Olafur Eliasson enchante l’Espace Muraille

Olafur Eliasson,The meeting of times, ©thegazeofaparisienne

Ce qui me fascine dans le travail d’Olafur Eliasson, c’est sa capacité à nous surprendre toujours, dans un jeu, où lumières, couleurs, reflets, mouvements transforment nos perceptions et nous invitent à une découverte nouvelle de notre environnement. Ses créations sont captivantes, belles mais aussi déroutantes, stimulantes et évolutives.

Depuis plusieurs années, je suis cet artiste, ses expositions, son profond engagement écologique – notamment en 2015, lors de la COP21 avec son installation « Ice watch » à Paris-, sa présence dans les foires d’Art , et je ne me lasse pas de contempler ses oeuvres.

Olafur Eliasson, Everywhere compass, 2017

C’est donc avec un immense plaisir, que je me suis rendue à l’Espace Muraille (Genève), pour découvrir son Solo show , »Objets définis par l’activité« . Conçu à l’initiative de Laurence Dreyfus, et en collaboration avec Eric et Caroline Freymond- fondateurs de l’Espace Muraille-, il présente16 oeuvres que l’Artiste qualifie d’installations expérimentales. « Cette exposition est composée de tous les éléments chers à son vocabulaire : le miroir, la lumière, les aquarelles en eau de glacier, les objets origami, la boussole et des installations complexes utilisant l’eau. » m’explique Laurence Dreyfus.

Dès l’entrée, je suis accueillie par une oeuvre magnifique, The meeting of times : ellipses fondues dans des cercles, miroirs bleus et dorés se superposant en une couleur verte, comme un soleil plongeant dans la mer.  Une de mes pièces préférées de cette exposition.

« J‘essaie toujours de faire des oeuvres qui incitent le spectateur à participer à la production d’une réalité commune » Olafur Eliasson

Faisant face, je découvre une série de sculptures incarnant, chacune, une facette des explorations artistiques d’Olafur Eliasson: travail sur la géométrie, la réflexion, la couleur, la lumière, le mouvement, les illusions optiques etc…Ellles nous invitent à les observer de près pour en expérimenter les différents angles.  A mon approche, The we mirror change de forme géométrique et mêle mon propre reflet à celui de notre environnement, Colour window transforme des triangles en carrés et multiplie les profondeurs, à la manière d’un kaléidoscope coloré,  le petit morceau minéral de lave noire et blanche de Day & Night lava s’agrandit immensément dans un miroir concave, changeant totalement la perception que j’en avais, tandis que la magnifique Wavelength Lamp, pourtant immobile, semble animée d’un mouvement de balancier lorsqu’on se déplace devant elle.

 

Puis, je découvre la grâce de ses aquarelles si douces, subtiles. Je m’arrête, séduite, devant Our upwelling memory. J’ai l’impression d’apercevoir la forme diluée d’une orchidée violette, résultat de la fonte d’un morceau de glacier sur un lavis de pigment d’Aquarelle. Sublime!

Olafur Eliasson, Our upwelling memory, 2017

Enfin, la dernière salle est dédiée à une installation spectaculaire en 3 volets, « Object defined by activity, now/ then / soon », qui a donné son nom à l’exposition. A peine traversé le rideau, je plonge dans un autre monde: une lumière stroboscopique fige l’eau qui coule de 3 fontaines, chacune ayant une forme spécifique, illustrant le « maintenant, bientôt, ensuite ». Ce qui s’en dégage est étonnant et magique. Les flashs lumineux éclairent alternativement chaque fontaine, immobilisant le mouvement des gouttes, comme un arrêt sur image, tandis que la bruissement de l’eau continue. Une oeuvre saisissante sur notre relation au Temps.

Olafur Eliasson, Object defined by Activity, Now/soon/then

Le génie d’Olafur Eliasson est celui de l’expérimentation. Il en démultiplie les formes, transforme l’espace, et nous immerge dans une autre réalité. « Celle de l’autre côté du miroir, comme dans Alice au pays des merveilles« ,  commente Laurence Dreyfus.  Il nous captive et nous capture ailleurs, au coeur de ses oeuvres, dans un voyage sensoriel fascinant.

Laurence Dreyfus devant « The meeting of times »

A voir absolument!

Caroline d’Esneval

Olafur Eliasson

Objets définis par l’activité 

Espace Muraille, Genève

24 Janvier-28 Avril 2018

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s