inocap Gestion à 19h  suivie d’une Garden Party et DJ set jusqu’à 22h.

Francois Mangeol Galerie ALB Bourdiec

« Bienvenue »

Cité Internationale des Arts

18, rue de l’hôtel de ville – 75004 Paris –

Samedi 12 octobre- Dimanche 20 octobre 2019

www.bienvenue.art– facebook.com/bienvenue.art – instagram.com/bienvenue.art

3 réflexions sur “Bienvenue rue de l’Hôtel de Ville !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s