Save the date 18/02/2016

Cette semaine, derniers jours de la galerie photos d’Agathe Gaillard avec un livre « Agathe Gaillard, mémoires d’une galerie, le prix HSBC pour la photographie, Jean-Baptiste Huet au musée Cognacq Jay, Les Chatouilles au théâtre du Petit Montparnasse, une exposition de Martine Martine Galerie Deman à Paris et
La peau des choses – Catherine Bernis

  • La peau des choses – Catherine Bernis

Née en 1955 à Limoges (France), vit et travaille à Paris et Limoges.

Catherine Bernis

Catherine Bernis

Délicat travail sur la matière – Subtilité des choses.

Les choses  :

Catherine Bernis

Catherine Bernis

– Tout objet concret par opposition aux êtres animés

– Désigne une entité abstraite, une action, un événement, un énoncé

– Objet ou entité par opposition au nom

Polysémie de ce terme – Pluralité des choses.

Catherine Bernis

Catherine Bernis

Les choses sont un vecteur permettant aux artistes de s’exprimer. De nombreuses réflexion sur les choses sont au coeur des préoccupations de certains historiens de l’art dont Laurence Bertrand Dorléac.

En effet, les choses permettent de parler du vivant autrement. Proche de la nature, loin de l’agitation parisienne ; Catherine Bernis aime se retrouver dans son atelier de Limoges. Le calme l’inspire, elle peut ainsi saisir et retranscrire la “peau des choses”. Et cela par la superposition de matières et d’indices infiniment petits. “Son oeuvre s’inscrit dans une quête de l’impersonnel, de l’indiscernable et de l’imperceptible, cette limite qui sépare la pensée de la non pensée”écrit Jeanette Zwingenberger.

Catherine Bernis

Catherine Bernis (détail)

Cette poésie de l’imperceptible et ce maniement si subtile de l’invisible nous touche. Une très belle exposition à la galerie Pixi, Marie Victoire Poliakoff. 

Galerie Pixi – Marie-Victoire Poliakoff – 95 rue de Seine – 75006 Paris – tel : 0143251012

Catalogue :

2016 : La peau des choses, Texte Jeanette Zwingenberger

  • Prix HSBC pour la photographie.

Pour sa 21ème édition, le Prix HSBC pour la photographie a nommé Diane Dufour, conseillère artistique 2016 qui a proposé 12 photographes.

Christian Vium

Christian Vium

« Les onze travaux des nominés pour le prix HSBC 2016 dessinent un territoire marqué par un dépasement des formes classiques d’enregistrement du réel au profit de traductions possibles d’une expérience intérieure. Une écriture non pas au sujet de quelque chose mais  qui serait ce quelque chose même. Une photographie qui ne commente pas, ne résout pas, ne dévoile pas. Une forme d’énigme se suffisant à elle-même »

Christian Vium

Christian Vium

http://www.christianvium.com/

Les lauréats de cette année sont : Christian Vium et Marta Zgierska

Patrick Willocq

Patrick Willocq

Patrick Willocq et Diane Dufour

Patrick Willocq et Diane Dufour

Un prix coup de coeur a également été décerné à Patrick Willocq pour sa série « Forever Walé – Je suis Walé Respecte Moi – 2ème partie ». http://patrickwillocq.com/

Le photographe est parti en Afrique, a rencontré les pygmés et à chaque fois autour d’une chanson, organisait un décor étonnant qu’il photographiait.

Cette année grâce à ce prix les lauréats vont pouvoir éditer une monographie qui sera publiée par Actes Sud, organiser une exposition, six de leurs oeuvres vont être acquises par la banque et ils bénéficieront d’une aide à la production.

  • Derniers jours de la galerie Agathe Gaillard

Agathe Gaillard - Mémoires d'une galerie Gallimard

Agathe Gaillard –
Gallimard

J’ai rencontré Agathe Gaillard, il n’y a pas si longtemps, lors de la vente organisée par Thierry de Maigret de la collection Edouard Boubat. Depuis 1975, dans sa galerie du Marais, se sont côtoyés tous les grands photographes de Doisneau , Kertesz, Cartier-Bresson… mais aussi des jeunes photographes qu’elle a pu découvrir au cours de ces années.

Galerie Agathe Gaillard – 3 rue du Pont Louis-Philippe – 75004 Paris

http://www.agathegaillard.net/index.html

Galerie Agathe Gaillard

Galerie Agathe Gaillard

  • Théâtre Petit Montparnasse Les chatouilles

Avec Andréa Bescond

Texte et chorégraphie d’Andréa Bescond

Metteur en scène : Eric Métayer

« Odette nous emmène au coeur de la danse, ce qui lui permet d’exprimer ce qu’elle ne peut pas dire … Quand la vie fait taire les mots, naissent les paroles du corps. La danse et la musique ont une place primordiale dans cette création, ce qui la rend totalement originale, unique, le mouvement apporte toute une poésie où parfois les mots s’égarent. « Les chatouilles » est une pièce rare car elle traîte d’un sujet lourd avec beaucoup de légèreté, d’humour, car oui on rit … » Andréa Bescond

Cette comédie parle d’un sujet grave, la pédophilie, malgré cela, la prestation de la comédienne donne à ce sujet une dimension humoristique, parfois légère et néanmoins très touchante. Un festival d’émotions. Réservez !

A partir de 12 ans .

Théâtre - Petit Montparnasse

Théâtre – Petit Montparnasse

http://www.theatremontparnasse.com/

Réservations Tel : 01 43 22 77 74

  • Jean-Baptiste Huet – Le plaisir de la nature

Jean-Baptiste Huet - Catalogue d'exposition

Jean-Baptiste Huet – Catalogue d’exposition

 

Musée Cognac-Jay du 6 février au 5 juin 2016

8 rue Elzévir – 75003 Paris

http://museecognacqjay.paris.fr/fr/les-expositions/jean-baptiste-huet-le-plaisir-de-la-nature

  • Martine Martine  Altérité sombre

Autour de quelques figures de Balzac

Exposition galerie Nicolas Deman – 12 rue Jacques Callot, 75006 Paris  jusqu’au  samedi 27 février de 11h à 13h et de 14h30 à 19h

http://www.martinemartine.com/

Martine Martine (née en 1932) "Balzac, carnet mémoires X , feuille 3 2015

Martine Martine (née en 1932)
« Balzac, carnet mémoires X , feuille 3 2015

« Les nombreuses variations sur le thème incandescent des effigies frontales de l’immense personnage qu’est Honoré de Balzac semblent bien avoir été profondément renouvelées par Martine, qui les a pleinement « remaniées » – au sens propre de la main qui brosse, ébauche, pétrit. Guidée à l’atelier par son imaginaire comme par son énergie créatrice, Martine Martine s’est emparée physiquement de la stature – la statuaire ? – du formidable genius loci de la littérature française. » Daniel Marchesseau (Conservateur général honoraire du Patrimoine)

Martine Martine (née en 1932)

Martine Martine (née en 1932)

 

2 réflexions sur “Save the date 18/02/2016

  1. Chère Florence
    Formidable coup de cœur pour C. Bernis avec son travail de la matière tout en fraîcheur et ces couleurs apaisantes telles un petit morceau de rêve. Ça fait du bien.
    Sophia

    J'aime

  2. Chère Gaze,
    Un immense merci pour nous avoir fait découvrir le travail léger , délicat et pourtant si profond de Catherine Bernis. Un moment de grâce.
    Florence C

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s