Josef Koudelka à la BNF

Ruines

Joseph Koudelka (né en 1938 à Moravie, actuelle République Tchèque)

BNF © The Gaze of a Parisienne

« Les Ruines, ce n’est pas le passé, c’est l’avenir.

Tout, autour de nous, un jour, sera en ruines » Josef Koudelka

Odyssée de l’espace

C’est une véritable odyssée qu’a accompli Joseph Kudelka, 30 années autour de 20 pays du pourtour méditerranéen. L’aventure de celui qui aimait photographier les ruines, l’occasion aujourd’hui et pendant 3 mois d’une exposition à la BNF permettant de découvrir à notre tour tous ces sites  immortalisés par le photographe. 

Josef Koudelka – BNF

Je suis les pas de Josef Kudelka qui vient de faire son entrée dans cette grande salle noire de la BNF. J’ai l’impression de voir ces images noir et blanc en lévitation sous un ciel étoilé, une suite de panoramas apparaissant tour à tour. Une exposition silencieuse, des paysages de ruines isolées de toutes formes de vie défilent sous mes yeux faisant apparaître la beauté spectaculaire de ces sites construits par nos ancêtres.

Sur une image, des marches d’escalier usées par le temps me semblent si proches de ce que nous ressentons en parcourant les chemins qui nous mènent à telle merveille du passé, elles sont là dans la verticalité du format, symboles de cette vision de l’artiste. Une quête de la vie et de l’éternité, la main de l’homme sur la nature et inversement. L’usage de la verticale qui donne cette impression de regarder à travers une meurtrière.

Josef Koudelka, son arrivée dans l’exposition

La ruine comme quelque chose de commun à l’humanité

Une leçon du paysage, par celui qui considère les grecs et les romains comme de véritables paysagistes qui ont mis en scène l’espace, les temples, maisons, théâtres, cirques, routes, ponts… La main de l’homme sur le paysage et c’est cela que l’artiste cherche à conquérir, des années de quête de l’absolu, de la beauté d’un détail, le visage d’un dieu grec, la main du colosse, ou simplement une pierre dans une flaque d’eau, qui apparaissent sur ces panoramas. Des fragments d’histoire et de présent, contrairement à l’archéologue qui découvre la photographie comme un outil efficace, témoignage de ses recherches.

« …Le mariage de la beauté et du temps. «  Josef Koudelka, extrait de Rencontre, texte de Bernard Latarjet dans le catalogue de l’exposition Ruines.

Amman, Jordanie, 2012 © Josef Koudelka / Magnum Photo

Le commencement

Sur les conseils d’un ami Josef Koudelka se rend sur le site de Delphes et c’est cette première photo du sanctuaire d’Athéna qui amorce le projet, il est fasciné, et c’est à partir de ce moment qu’il systématise le panoramique, devenant sa signature.

Le sujet

La ruine n’est pas un motif mais un sujet qui l’anime  en fonction du paysage modifié par l’homme, qui rappelle le dialogue entre homme et la nature. Avec cette idée de l’intemporalité, la ruine ce n’est pas le passé mais le présent . Il s’attache à la répétition pour obtenir le maximum de son sujet.

Josef Koudelka propose une vision différente, à la fois très minérale et intime. Le détail prend toute son importance.

Cette exposition se termine par une dernière photo, une vue de Pétra en Jordanie.

« Le grand jeu »

Koudelka a fait don de 168 tirages à la BNF qui a également fait l’acquisition de 3 tirages

La BNF conservera ainsi le grand jeu tel que le signifiait son ami Henri Cartier Bresson 

Dans cette exposition sont montrés 110 tirages panoramiques, un cinquantaine de petits formats sur les cimaises et 10 formats verticaux, il s’agit de tirages numériques Picto.

Ruines : 30 ans de travail qui n’ont bénéficié pratiquement d’aucune aide.

Florence Briat Soulié

Exposition Ruines – Josef Koudelka – Bibliothèque Nationale – François Mitterrand

Informations :
Josef Koudelka – Ruines
15 septembre – 16 décembre 2020

https://www.bnf.fr/fr/agenda/josef-koudelka-ruines

Galerie 2
BnF I François-Mitterrand – Quai François Mauriac, Paris XIIIe
Du mardi au samedi 10h > 19h. Dimanche 13h > 19h
Fermeture les lundis et jours fériés

Commissariat :

Héloïse Conésa, conservatrice au département des Estampes et de la photographie, BnF
Bernard Latarjet, administrateur culturel

Une réflexion sur “Josef Koudelka à la BNF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s