Martin Kollar: « Provisional Arrangement « 

Le titre nous dit tout. L’incongruité des images, la « poésie de bouts de ficelle » comme la nomme Lydia Dorner, commissaire de l’exposition, les bricolages éphémères,  l’introduction impromptue d’éléments perturbateurs au sein d’univers immuables. Ici le permanent s’effrite et se transforme en temporaire. Martin Kollar s’intéresse à cette évolution de notre environnement et à l’adaptation, parfois fantaisiste, de…