Le Pad a 20 ans et pas une ride !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une très belle Edition du PAD qui réunit 69 exposants Français et internationaux proposant une sélection riche et éclectique en mobiliers, objets, bijoux et tableaux. Je retrouve des galeries familières du lieu, mais aussi de brillants nouveaux participants tel l’Eclaireur, qui fait une entrée éclatante en remportant le Prix du design Contemporain du PAD pour la très belle table signée Ben Strorms (« InVein table »).

Dès l’entrée, je suis frappée par la beauté d’un grand vitrail de Jacques le Chevalier, maître dans cette discipline dont il enseigna les préceptes aux étudiants de l’Ecole nationale des Beaux Arts. Magnifique! (Galerie Jacques Lacoste). Cette première pièce augure de nombreuses autres belles surprises.

Vitrail Jacques le Chevalier circa 1965 296x239 cm Galerie Jacques Lacoste ©TheGazeofaParisienne

Vitrail Jacques le Chevalier
circa 1965
296×239 cm
Galerie Jacques Lacoste
©TheGazeofaParisienne

Sur le stand suivant, de très beaux vases-sculptures de Sandra Davolio délicats, une légèreté vaporeuse pour une porcelaine à la blancheur immaculée. (Galerie Modernity).

Vases porcelaine Sandra Davolio Galerie Modernity ©TheGazeofaParisienne

Vases porcelaine
Sandra Davolio
Galerie Modernity
©TheGazeofaParisienne

Plus loin, encore des vases étonnants, hauts en couleur et en fantaisie. L’artiste jamaïcain Hugh Findletar nous ravit avec ses « FlowerHeadz » -vases portraits- en verre de Murano. Passionné de visages et de fleurs, il invente un moyen d’allier ses deux amours dans des créations joyeuses. Une nouvelle façon de se faire tirer le portrait! (Galerie L’Eclaireur).

Vases portraits et bouquets de fleurs Galerie Leclaireur ©TheGazeofaParisienne

Vases portraits et bouquets de fleurs
Galerie Leclaireur
©TheGazeofaParisienne

D’une fleur à l’autre, une oeuvre séduisante de Ran Hwang évoquant toute la poésie des cerisiers en fleur, et qui est faite toute en… boutons! Subtile et gracieuse. (Opera Gallery)

Two love Blossoms Ran Hwang Boutons, aiguille perles sur bois Opera gallery ©TheGazeofaParisienne

Two love Blossoms
Ran Hwang
Boutons, aiguille perles sur bois
Opera gallery
©TheGazeofaParisienne

Côté mobilier, comme à l’accoutumée, de très belles pièces sont présentées. J’ai particulièrement aimé le « Ant Armchair » dePhilippe Nacson revisitée dans une version tout en cuir beige… un très belle création de design alliant esthétique généreuse et confort. (Galerie Perpitch&Bringand). Une autre façon de se poser avec ce banc, à la ligne pure très élégante, proposé par le designer allemand Valentin Loellmann. Cette pièce fait partie d’une ligne de mobilier dont la galerie Gosserez expose également une grande table et une chaise.

Fauteuil fourmi Philippe Nacson Galerie Perpitch&Bringand ©TheGazeofaParisienne

Fauteuil fourmi
Philippe Nacson
Galerie Perpitch&Bringand
©TheGazeofaParisienne

Banc Valentin Loellmann Galerie Gosserez ©TheGazeofaParisienne

Banc
Valentin Loellmann
Galerie Gosserez
©TheGazeofaParisienne

Du côté des luminaires, coup de coeur pour le stand d’Antonine Catzéflis, où de longues fines « lampes oursin » semblent danser avec grâce tandis qu’un spectaculaire lustre paré des mêmes atours enchante l’espace… Très belles pièces signées Nicolas Cesbron.

Au PAD, les animaux aussi sont à l’honneur, sous toutes leurs formes: métamorphosé en bar, l’inimitable Rhinocéros de Lalanne, en Argent parés de pierre, les oiseaux d’argent de Goudji (galerie Jean David Botella), du Bronze pour les fauves de Pompon(galerie L’univers du Bronze) ou encore sublimés par Vincent Fournier dans ses oeuvres contemporaines exposées à la galerie Perpitch&Bringand.

Rhinoceros bar Lalanne Galerie Jean David Botella ©TheGazeofaParisienne

Rhinoceros bar
Lalanne
Galerie Jean David Botella
©TheGazeofaParisienne

Pour les narcissiques, rien ne vaut le plaisir de quelques miroirs. Mes préférés, les jumelles de Michelangelo Pistoletto à la galerie Repetto, et ce miroir à la forme organique  d’Elizabeth Garouste chez Kréo.

Michelangelo Pistoletto Galerie Repetto ©TheGazeofaParisienne

Michelangelo Pistoletto
Galerie Repetto
©TheGazeofaParisienne

Miroir Galerie Kreo ©TheGazeofaParisienne

Miroir
Galerie Kreo
©TheGazeofaParisienne

Et pour finir en beauté, un magnifique panneau mural brodé d’une dentelle de fil de lin et de coton recouverts de pigments d’or nuancés, par l’Artiste Gertrud Hals. (Galerie Maria Wettergren)

Gjertrud Has Aureum Galerie Maria Wettergren ©TheGazeofaParisienne

Gjertrud Has Aureum
Galerie Maria Wettergren
©TheGazeofaParisienne

Ravie de cette visite du PAD, devenu un rendez vous incontournable pour les amateurs du Design et des Arts décoratifs, qui fête ses 20 ans avec brio!

Caroline d’Esneval et Florence Soulié

LE PAD

30 Mars – 3 Avril

Jardin des Tuileries – PARIS

Une réflexion sur “Le Pad a 20 ans et pas une ride !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s