PAD PARIS 2019

Art et design au jardin des Tuileries, installation du PAD

Dans l’effervescence des dernières minutes avant ouverture, les installateurs terminent les derniers réglages de lumière, montages des meubles..

PAD PARIS 2019

Galerie Yves et Victor Gastou – Béatrice Serre

Sur son stand, Victor Gastou accroche enfin la dernière goutte des 4 lustres de Veronèse… Années Pierre Cardin côtoient sans complexe les mosaïques en trois dimensions de Béatrice Serre.

Nacho Carbonell – Carpentersworkshop gallery

Vite, lever de rideau Nacho Carbonell, prévu à midi, on enlève un dernier seau de plâtre qui a servi à son installation. L’artiste utilise toutes sortes de matériaux : bronze, metal grillages  pour son jardin de fleurs et arbres.   On retient également un superbe canapé de Franz West. Carpenters Workshop gallery

Harry Bertoia (1915-1978) « Light hanging sculpture -willow » 1968 commande spéciale. Dans le fond une tapisserie de Calder -Galerie Damien Tison

Un peu plus loin, Galerie Damien Tison,  nous sommes séduites par cette sculpture lumineuse imaginée par Harry Bertoia , une édition de 10. Au départ, il s’agit d’une commande de 1968 pour la First Bank of America à Seattle. Dans ses réflexions artistiques, Harry Bertoia s’interroge sur l’interaction entre la nature et l’œuvre.

Arrêt sur « girafe » de Sergio Moscheni, éditeur Selenova, j’avais déjà repérée ce lampadaire en inox, dans une autre galerie, l’année précédente.

Galerie Gosserez – Table de Damien Gernay

Galerie Gosserez, c’est au tour d’une table de Damien Gernay de sa collection Mer Noire, le plateau est en cuir moulé à décor de vagues.

Passionnant de découvrir ces métiers de l’artisanat qui proviennent d’un savoir-faire exceptionnel, mêlant à la fois techniques, innovations et matériaux divers, toujours à la frontière de l’art et du design.

Pierre_Augustin_Rose

Galerie Pierre Augustin Rose, les canapés sont recouverts de velours de mohair Pierre Frey, tout est blanc, sauf ce dessus de table de salle à manger en marbre veiné dans des tons émeraude et bruns suggérant une vague d’une estampe japonaise.

Galerie Negropontes- Hervé Langlais et tapis de Frederica Tondato

Inspiration 70, pour ce tapis/tapisserie de l’italienne Frederica  Tondato qui a inventé un point de broderie très serré et très fin et développe à partir de cette technique ses lignes et effets de matière. Du marbre aussi avec ce Paysage Architectural de Hervé Langlais, designer du mobilier de la galerie Negropontes, en particulier cette console en 3 parties, le designer a travaillé sur la continuité des lignes naturelles du marbre.

Galerie Jean Christophe Charbonnier- Jingasa (chapeaux d’armes)

Ambiance studieuse, galerie jean Christophe Charbonnier qui vient d’ouvrir un nouvel espace sur l’île Saint Louis. J’apprends de nouveaux mots Jingasa sont des chapeaux d’arme en bois et laque avec armoiries des familles, Japon XIXe siècle, 2e moitié époque Edo, Katana Zutsu sont des étuis pour sabres de la même époque. Un savoir-faire ancestral “ténotomie gawa “  avec cette cravache dont le haut en cuir est travaillé de telle façon, qu’il fallait obtenir des autorisations par décret pour utiliser le cuir, toujours de la 2e moitié de l’époque Édo. Ces formalités administratives ont le mérite de faciliter les recherches, tout étant archivé minutieusement !

Galerie Laffanour – Choï Byung Hoon

Zen, Galerie Laffanour, Choï Byung Hoon, designer coréen qui associe granit et bois. Des meubles sculptures qui poussent à la méditation. Les formes et matières se complètent et jouent avec la lumière harmonieusement.

Galerie Gilles Drouault – paravent de Veronique Joumard

Paravent avec des parois lentilles Fresnel de l’artiste Veronique Joumard qui travaille sur des effets de la lumière et de l’énergie, une de ses œuvres vient d’être acquise par le Centre Pompidou. Galerie Gilles Drouault

La Maison Parisienne – Pierre Renart et Simone Pheulpin

Pour finir, un dernier tour à la Maison Parisienne, où je retrouve l’artiste Simone Pheulpin Within the Folds, découverte à Chaumont, l’année dernière. Elle est incroyable et depuis des années sculpte le coton, créant ses tableaux, ses oeuvres sont comme fossilisés. Sur ce stand je découvre également un tout jeune créateur Pierre Renart, ancien major de sa promotion de l’Ecole Boulle qui lui aussi sculpte, mais dans du bois, des bureaux, consoles, tables, chaises… On peut voir ces deux artistes en ce moment à l’Hôtel Meurice.

et aussi :

Florence Briat Soulié

https://www.pad-fairs.com/paris/fr/

PAD PARIS
ART + DESIGN
3 – 7 AVRIL 2019
Tuileries 11H – 20H

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s