Victor Brauner

PAR STEPHANIE DULOUT Le « conducteur des sortilèges »  « Je suis le rêve, je suis l’inspiration. » Telle une incantation, l’appel du musée d’Art moderne de Paris aurait dû résonner à nos oreilles jusqu’au 10 janvier, et, près de quatre mois durant, opérer son effet d’attraction, jusqu’à, sans doute, conduire les plus timorés et les plus récalcitrants à…