REGARDS sous confinement

Par Anne Lesage

REGARDS sous confinement …

Cuisiner :

A table

J’aime beaucoup le compte IG de Luana Belmondo qui  fourmille de bonnes idées gourmandes en voici une saine et simplissime du chou-fleur  qu’il ne faut pas nécessairement gratiner ou manger cru. Non, la recette tient en quatre lignes :
laver et découper le chou-fleur en bouquet.

Feher, Émeric (1904-1966) © Émeric Feher / Centre des monuments nationaux Étal de choux-fleurs aux Halles, Paris


Broyer toutes les noix, noisette, pignons, épices qui vous tombent sous la main ajouter quelques épices (j’ai choisi 4 épices, muscade et gingembre)
tout jeter dans le wok et faire revenir avec un filet d’huile d’olive.
Un bouquet de coriandre fraîchement découpé jeté juste avant de servir. Merci vraiment @luanablemondo.officiel c’était un régal !

Une recette

Bien fouiller son fond de congélateur : doit s’y trouver au moins un sachet de fruits rouges de chez Picard…
300 gr de fruits rouges surgelés – 25 gr de maizena1 – sachet de sucre vanillé – 40 gr de sucre
Porter à ébullition puis laisser refroidir et placer 24h au frigo ; servir avec un peu de lait ou de crème fraiche selon vos envies…
Photographie de la pub Thermor par les Frères Séeberger. Cette photographie est délicieusement décalée et vintage ! ©Séeberger Frères/ Regards- Cmn

Un dessert et une pub pour Thermor de © Séeberger Frères /Centre des monuments nationaux

Lire :

La riche et longue histoire de la trop courte vie de Gerda Taro.

Garda Taro fut la première femme photographe-reporter tuée dans l’exercice de ses fonctions à l’âge de 27 ans écrasée par un char républicain pendant la guerre d’Espagne .

Révolutionnaire combattant les nazis, elle quitte l’Allemagne dès 1933 pour se baser à Paris et travaille comme assistante à l’agence Alliance-Photo créée par Maria Eisner.

Helena Janeczek « La fille au Leica » une bio de Gerda Taro. Actes Sud. Roman traduit de l’italien par Marguerite Puzzoli.

Sa rencontre avec le photographe d’origine hongroise Endre Erno Friedmann, n’est pas seulement amoureuse, elle est aussi professionnelle . Ensemble,  ils couvriront la guerre d’Espagne où elle trouva la mort en 1937.

La découverte de la valise « mexicaine » de Capa (une autre histoire rocambolesque ! ) contenant des centaines de films photos, ont apporté un éclairage plus précis sur leur collaboration permettant d’identifier et d’attribuer un certain nombre de clichés à Gerda Taro et non plus à Capa. Helena Janeczek brosse un portrait précis et tendre de cette grande photographe encore méconnue : du caractère dans la Grande histoire. Passionnant mais pas encore fini …

Gym :

 Incomparable et inatteignable Mademoiselle Raynes qui fut danseuse à l’Opéra de Paris (cf. photo © Séeberger frères) …en attendant d’y  arriver il y a un tas d’appli-coach comme Asana Rebel /Youth (pour les plus de 45 ans…) ou épuisant mais bon training cardio 7MWC : 7 à15mn/jour selon votre forme.

Pendant les exercices vous pouvez…

Ecouter :

Grandbrother , Anthony and the Johnson, et surtout  (re) découvrir Minnie Ripperton, -encore une vie trop courte –  de la Soul des années 70 : vos ados vont adorer.

Minnie Ripperton

Regarder :

Casablanca pour la 50ème fois et le soin du dernier plan…. ;

Mama Mia pour la 50ème fois aussi  là pour sa fin et son générique pour le moins brillant ;

Découvrir : Whiplash l’un des premier film de Damien Chazelle : époustouflant de bout en bout !

Art contemporain :

Après le déconfinement, si vous ne le connaissez pas déjà, il sera urgent de planifier la       

Visite du château d’Oiron, pour comprendre que l’art contemporain ne date pas d’aujourd’hui !

Tahara, Keiichi (1951-2017) © Keiichi Tahara / Centre des monuments nationaux Château d’Oiron, galerie-portique et tour des Ondes vues à travers un vitrail Château d’Oiron

Les peinture murales Renaissance du château décrivant la Guerre de Troie sont aussi magnifiques et avant-garde que les œuvres contemporaines savamment choisies et agencées par Jean-Hubert Martin et des administrateurs qui lui ont succédé… Choix n°1 :  l’œuvre de Ramette  «  Lévitation rationnelle » qui done une vue sur le château et son architecture Renaissance et car elle évoque tout à fait le désir d’évasion, d’élévation … et d’impuissance à y arriver aujourd’hui.

© Philippe Ramette « Lévitation rationnelle » Château d’Oiron

Choix n°2 : Une des photographies du remarquable reportage fut commandé on temps par la CNMHS à l’immense photographe qu’était Keiichi Tahara et qui nous montre bien que ce château est aussi et surtout un lieu d’inspiration…

Tahara, Keiichi (1951-2017) © Keiichi Tahara / Centre des monuments nationaux Château d’Oiron, jeu de lumière au cabinet des Muses

Album des photographies de Keiichi Tahara : https://regards.monuments-nationaux.fr/fr/asset/fullTextSearch/search/TAHARA%20OIRON/page/1

http://www.chateau-oiron.fr/

2 réflexions sur “REGARDS sous confinement

  1. Comme Agnès ….cette lettre est une des meilleures que j’ai pu recevoir. Légère sans se cacher la réalité, instructive, réfléchie mais aussi pratique. Un retour bénéfique au patrimoine, une invitation à la scène contemporaine et des surprises visuelles, sonores et gustatives. Elle dynamise, merci les filles ! Françoise Paviot

    J'aime

Répondre à paviot francoise Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s