Sir Winston Churchill- 50 ème anniversaire de la mort du « Vieux Lion »

Je suis prêt à rencontrer mon Créateur. Quant à savoir s’il est préparé à l’épreuve de me voir, c’est une autre histoire.  Sir Winston Churchill

Il y a 50 ans déjà, disparaissait celui que le Time Magazine a nommé en 2000  « l’homme du Demi Siècle », celui dont de Gaulle disait qu’il était  « Le grand Artiste d’une Grande histoire », Sir Winston Churchill.

Winston Churchill par François Kersaudy Editions Tallandier

Winston Churchill
par François Kersaudy
Editions Tallandier

J’ai rencontré cet homme exceptionnel en lisant la biographie que François Kersaudy lui a consacré. Une biographie passionnante, imbibée de l’admiration qu’il lui inspire, et où l’auteur offre un éclairage très intéressant sur ce personnage, dont la vie dépasse l’imagination.

Churchill est l’homme pour lequel « le destin a oublié d’être impartial« : seul survivant au pire des combats, personnage héroique frisant l’inconscience, il est doté une chance indécente, comme s’il devait survivre pour accomplir son destin. Churchill est aussi un inégalable leader en situation de crises. Il est  « l’homme de la situation ». Plus âpre et perdue est la cause, plus combatif, déterminé et -osons le dire- comblé est ce génie pourvu d’une énergie titanesque et d’un esprit d’organisation hors du commun:  un meneur d’hommes charismatique et … épuisant!  Kersaudy nous emmène au coeur de ses réunions de travail nocturnes  , où il convoquait son cabinet jusqu’au matin, dans des séances interminables, entrecoupées de pause pour que le grand homme prenne des bains …largement « arrosés « !

Churchill c’est aussi  le meilleur de l’éloquence, un humour grinçant irrésistible- parfois même méchant… mais si drôle!…

Lady Astor: « Mr Churchill, si j’étais votre femme, je verserais du poison dans votre café… » Churchill: « et moi, Madame, si j’étais votre mari, je le boirais! »

Il est doté d’un vrai don d’écriture – et reçoit d’ailleurs le prix nobel de littérature en 1953. Surtout, il excelle dans l’art de la rhétorique. Cette arme qu’il maitrise à la perfection, lui confère un pouvoir de conviction immense. On se souviendra de son vibrant discours aux Communes en 1940, qui galvanisa l’assemblée des députés et changea le cours de l’histoire.

Je n’ai rien d’autre à offrir que du sang, de la peine, de la sueur et des larmes! (…) notre but? La victoire!, la victoire à tout prix, la victoire en dépit de toutes les terreurs, car sans victoire il n’est pas de survie. » Winston Churchill

 

Cet homme aux qualités exceptionnelles, montre aussi quelques faiblesses. Kersaudy, très admiratif du génie de Churchill  reste lucide devant l’aveuglement de ce dernier lorsqu’il s’entête dans ses erreurs. En témoigne son implication dans le fiasco des Dardanelles, et le bombardement de Dresde, son persistant manque clairvoyance sur les intentions d’Hitler puis de Staline aux prémices du conflit ou encore sa faiblesse face à un Roosevelt tout puissant. Il n’en demeure pas moins qu’il sauva l’Angleterre à deux reprises et le monde entier du nazisme.

La plume de cet écrivain si talentueux fait ressortir la grandeur fascinante de ce personnage extravagant et extra-ordinaire doté d’une imagination débordante qui a façonné notre histoire.

La grande leçon de vie c’est que parfois ce sont les fous qui ont raison » Winston Churchill

 Winston Churchill

le Pouvoir de l’imagination

François Kersaudy

Editions Tallandier

A lire et à relire absolument!

Caroline d’Esneval

 

 

http://www.tallandier.com/catalogues.htm

 

I

3 réflexions sur “Sir Winston Churchill- 50 ème anniversaire de la mort du « Vieux Lion »

  1. Un Géant de l’histoire du XXème siècle qui aura connu Clémenceau et le général de Gaulle, plus à l’aise dans la guerre que dans la paix. Ses choix économiques ont souvent été contestés : relisez « les conséquences économiques de Mr Churchill » de John Maynard Keynes (1925), qui ne le portait pas dans son coeur. Du même François Kersaudy, il a publié les extraits des Mémoires de Guerre de Winston Churchill : à lire en parallèle, avec l’excellent appareil critique de ce même historien.

    Pour écouter la voix du vieux lion britannique, le discours de Fulton (1946) où il parle du « rideau de fer » qui s’est abattu sur l’Europe, de Stettin à Trieste. Ce discours est fondateur de la construction européenne :
    http://www.cvce.eu/obj/discours_de_winston_churchill_the_sinews_of_peace_fulton_5_mars_1946-fr-ce2084a4-8529-4ebc-b801-e1e39abe9476.html

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s