Giuseppe Penone, Sève et pensée à la BNF

Toujours une joie de retrouver Giuseppe Penone, cette fois-ci à la BNF pour une exposition qui enchante mon lundi matin. Un évènement qui attendait patiemment la levée des fermetures des musées, ce retard a permis néanmoins à l’artiste de réaliser une série d’estampes dont ce paysage qui lui ressemblerait beaucoup et qui pourrait être selon lui son auto-portrait. (voir image en fin d’article Paesaggio )

Giuseppe Penone
Pensieri et linfa (sève et pensée) , 2017-2018. Toile, pigment végétal, encre. Coll.part.

L’artiste nous a composé une ode à la lecture et à l’arbre, son modèle depuis toujours, le centre de ses préoccupations.

Très tôt dans sa carrière, il a 21 ans, l’artiste originaire du Piemont en Italie, réalise une série d’actions sur le processus de croissance de l’arbre.

Giuseppe Penone devanr sa sculpture : Alberi libro (arbres livre) 2017. Mélèze, cèdre, sapin blanc, sapin rouge. Coll. part. (détail)

L’arbre sacralisé dans toutes ces représentations, dans ce portrait, la bouche grande ouverte sur ce paysage, l’arbre livre, l’arbre sculpté, l’arbre source de l’humanité…

Sève et pensée, deux mots au centre de cette exposition, oeuvre magistrale de 30 mètres en deux parties. La sève extraite de l’arbre et posée sur la toile de lin accompagnant la réflexion de l’artiste, des mots, des phrases inscrites à la suite sans ponctuation à l’image de l’eau du fleuve qui coule le long des rives.

Giuseppe Penone
Pensieri et linfa (sève et pensée) , 2017-2018. (détail)

Un travail effectué de 2017 à 2018, l’artiste a toujours beaucoup écrit, mais pour la première fois il intègre de l’écriture dans une oeuvre. Ce geste de frottage du tronc d’arbre rappelle le travail historique autour de Vert du bois, une toile de 1986 qui est présente dans la salle. Giuseppe Penone a écrit ce texte très poétique, sorte de méditation sur le temps, la mémoire, sur ses différentes oeuvres créées au cours de ses cinquante années de carrière. La langue utilisée est l’italien et l’artiste a demandé à Jean-Christophe Bailly d’effectuer la traduction, un petit livre en est sorti ainsi qu’une lecture par le traducteur, d’extraits enregistrée, disponible en téléchargeant le QR code.

BnF
QR code permettant d’écouter des extraits du texte de Giuseppe Penone « Sève et pensée ». Etraits lus et traduits par Jean-Christophe Bailly. © Adagp, Paris, 2021.

Extrait p.29 Giuseppe Penone, Sève et pensée, Traduction de Jean-Christophe Bailly, éditions BnF.

« …comme germent dans le sous-sol les fruits racines et tubercules d’un monde quimême s’il n’est distant que de quelques centimètres est lointain, obscur et mystérieux et alimente en nous notre imagination et des pensées provenant d’une compréhension magique du créé qui nous fascine encore et enrichit nos perceptions (…) »
Giuseppe Penone
A occhi chiusi (les yeux fermés), 2009. Marbre blanc de Carrare, toile épines d’acacia. Coll. part.

Les commissaires ont choisi de mettre face à cette oeuvre maîtresse, les yeux fermés « A occhi chiusi », qui se transforment dans cette Grande Bibliothèque, en une allégorie de la lecture, le triptyque est composé d’une plaque de marbre avec de part et d’autre deux toiles sur lesquelles se dessinent des paupières fermées où sont posées des épines d’acacia. Cette oeuvre faisant référence à une performance qui s’appelle « Renverser ses yeux ». Il s’agissait pour l’artiste de poser sur ses yeux des lentilles de contact en miroir qui le rendaient donc aveugle, mais sur lesquelles se réfléchissaient les paysages que lui ne pouvaient plus voir, en revanche les spectateurs découvraient ce qu’il voyait. Cette expérience de l’aveuglement lui permettait de faire monter en lui toutes sortes de sensations que la vue occulte. Pour les commissaires cette oeuvre devient une métaphore de la lecture silencieuse.

Giuseppe Penone
Pensieri et linfa (sève et pensée) , 2017-2018. Toile, pigment végétal, encre. Coll.part.

Ecriture, lecture, les liens entre la main et la pensée sont les principales thématiques développées dans l’exposition, la bibliothèque et ce qu’elle implique en est la source d’inspiration. Sculptures, peintures , mais aussi cet ensemble de dessins originaux 16 pages qui ont servi à l’édition d’un livre par les éditions Yvon Lambert avec toujours cette association d’empreintes corporelles et végétales.

Giuseppe Penone
Verde del bosco, 1986. Toile, pigment végétal. Coll. part. (détail)

Des oeuvres anciennes et nouvelles se confrontent et ce livre ouvert Alberi libro (arbre libre), ensemble de douze arbres sculptés en forme de livre émergeant d’une poutre industrielle, quatre essences d’arbre sont représentées le mélèze, le cèdre, le sapin blanc et le sapin rouge, le sculpteur s’est ici servi des anneaux de croissance qu’on peut observer sur les côtés pour dégager les branches jusqu’au tronc. Le tronc gardien de la mémoire du temps est associé aux expériences photographiques sur l’empreinte digitale qui ont donné ces séries Propagations, ces grandes spirales dessinées qui se propagent sur les murs évoquant les cernes des troncs, la croissance de l’arbre. Ici encore écriture et monde végétal sont liés, d’ailleurs j’apprends par la commissaire que la partie de l’arbre très tendre qui constitue la 3e couche de l’écorce, s’appelle le « liber » et est utilisée pour fabriquer le papier.


Giuseppe Penone

« J’écris pour répondre à une nécessité qui n’est pas celle de l’écriture elle-même mais celle de mon œuvre. »
Giuseppe Penone
Paesaggio (paysage) , 2015. Pointe-sèche. BnF, Estampes et photographie.

Toutes ces oeuvres incitent à prendre conscience à la fois de la nature, de sa beauté, un cri lancé par ce portrait gravé nous rappelle la valeur essentielle à la fois de la nature et de la culture.

Florence Briat Soulié

INFORMATIONS :

Commissariat :
Marie Minssieux-Chamonard, conservatrice à la Réserve des livres rares, BnF
Cécile Pocheau-Lesteven, conservatrice au département des Estampes et de la photographie, BnF

Giuseppe Penone. Sève et pensée
BnF I François-Mitterrand I Galerie 2
12 octobre 2021 – 23 janvier 2022

Du mardi au samedi 10h – 19h
Dimanche 13h – 19h

Jean-Christophe Bailly
Giuseppe Penone – Sève et pensée – Traduction de Jean-Christophe Bailly. BnF Editions.

2 réflexions sur “Giuseppe Penone, Sève et pensée à la BNF

Répondre à francefougere Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s