Thierry de Maigret

  • Thierry de MAIGRET  – CHRISTIE’S –

    Vente 22 septembre 2017 à  13h30  à l’Hôtel Drouot –

    9 rue Drouot – 75009 Paris. Salles 5 & 6

 

Collection Jean Lafont

…Sa merveilleuse maison était un produit de ces vies successives où l’on pouvait, au fil du temps, apprendre à distinguer les différentes strates témoignant de ses enthousiasmes passés. Dès que j’y étais entré pour la première fois, entraî- né par Balthazar Clémenti, j’étais tombé sous le charme des grands rayonnages de livres, mais aussi de ce jardin d’hiver ouvert sur le pré, où des meubles de style végétal, offerts par César, se mêlaient aux plantations et aux silhouettes des taureaux qui paissaient au loin. Le naturel et l’intellectuel, le simple et le raffiné semblaient se répondre dans ce décor ; et un même mélange vous saisissait dans cette cuisine où l’on vivait beaucoup, entre le buffet de Majorelle, la vieille cheminée où grillaient les côtelettes, les séries de porte-verres russes en argent qu’on utilisait pour boire le thé, et la lourde table de cuisine chargée de couteaux et de casseroles en cuivre – sans parler de ces objets amusants qu’il collectionnait volontiers, comme ces plaques de porcelaine en forme de carafe utilisées par les représentants de commerce au XIXe siècle. » par Benoît Duteurtre

Collection Jean Lafont Vente aux enchères 22/092017

Expositions publiques : Mercredi 20 septembre de 11 heures à 18 heures Jeudi 21 septembre de 11 heures à 21 heures Vendredi 22 septembre de 11 heures à 12 heures Téléphone pendant l’exposition et la vente : +33 (0)1 48 00 20 05

Catalogue – Vente collection Jean Lafont – Drouot

  • Mercredi 18 mai 2016  à l’Hôtel Drouot – 9 rue Drouot – 75009 Paris

    Une vente aux enchères – Collection de Madame M.

Mercredi 18 mai 2016 à Drouot , Salle 1 à 14h. Commissaire-Priseur : Thierry de Maigret. 9 rue Drouot – 75009 Paris .

N°121 - Un très bel ensemble de 9 portes et un vantail en bois peint en polychromie, Iran fin XIXe - début XXe siècle.

N°121 – Un très bel ensemble de 9 portes et un vantail en bois peint en polychromie, Iran fin XIXe – début XXe siècle.

121 – Ensemble de neuf portes et un vantail en bois, Iran, fin du XIXème – début du XXème siècle Vantaux à caissons rectangulaires et carrés en bois peints en polychromie à rehauts dorés et laqués, comprenant : A – Deux double portes et un vantail à décor floral doré dans une arcature sur fond bleu foncé Dimensions de chaque vantail : 129 x 42,5 ; 129 x 47,5 cm ; 128,5 x 43,5cm ; 128,5 x 45 cm et 128,5 x 43,5 cm B – Deux double portes à décor de gol à bolbol doré dans une arcature sur fond bleu Dimensions de chaque vantail : 129 x 48,4 cm (pâle) et 127,5 x 45,5 cm (plus foncé) C – Double porte à décor de gol o bolbol dans un cartouche vert pâle Dimensions de chaque vantail : 165 x 48 cm D – Double porte à décor de vase fleuri animé d’oiseaux dans un cartouche crème. Dimensions de chaque vantail : 168 x 45 cm et 168 x 44 cm E – Double porte à décor de prince et princesse qâjâr debout sur fond foncé de paysage et combat entre lion et dragon ou bœuf. Barres de soutien Dimensions chaque vantail : 175,5 x 45 cm F – Double porte à décor de prince et princesse qâjâr debout sur fond clair de paysage et combat entre lion et dragon ou bœuf. Barres de soutien Dimensions de chaque vantail : 176 x 45 cm G – Double porte à décor de scènes de cour dans le style safavide et de cartouches calligraphiés de poésie de Saa’di. Barres de soutien Dimensions : 181 x 48 cm 1 200 / 2 000 € chaque double porte

 

N°35 - La chambre à coucher par Jules Leleu pour le collectionneur Zaldumbide, ambassadeur d'Equateur à Paris.

N°35 – La chambre à coucher par Jules Leleu pour le collectionneur Zaldumbide, ambassadeur d’Equateur à Paris. (détail de la commode)

35 LELEU Jules (1883-1961) Commode en placage de loupe de noyer à deux portes pleines en façade et deux tiroir dans sa partie haute. Porte à fond de marqueterie d’ivoire à ornementation d’un bouquet de fleurs entouré d’un cercle, poignées de tirage en forme d’anneau en ivoire et cercle appliqué en métal, ceinture basse de forme arbalète à motifs d’enroulements dans sa partie basse et latérale, piètement boule légèrement aplati à pans coupés soulignés de filets d’ivoire sur les arêtes, plateau en marbre beige. H : 89,5 – L : 124 – P : 54 cm 10 000 / 15 000 € Voir les reproductions et le détail page 3 – Bibl. Françoise Siriex « Leleu Décorateurs Ensembliers », Éditions Monelle Hayot, Paris, 2007, modèle à similaire rep. p. 126 ; « La gazette des Beaux Arts 1925 », modèle similaire rep. p. 372 ; « L’Art Décoratif Français 1918 – 1925 », Éditions Albert Levy, modèle similaire rep. p. 58 ; Viviane Jutheau « Jules et André Leleu », Éditions Vecteurs pais, 1989, modèle similaire rep. pp. 24, 26. – « Mobilier et Décoration d’Intérieur », 1924, modèle similaire rep. p. 5 – Exp. Salon des Artistes Décorateurs, Paris, 1923. Historique : La chambre à coucher vient de chez Leleu en 1923 réalisée pour le grand collectionneur M. Zaldumbide, ambassadeur d’Equateur à Paris, identique à celle de la collection Chenard. Les bouquets de fleurs sont dessinés par Paule Leleu

 

EXPOSITIONS PUBLIQUES – HÔTEL DROUOT :

Mardi 17 mai de 11 heures à 18 heures – Mercredi 18 mai de 11 heures à 12 heures Téléphone pendant l’exposition et la vente : 01 48 00 20 01

contact@thierrydemaigret.com – Tél. +33 (0)1 44 83 95 20

Catalogue vente 18/05 /2016 Thierry de Maigret –

________________________________________________________________________

Mercredi 2 décembre 2015 à l’Hôtel Drouot – 9 rue Drouot – 75009 Paris

Deux tapisseries de la collection Achille Fould aux enchères

Marcus Achille Fould (1800-1867), est un très proche conseiller de Napoléon III, auprès duquel il occupe notamment le poste de membre du conseil et de ministre des finances. Il est également chargé de la Maison de l’Empereur. Plusieurs objets conservés jusqu’à présent par ses descendants, dont deux portraits impériaux monumentaux en tapisserie, sont proposés aux enchères sous le marteau de Thierry de Maigret, le mercredi 2 décembre 2015 à l’Hôtel Drouot à Paris.

Thierry de Maigret vente du 2/12/2015

Thierry de Maigret vente du 2/12/2015

Ces tapisseries exceptionnelles représentent Napoléon III et Eugénie. Tissées par la Manufacture des Gobelins, elles sont en laine et soie et dans un état de conservation remarquable.

L’Empereur et l’Impératrice sont représentés en costume d’apparat. Trois tissages sont connus pour chacune des pièces. Les deux portraits sont réalisés d’après les tableaux de François-Xavier Winterhalter. Pour Napoléon III, il s’agit du deuxième tissage exécuté par le chef de pièce Desroy Père et pour son épouse du premier tissage réalisé par le chef de pièce Edouard Flament.

Ces œuvres sont tissées entre la fin de l’année 1858 et février 1861. Elles ont été données à Achille Fould par un décret de l’Empereur en décembre 1860. Elles ont ensuite été conservées dans sa Villa à Tarbes.

Il existe deux autres paires similaires connues. L’une est conservée au Musée de Compiègne, en dépôt du Mobilier National mais le destin de l’autre est plus incertain. Elle avait été restituée à l’Impératrice en 1899, nous supposons qu’elle est entre les mains de ses héritiers.

Estimées entre 30 000 et 40 000 euros chacune par Elisabeth Floret, expert, elles illustrent parfaitement la vision qu’avait Fould de la manufacture des Gobelins qui souhaitait développer la tapisserie à travers des figures ornementales. Les deux tapisseries de la vente sont remarquables dans l’interprétation des expressions et leur tissage de superbe qualité.

 

Thierry de Maigret vente du 2/12/2015

Thierry de Maigret vente du 2/12/2015

Parmi les autres objets présentés dans la vente et ayant appartenu à Achille Fould, figure de nombreuses pièces d’argenterie aux armes de la famille « un lion » avec sa devise « Aide toi, dieu t’aidera », un service de verres en cristal, ainsi qu’un buste représentant Achille Fould, en marbre blanc signé Oliva.

 

Par alliance, le château de Beychevelle a rejoint le patrimoine de la famille Fould à la fin du XIXème siècle. De nombreux lots proviennent de cette propriété et des descendants d’Achille Fould. Parmi les objets les plus prestigieux : un tableau Nid d’oiseau de Boilly et une magnifique commode d’époque Louis XV.

 

La collection regroupe environ 70 lots. Le catalogue de la vente sera visible sur le site www.thierrydemaigret.com et les objets seront exposés au public à l’Hôtel Drouot le 1er décembre


 

Vente mercredi 18 novembre 2015 à Drouot, 9 rue Drouot – 75009 Paris

Seule une vingtaine de pièces du « service étrusque » commandé pour la Laiterie de Rambouillet de la reine Marie-Antoinette par le roi Louis XVI sont connus aujourd’hui sur les 65 pièces d’origine. Parmi elles, une coupe sur piédouche dite « jatte à anse étrusque » est présentée aux enchères par Thierry de Maigret, commissaire-priseur, et Vincent L’Herrou, expert, le mercredi 18 novembre 2015 à l’Hôtel Drouot. Cet objet, estimé entre 200 000 et 300 000 euros, est exceptionnel par sa facture et sa rareté.

Thierry de Maigret - Vente 18/11/2015

Thierry de Maigret – Vente 18/11/2015 Adjugée : 450 000 euros

La coupe a été exécutée et livrée en 1787 – 1788 comme l’indique au revers la lettre date KK. Elle est décorée sur chaque face d’un profil d’une femme à l’antique, encadré d’entrelacs rouges et de plumets violines. La base, au piédouche et les anses décorés d’un bandeau rouge orangé avec des ornements géométriques «étrusques » en noir.

Il existe dans cette commande pour la Laiterie de Rambouillet trois formes de jattes : « jatte à anse étrusque », « jatte au bandeau » et « jatte écuelle ». Dans l’extrait de « l’état des porcelaines » (archives de Sèvres) pour la Laiterie du roi à Rambouillet le 25 mai 1787 et ensuite le 15 mai 1788, on y note « quatre jattes à anse étrusque » en projet. Dans le document concernant « les pièces finies », on note une « jatte à anse étrusque a longée décoration de têtes de femmes ». Il s’agit de la jatte que nous présentons qui a probablement été la seule réalisée.

Les formes des pièces de ce service ont été influencées par la collection de 525 poteries antiques achetées par Dominique-Vivant Denon pour la manufacture royale. Les dessins préparatoires sont réalisés par le peintre Jean-Jacques Lagrenée Le Jeune (directeur artistique associé de la Manufacture depuis 1785).

Le projet de la Laiterie de Rambouillet rassemble plusieurs artistes majeurs de la période. Le Comte d’Angiviller nomme Hubert Robert, res­ponsable général du projet. La conception des formes fut confiée à Louis Simon Boizot et Jean-Jacques Lagrenée eut en charge la conception du décor.

La Laiterie de Rambouillet a été offerte à Marie-Antoinette par Louis XVI, la reine trouvant ce domaine de chasse trop « gothique ». Erigée en 1785, il s’agit d’une œuvre d’art totale illustrant le nouveau goût de la reine pour notamment le retour à l’antique. Ce service est l’un des derniers commandés par la couronne à la veille de la Révolution, il illustre le nouveau goût pour le néo-classique.

La Laiterie fut ouverte à des visiteurs privilégiés en 1787. On y servait des tartes aux fruits et divers rafraîchissements incluant tout ce qui provenait du lait des brebis, des chèvres et des vaches comme des glaces, sorbets, crèmes fraiches, fromages laitages… Les cheptels d’animaux amenés sur place, provenaient d’une sélection des meilleures races pour exemple les moutons et brebis de race Mérinos arrivèrent d’Espagne

La vente du 18 novembre 2015 regroupe des lots de céramiques variés avec notamment la collection de Jean-Pierre Soisson avec des pièces de Nevers des XVIIème et XVIIIème, un service d’accouchée exceptionnel de la manufacture de Pesaro du XVIIIème siècle estimé 25 000 euros, un ensemble de céramiques de Théodore Deck. Les lots de la vente seront exposés au public le lundi 16 novembre de 15 h à 18 h, mardi 17 novembre, de 11 heures à 18 heures et le matin des ventes entre 11 heures et midi, à l’hôtel Drouot. Le catalogue est visible sur le site internet de l’étude www.thierrydemaigret.com.


 

 

N°57. Edouard Boubat. "Leila de face" 1949. Tirage gelatino argentique 1950 par l'auteur. Tampon, signature et mention manuscrite de l'auteur. 36,5X26,3 Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret - Coll Edouard Boubat

N°57. Edouard Boubat.
Leila de face, 1949. Tirage gelatino argentique 1950 par l’auteur. Tampon, signature et mention manuscrite de l’auteur. 36,5X26,3
Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret – Coll Edouard Boubat

Vendredi 16 octobre 2015 à 13h30 (16 october 2015 – 13h30) voir résultats de la vente

Hôtel Drouot Salle 2

LES TRÈSORS SECRETS D’EDOUARD BOUBAT

The Secret Treasures of Edouard Boubat

  Vente aux enchères : collection Edouard Boubat 

Auction sale: the Edouard Boubat collection

 

Edouard Boubat (1923 – 1999), célèbre photographe d’après-guerre, a toujours recherché à travers son art le beau, le doux, l’admirable. Il a tout au long de sa vie conservé soigneusement certains de ses tirages qui constituent aujourd’hui un véritable trésor dont des vintages inédits. Il collectionne également les œuvres de ses contemporains et amis comme Alvarez-Bravo. Cet ensemble provenant de son atelier, est vendu aux enchères par Thierry de Maigret avec la collaboration de Jean Di Sciullo et d’Agathe Gaillard, le vendredi 16 octobre à l’hôtel Drouot.

Edouard Boubat (1923 – 1999), the well-known postwar photographer, always searched through his art for beauty, sweetness, and magnificence. He assiduously held on to certain prints throughout his life, which are now genuine treasures as hitherto unseen vintages. He also collected the works of his peers and friends such as Alvarez-Bravo. This ensemble from his studio will be auctioned by Thierry de Maigret, in collaboration with Jean Di Sciullo and Agathe Gaillard, on Friday October 16 at the Hôtel Drouot.

Edouard Boubat a étudié la photogravure à l’Ecole Estienne. Après la guerre, il s’initie à la photographie, il est à la recherche de tout ce qui est beau et baigne ses œuvres d’une vraie luminosité. Il rencontre Lella, sa compagne dont il fera de nombreux portraits. Il continue sa carrière en entrant à Réalités en 1951, ce qui lui permet de voyager dans le monde entier.

Edouard Boubat studied photoengraving at the École Estienne. After the war, he began to study photography in the search for all that was beautiful and that would really illuminate his works. He met Lella, the companion who would later feature in numerous portraits. He continued his career by entering Réalités in 1951, which allowed him to travel around the world.

N°133 -Edouard Boubat " Vase" 1995 Positif sur papier photosensible par l'auteur, signature au verso. 40 X30 Pièce unique Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret - Coll Edouard Boubat

N°133 -Edouard Boubat
 » Vase » 1995
Positif sur papier photosensible par l’auteur, signature au verso. 40 X30
Pièce unique
Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret – Coll Edouard Boubat

De nombreux lots de la vente sont des vintages des années 40 – 50 estimés entre 800 et 1 500 euros. De nombreux tirages mettent en scène Paris. Tous montrent l’étendue de son talent et la célébration qu’il faisait de la vie, « un correspondant de paix » selon l’expression de Prévert. Les nombreux porte-folio ne manquent pas d’intérêt pour les amateurs également.Parmi les œuvres les plus exceptionnelles proposées à la vente, le dernier vintage de l’atelier d’une de ces photos les plus célèbres, Lella (1), estimée entre 25 000 et 30 000 €. Edouard Boubat citait Marcel Proust en parlant de cette photo en disant « qu’elle est un peu chargée de la substance transparente de nos minutes les meilleures. ». La vente propose également un portrait de face inédit de cette muse, estimé entre 10 000 et 15 000 euros.

Many of the auction lots are vintages from the 1940’s and 1950’s, estimated to be worth between 800 and 1,500 euros. Numerous prints feature Paris. All display the extent of Boubat’s talent and his celebration of life, dubbed “un correspondant de paix” by Prévert. Many portfolios appeal to connoisseurs as well. Amongst the most exceptional works proposed for the auction, the last vintage from the workshop is one of his most famous photos, Lella (1), estimated between 25,000 and 30,000 euros. Edouard Boubat cited Marcel Proust while describing this photo by saying “qu’elle est un peu charge de la substance transparente de nos minutes les meilleures.” The sale also offers a previously unseen profile portrait of this muse, estimated between 10,000 and 15,000 euros.

A la fin de sa vie, il renoue avec les origines du médium en réalisant des photogrammes à l’aide de fleurs posées sur du papier photosensible, douze de ces dernières créations sont proposées aux enchères.

At the end of his life, Boubat renewed the origins of the medium by producing with the aid of flowers posed on light-sensitive paper twelve of his last creations, which are offered in the sale.

N°172 - Josef Koudelka (1938) "Gitan au cheval" Roumanie, 1968 Signature et dédicace 35X54 cm Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret - Coll Edouard Boubat

N°172 – Josef Koudelka (1938)
« Gitan au cheval » Roumanie, 1968
Signature et dédicace 35X54 cm
Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret – Coll Edouard Boubat –

Edouard Boubat est aussi un grand collectionneur de photographies. Elles révèlent son goût propre et son amour pour son art qu’il perçoit comme un moyen de saisir l’instant « Le présent est rare, le présent est évident ». Parmi ces tirages d’époque, des séries de Salgado, Brihat, Horvat, Stettner, Man Ray, Klein, Plossu, Facchetti, Atget, le gitan au chevalde Koudelka, Lartigue avec le magnifique portrait de Renée (3), Riboud, Cornell Capa, des vintages de William Eugène Smith. Un ensemble varié et de grande qualité avec des estimations entre 800 et 2 500 euros.

Edouard Boubat was also a large collector of photographs. These photographs reveal his personal taste and his love for his art, which he perceived as a way to capture the moment,  Le présent est rare, le présent est évident”. His prints from this period include collections by Salgado, Brihat, Horvat, Stettner, Man Ray, Klein, Plossu, Facchetti, Atget, Riboud, Cornell Capa, le gitan au cheval by Koudelka, the magnificent portrait of Renée (3) by Lartigue, and vintages by William Eugène Smith. This diverse and numerous ensemble is estimated between 800 and 2,500 euros.

Ses premiers appareils dont son Rolleiflex et le Leica de W E Smith figurent également dans la vente ainsi qu’une sculpture de Szekely représentant le portrait psycho-spirituel du photographe.

Boubat’s first cameras, including his Rolleiflex and the Leica of W.E. Smith, also feature in this auction, as well as a sculpture by Szekely depicting the psycho-spiritual portrait of the photographer.

Les lots de la vente seront exposés au public pour quelques-uns à la Galerie Agathe Gaillard du 24 septembre au 10 octobre (de 14h à 19h) et dans leur totalité à l’Hôtel Drouot Richelieu le jeudi 15 octobre de 11h à 21h. Le catalogue est visible sur www.thierrydemaigret.com.

Certain auction lots will be displayed to the public at the Galerie Agathe Gaillard from September 24 to October 10 (from 2pm to 7pm), and all of the lots will be displayed at the Hôtel Drouot Richelieu on Thursday October 15 from 11am to 9pm. The catalogue is viewable at www.thierrydemaigret.com.

N°184 - J.H. Lartigue (1894-1986) "Renée" 1931 Tampon, signature et dédicace 20X30 Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret - Coll Edouard Boubat

N°184 – J.H. Lartigue (1894-1986)
Renée,  1931
Tampon, signature et dédicace 20X30
Vente 16/10/2015 -Thierry de Maigret – Coll Edouard Boubat

 


Mercredi 17 Juin 2015 13:30

 

Drouot Richelieu – Salle 10
MOBILIER – OBJETS d’ART

Mercredi 24 Juin 2015 13:30

Drouot Richelieu – Salle 10 Téléphone pendant la vente: 01 48 00 20 10
Quelques résultats pour cette vente : N°221 Joseph SIMA « Paysage »  : 40000€ – N°146  Ling Ho Lee « Composition » 1964 : 18000 – N°69 Pablo Picasso « Tête de faune » 1947, plat ovale céramique émaillée  : 55000€
Vente 24/06/2015 Salle 10 à Drouot.

Vente 24/06/2015 Salle 10 à Drouot. Adjugé 5500€

Voir Collections du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Exposition « La traversée des signes ». 22/01 au 3/05 2015. Les « Palimpsestes », l’écriture inventée de Georges Noël.

 

Vente 24 juin 2015 - Drouot salle 10 - Thierry de Maigret

Vente 24 juin 2015 – Drouot salle 10 – Thierry de Maigret – Adjugés : N°19 : 1500€ ; n°20 : 2100€ ; N°21 : 1000 €

 

 

Vente 24 juin 2015 - Drouot salle 10 - Thierry de Maigret

Vente 24 juin 2015 – Drouot salle 10 – Thierry de Maigret – Adjugé : 100000€

 


 

 

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Dessins anciens et XIXe , mobilier et objets d’art. Mercredi 25 mars à Drouot salles 1 et 7. http://www.thierrydemaigret.com/flash/index.jsp?id=22006&idCp=90&lng=fr&npp=10000

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015

Vente Thierry de Maigret à Drouot 25/03/2015


 

Bibliothèque Napoléonienne, vente 12 et 13 mars 2015 : http://www.thierrydemaigret.com/flash/index.jsp?id=22354&idCp=90&lng=fr

Vente de vins du 20 mars 2015 : http://www.thierrydemaigret.com/html/infos.jsp?id=22355&lng=fr

http://www.thierrydemaigret.com/html/calendrier.jsp?t=f


 

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret

François-Xavier Lalanne (1927-2008) . « Mouton de pierre » 1979. adj : 92000€

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret

Au fond composition de Gérard Ernest SCHNEIDER (1896 – 1986) Résultat : 74000 €

 

Vente aux enchères salles 1 & 7 à l’Hôtel Drouot par Thierry de Maigret, commissaire-priseur.

Vente du 22/10/2014 Thierry de MaigretDemain sera dispersée cette collection éclectique, du mouton de Lalanne (adjugé hors frais : 92000€) en passant par du très beau mobilier XVIIIe siècle pour terminer par une importante collection d’émaux de Canton et de Pékin.

La vision d’un amateur d’art qui a su réunir un « pot rouge, 1986-2004 » de Jean-Pierre Raynaud et une aiguière casque chinoise de la période Yongzhen. Tous ces objets se croisent avec une grande élégance, et nous aimerions découvrir le secret de leur présence ici.

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret

N°5 Georges Mathieu (1921-2012) estimé 100000/120000€ – Adj : 105000 €

 

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret

N°19 Commode estampillée Jacques DAUTRICHE. Epoque Louis XVI. Estimée 40000/60000

 

Quel est le lien entre des « idéogrammes chinois » que j’imagine dans cette « Entéléchie carolingienne » V. 1956 de Georges Mathieu, qui pourtant comme son titre l’indique : célèbre les carolingiens, une paire d’encoignures en laque de Coromandel, au décor asiatique, estampillée de J.B.GALET et un très beau brûle-parfum de la période Qianlong (1736-1795) ?

3 André LANSKOY (1902 - 1976) Estimation : 25 000 - 35 000 € Résultat : 62000 € Dans le ciel orageux, 1955 Huile sur toile, signée en bas à droite, datée 55 et titrée au dos 73 x 60 cm

3
André LANSKOY (1902 – 1976)
Estimation : 25 000 – 35 000 € Résultat : 62000 €
Dans le ciel orageux, 1955 Huile sur toile, signée en bas à droite, datée 55 et titrée au dos 73 x 60 cm

 

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret

L’aile de César (adjugée hors frais : 40000€) sans oublier la cocotte aux patins en bronze sont très majestueuses (adjugée hors frais : 90000€)

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret

N°2 André LANSKOY (1902-1976).Estimé 12000/18000

Hôtel Drouot salles 1 & 7

Vente aux enchères publiques.

 

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret Mercredi 22 octobre 2014, à 14h.

Thierry de Maigret, commissaire-priseur. Tel : 01 44 83 95 20.

Vente du 22/10/2014 Thierry de Maigret

N°4 Olivier DEBRE (1920-1999) estimé 50000/70000 – Adj : 170000 € N°18 Mobilier de salon estampillé LEBAS. Estimé 7000/12000 – Adj : 13000 €

 

N°4 Olivier DEBRE (1920-1999) estimé 50000/70000 – Adj : 170000 €

N°18 Mobilier de salon estampillé LEBAS. Estimé 7000/12000 – Adj : 13000 €

Florence Briat-Soulié

http://www.thierrydemaigret.com/html/index.jsp?id=20681&lng=fr&npp=10000

 

Une réflexion sur “Thierry de Maigret

  1. Pingback: Save the date | The Gaze of a Parisienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s