Art Basel 2015: une magnifique célèbration de la création Moderne et Contemporaine!

Il ya plusieurs façons de vivre la foire de Bâle.  L’Emerveillement, bien sur, devant le foisonnement de très belles oeuvres qui nous font aimer passionnément l’Art, voyager dans le monde du sensible et de l’émotion et nous réconcilient avec l’Humanité. Et il y a l’aspect Mercantile, fondamental pour le rendez vous d’Art la plus important de l’année. Les meilleures galeries, les grands collectionneurs, les Institutions muséales se sont réunis pour le plus grand bien-être d’un marché en constante croissance. Un domaine préservé pour lequel, comme les ventes Chrities’ l’ont déjà révélé, « the sky is the limit » .

Capture d’écran 2015-06-30 à 11.28.50Mardi à 11h du matin- jour d’ouverture pour les VIP- une foule d’élégants acheteurs d’Art, chaussés de baskets et de talons plats, était prête pour une course effrénée et sans merci, à la conquête du meilleur des oeuvres Modernes et Contemporaines des 284 exposants . A 11h01, ouverture des portes- la foule massée entre: piétinements, souffles d’impatience… il faut faire vite, car le temps est compté!  Certains grands collectionneurs ont pu pré-réserver des oeuvres auprès de leurs galeristes de prédilection avant même l’ouverture de la Foire, mais ils disposent tout juste d’une trentaine de minutes pour confirmer ou annuler leurs options. Les professionnels le savent, c’est dans cette première heure que les oeuvres majeures de la foire se négocient. 

Tout a été dit sur les résultats réjouissants d’Artbasel cette année: l’ensemble des indicateurs sont au vert (fréquentation accrue, chiffre d’affaire en hausse, ..) témoignant, s’il est besoin de le confirmer, que l’Art reste une valeur d’investissement privilégiée.  Une grande part porte sur les artistes reconnus , très chers mais dont la pérénité semble assurée (Rothko, Warhol, Martial Raysse, …) et dans les  Contemporains (Kapoor, Eliasson, Cindy Sherman, Koons ..)

Martial Raysse La France orange, 1963 Nathalie Serroussi

Martial Raysse
La France orange, 1963
Nathalie Serroussi

Et maintenant…place au Plaisir! Je vous invite à me suivre au grès de mes découvertes dans cette foire iconique, véritable éloge à la Beauté artistique. Le salon débute, pour moi, dans toute sa momumentalité avec les « Maxi- oeuvres » de la section Unlimited… mes préférées sur les 74 oeuvres présentée à Unlimited:

Sheila Hicks The Treaty of the Chromatic Zones, 2015

Sheila Hicks
The Treaty of the Chromatic Zones, 2015

Un choc  de couleurs flamboyantes qui transmet une « force » bénéfique selon l’artiste, Sheila Hicks, pour une oeuvre magistrale et immense  « The Treaty of Chromatic Zones« .

Qui a dit que les bicylettes servent uniquement à se déplacer?….Détournant le moyen de locomotion  des millions de travailleurs Chinois, Ai Weiwei offre une création impressionnante et graphique, où 760 vélos s’entassent formant une composition architecturale étonnante.  Je passe ensuite devant la spectaculaire « Sphère Lutétia » de Jésus Rafael Soto, oeuvre géante dont on ressent les vibrations optiques de l’art cinétique.

Ai Weiwei Stacked 2012 Galeriacontinua

Ai Weiwei
Stacked 2012
Galeriacontinua

Jesus Rafael Soto Sphère Lutetia, 1996 Galerie Perrotin

Jesus Rafael Soto
Sphère Lutetia, 1996
Galerie Perrotin

Immense coup de coeur pour l’oeuvre la plus poétique, fascinante par sa fraicheur et par le bien être qu’elle procure, celle de Pascale Marthine Tayou, « Plastic tree ».  Au départ je suis attirée par les couleurs réjouissantes de ces branches fleuries, avant de découvrir que les fleurs sont en fait des sacs en plastique… mais cela n’enlève en rien la magie, ni à l’impression  d’harmonie. Un message montrant que la nature et l’industrie humaine pouvent créer ensemble de bien belles choses?

Pascale Marthine Tayou Plastic Tree, 2014 Galeriacontinua

Pascale Marthine Tayou
Plastic Tree, 2014
Galeriacontinua

Puis je me dirige vers le coeur d’Art Basel réunissant les 284 plus grandes galeries internationales et comptant près de 4000 artistes entre le premier étage et le rez de chaussée.

Olafur Eliasson Your solar nebula Neugerriemschneider

Olafur Eliasson
Your solar nebula
Neugerriemschneider

 

Dès mon arrivée au 1er étage, je suis subjuguée par une grande sculpture de verre murale d’Olafur Eliasson« Your solar nebula« . Cet artiste de la lumière et du miroir a crée une espèce de fleur ou de soleil à partir de boules de verre qui changent de couleur ou de réflexion en fonction de notre position. D’un coté le verre se teinte de noir nuit, au centre un reflet mirroir révèle l’espace autour de nous, de l’autre côté la nébuleuse se pare de jaune solaire. (prix : 400.000 euros demandés par la galerie)

Olafur Eliasson Your solar nebula Neugerriemschneider

Olafur Eliasson
Your solar nebula
Neugerriemschneider

 Des fleurs d’un tout autre genre, absolument sublimes! Quatre aquarelles de Picasso, comme un travail en suite d’une plante crayonnée sans fond, puis plus travaillée, jusqu’à la plante finale sur un fond coloré. La pâte inimitable et la magie de Picasso.

Picasso Almine Rech

Picasso
Almine Rech

Calder Aquarelle Almine Rech

Calder
Aquarelle
Almine Rech

 

 

Des fleurs, encore  des fleurs, dans la même galerie, comme un fil rouge,  avec un dessin et 2 aquarelles de Calder, ainsi qu’ une sculpture d’Ugo Rondinone

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les sculptures d’ Ugo Rondinone  chez Sadie Coles … on se prosternerai volontier devant ces montagnes Totem!

Ugo Rondinone Pink mountains Sadiecoles

Ugo Rondinone
yellow, Pink mountains
Sadie Coles

Dans la Galeriacontinua, je retrouve avec grand plaisir l’Artiste Camerounais Pascale Mathin Tayou (cf Unlimited). Toujours autant de poésie, de couleurs et une créativité merveilleuse  dans « Charcoal Fresco » … devinez vous? Cet immense panneau est fait de batons craies de couleurs qui  contrastent avec une poussière sombre de terre ou de charbon.

Pascale Marthine Tayou Charcoal Frasco, 2015 galeriacontinua

Pascale Marthine Tayou
Charcoal Frasco, 2015
galeriacontinua

Jeu de miroirs, jeu de couleurs avec le quadriptyque  « Color and light » de Pistoletto. Les couleurs s’entrechoquent, d’où est venu le coup pour briser les miroirs? on se laisse prendre au jeu!

Michelangelo Pistoletto Color and Light, 2014 Galeriacontinua (le 4 ème miroir est sur le mur perpendiculaire!)

Michelangelo Pistoletto
Color and Light, 2014
Galeriacontinua
(le 4 ème miroir est sur le mur perpendiculaire!)

A la Pace gallery , une exposition de plusieurs Raushenberg , des années 80, présentés entre 450 000 et 1 million d’euros … mon préféré (cf photo) est bien sur le plus cher!

Robert Raushenberg Untitled, 1984 Pace

Robert Raushenberg
Untitled, 1984
Pace

Dans les feux de l’actualité grâce à ses exposition à la Tate de Londres (lien article) et en ce moment même à la fondation Beyeler,  Marlène Dumas étaient très représentée à Artbasel cette année. Son oeuvre traduit son obsession du corps nus, corp déchu, violé ou offert.. une ambiguité déstabilisante entre sensualité et douleur. Ce « young boy « de la galerie  Koyanagi m’a particulièrement touchée.

Marlène Dumas Young boy (wet suit) 1996

Marlène Dumas
Young boy (wet suit) 1996

Mélangeant art pictural et images mobiles (sorte de video), je suis restée un moment fascinée, à regarder  cette toile vivante et à suivre des yeux les personnages de Michal Rovener gravir pas à pas le chemin des montagnes .

Michal Rovner Untitled 13 (panorama), 2015 détail personnages qui avancent

Michal Rovner
Untitled 13 (panorama), 2015
détail personnages qui avancent

Michal Rovner Untitled (panorama) 2015

Michal Rovner
Untitled (panorama) 2015

Une petite partie de jambes en l’air? Toujours de très beaux Baselitz chez Thaddaeus Ropac, mais j’ai  eu un faible pour cette oeuvre pleine de fantaisie! 

Georg Baselitz Getrommelt un gepfiffen, 2015 Thaddaeus Ropac

Georg Baselitz
Getrommelt un gepfiffen, 2015
Thaddaeus Ropac

Et pour terminer en Beauté,  quelques merveilleuses oeuvres de grands maitres que j’aime particulièrement :  

Pierre Soulage, 1957

Pierre Soulage,
1957

Sam Francis 1963-63 Richard Grey

Sam Francis
1963-63 
Richard Grey                                                       présenté à 7 Millions d’Euros

 

Egon Schiele Seated woman in underclothes, 1917 courtesy Gallery Hopkins

 

 

Pablo Picasso  Les Dormeurs, 1965 Landau Fine Art

Pablo Picasso
Les Dormeurs, 1965
Landau Fine Art

 

Et tant d’autres encore…

A l’année prochaine pour ArtBasel 2016 !!

Caroline d’Esneval

 

 

Une réflexion sur “Art Basel 2015: une magnifique célèbration de la création Moderne et Contemporaine!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s