Lyon- Réflexion autour de la « Modernité » pour une Biennale éblouissante !

 Ma premiers pas à la Biennale de Lyon me mènent à la Sucrière, centre névralgique de l’événement. On y traite de « La vie Moderne », thème passionnant ouvrant un champ infini d’interprétations, qui se révèle, avant tout, « une exploration « de notre vie d’aujourd’hui et des questionnements qu’elle suscite chez les 60 artistes exposés.  Ralph Rugoff, commissaire de la biennale, invité par Thierry Raspail, a sélectionné les artistes pour leur regard pointu, innovant et parfois même ludique sur leur propre monde.-« Un monde moderne confronté à notre héritage mais tourné vers l’avenir » Ralph Rugoff.

Ralph Rugoff- Commissaire invité de la 13 ème édition de la Biennale de Lyon pour "La Vie Moderne" / Directeur de la Hayward gallery de Londres

Thierry Raspail Directeur Artistique de la Biennale de Lyon avec Ralph Rugoff- Commissaire invité de la 13 ème édition  « La Vie Moderne » et Directeur de la Hayward Gallery de Londres

J’ai y fait de très belles découvertes ou retrouvailles avec des artistes qui m’ont interpellée, étonnée et entrainée dans leurs univers. Voici mes coups de coeur à partager avec vous:

  • Se perdre dans le labyrinthe du monde « Enigma » -tique  de Liu Wei.… métaphore de nos mégalopoles géantes autour desquelles on peine à déambuler et dont il est difficile de s’extraire!
Liu Wei Enigma, 2014

Liu Wei
Enigma, 2014

  • Une forêt de Totems en céramique aux formes étranges et fascinantes . Ces merveilleuses sculptures colorées d’argile émaillé semblent sorties d’un autre temps et créent entre elles un jeu visuel séduisant. Cameron Jamie  propose une rencontre entre le passé d’une technique ancestrale – l’argile et l’art de la céramique- et la modernité de ses oeuvres .
Cameron Jamie Toutes les oeuvres / all works

Cameron Jamie
Toutes les oeuvres / all works

  •  L’univers captivant de Tatiana Trouvé. Ses dessins traitent de la mémoire et de la pensée projetée- de la persistance du souvenir et du rêve.  Se mêlent traits, collages, fils métalliques, parfois couleurs pour recréer un espace étrange et irréel . Un espace qui joue avec les perspectives, les frontières entre intérieur et extérieur, entre public et privé, construction et nature . Telle Mary Popins, j’aimerais sauter à pieds joints à l’intérieur de ses dessins. Absolument sublimes!
IMG_0311

Tatiana Trouvé

 

Tatiana Trouvé

Tatiana Trouvé

  • Rendez vous sur le balcon (ensoleillé!) pour l’ installation poétique « Pull over time » de Michel Blazy.  Des baskets jardins, des ordinateurs plantes vertes etc…Une oeuvre écologique et fantaisiste où la nature reprend ses droits rendant périssables les objets technologiques ou manufacturés de notre quotidien. 
Michel Blazy Pull over time, 2015

Michel Blazy
Pull over time, 2015

  • Un jardin nocturne bleuté mystérieux et odorant où poussent le  » Mesk-ellil   » (i.e « jasmin de nuit-s’ouvrant la nuit uniquement » ) de Hicham Berrada . Tel un magicien, Hicham inverse par ses lumières le cycle jour/nuit des 7 immenses plantes de jasmin pour qu’elles libèrent leur parfum vibrant en présence des visiteurs…Ensorcellant, beau et  parfumé!
HIcham Berrada Mesk-ellil

HIcham Berrada
Mesk-ellil

  • Nuit encore pour cette installation gigantesque extra-ordinaire d’une vue aérienne du Caire crée par  Magdi Mostafa . Tour à tour, des parties de la ville s’allument en interaction avec une bande son hypnotique, alternant des sons de plus en plus forts puis le silence. Tout ceci crée une tension, un suspens en même temps que le Caire s’embrase et se transforme. Réminiscence du printemps arabe de 2011?
Yuan Goang Ming

Magdi Mostafa- « Surface de diffusion spectrale »

  • Et l’énergie? La video de Yuan Goang Ming « landscape of energy »  a été conçue en 2011 juste après la catastrophe de Fukushima.  Elle présente des images de Taiwan filmées par des drônes. Y apparaissent des résidence abandonnées, une école puis la plage de South bay dominée elle même par une centrale nucléaire. Il y a dans cette oeuvre une tension inquiétante comme un présage funeste. La très belle affiche de la 13 ème édition de la Biennale- « la Vie Moderne » est tirée de cette vidéo .
Yuan Goang-Ming Landscape of energy -stillness

Yuan Goang-Ming
Landscape of energy -stillness

  • Last but not least, le travail sur la « réparation »de Kader Attia dans son projet « les oxymores de la Raison ». Ensemble de réflexions anthropologiques, psychanalytiques et sociologiques, où nous sont présentées dans une quinzaine de boxes en open-space, des interviews de grands sociologues, psychologues, philosophes, guérisseurs, patients.. provenant de nos sociétés occidentales mais aussi de cultures Asiatiques ou Africaines.  Un travail passionnant qui met en perspective la vision sur notre civilisation et celle des autres sociétés. Art Contemporain ou Sciences Humaines (?), dans ce cas, la frontière est ténue.

Après ce passage obligé à la Sucrière, j’ai choisi de vous proposer un focus sur Le Hors les murs du Palais de TokyoDirection la Halle Girard avec « Le Parfait Flâneur » . Une visite au bras de Jean de Loisy -Directeur du palais de Tokyo- qui a eu la gentillesse de nous commenter l’exposition avec son esprit, son intelligence et son humour .

 Jean de Loisy - Directeur du palais de Tokyo et moi!

Jean de Loisy – Directeur du palais de Tokyo et moi!

La première chose qui frappe est le lieu, un grand espace de friche industrielle portant les traces de son passé, tellement dans l’esprit du Palais de Tokyo … « Nous nous sentons chez nous ici ! » se réjouit Jean de Loisy.  Fidèle à son projet de mettre en lumière la jeune scène artistique émergente, l’exposition du Palais de Tokyo propose de très belles rencontres avec des artistes talentueux. En voici quelques uns que j’ai particulièrement aimés.

Jean de Loisy -directeur du Palais de tokyo et Marie Laure de Clermont Tonnerre- fondatrice de Spirit now! à Londres

Jean de Loisy -directeur du Palais de tokyo et Marie Laure de Clermont Tonnerre- fondatrice de Spirit now! à Londres

 

 

 

 

 

 

 

Les sphères transparentes immenses de Vivien Roubaud (lauréat du prix Emerige) renfermant des lustres à pampilles. Soudain, de façon impromptue, les globes géants s’agitent, les lustres se mettent à tourner dans une ronde aux reflets brillants et aux sons cristallins des pampilles. Un spectacle enchanteur.

Vivien Roubaud Gonflable

Vivien Roubaud
Gonflable

  • Une superbe video de l’artiste Arash Nassiri  – « Teheran-Geles »-  filmant, du ciel,  le quartier de Los Angeles où vit la communauté iranienne. Les images sont magnifiques, le mouvement lent et l’angle de vue donnent une impression vertigineuse de ces buildings, rendus presqu’irréels par les lumières nocturnes. De part et d’autre de l’écran, des panneaux publicitaires sans logo apportent la couleur flashy de leur néon. Une bande son reprend des témoignages d’Iraniens sur leur vie en Iran, créant un lien étrange entre le passé et le présent. Magnifique et émouvant!
IMG_0296

Arish Nassiri -Teheran-Geles

  •  Les composition poétiques de Rodrigo Matheus. L’artiste Brésilien détourne des objets du quotidien en les assemblant. Il « les libère ainsi de leur forme et de leur fonctionnalité initiales  pour étendre leur champ d’expression au-delà de celui que nous connaissons et qui nous ennuie« Rodrigo Matheus. Ainsi, cette flûte glorifiée sur le totem que composent une table, un tonneau, un tabouret .. prend une dimension nouvelle et esthétique. Très Intéressante aussi, une installation (en arrière plan à droite) présente une corde surmontée d’un long tube coloré, s’affinant vers le ciel, une « élévation spirituelle« dixit Jean de Loisy.

Rodrigo Matheus Flute et en second plan Tower dans la halle Girard ©Rodrigo Matheus

Rodrigo Matheus Discourse

Rodrigo Matheus
Discourse

  • Les très belles images d’Anne Charlotte Finel « Entre Chien et Loup ». La vidéaste filme un monde mystérieux à la lisière de la forêt et de la ville, du jour et de la nuit … les plans sont lents, on avance pas à pas à travers la pénombre de la forêt comme l’on ferait avec une lampe torche, découvrant à chaque instant ce qui nous entoure.  Au loin, la ville apparait empiétant sur la nature. Des cerfs subsistent cependant, fragiles mais présents au bord de la cité. Les images d’Anne Charlotte Finel ont un grain épais très particulier procurant une sensation vivante, irréelle et mélancolique.

IMG_0298

Une programmation très riche pour cette Biennale de grande qualité qui nous fait réfléchir sur notre Monde Moderne.

Caroline d’Esneval

En savoir plus:

La biennale de Lyon: jusqu’au 3 Janvier 2016

http://www.biennaledelyon.com

Les expositions artistiques de la Biennale et autour de la Biennale sont cette année très nombreuses: « La vie Moderne »se poursuit dans deux autres lieux, mac Lyon et Le Musée des Confluences Deux autres plateformes s’y ajoutent » Rendez vous 15″ (IAC ) et « ce fabuleux Monde moderne » (Le Plateau) ainsi que de nombreux autres sites présentant des thématiques en « Résonance » avec la Biennale, sans oublier l’exposition d’Anish Kapoor chez le Corbusier au Couvent de le Tournette.

 

 

2 réflexions sur “Lyon- Réflexion autour de la « Modernité » pour une Biennale éblouissante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s