Maison de balzac

Toile collective de Gilles Aillaud, Eduardo Arroyo et Antonio Recalcati. Interprétation de la scène finale de la nouvelle ooù le soldat finit par poignarder la panthère. Les peintres ont choisi d’en faire une scène d’accouplement en même temps qu’une scène de meurtre, dans un style qui rappelle les couvertures des magazines de fais divers policiers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s