Alain Séchas

Alain Séchas dans son atelier ©TheGazeofaParisienne

Alain Séchas dans son atelier
©TheGazeofaParisienne

ENGLISH VERSION (click here)

Mais qui êtes vous Alain Séchas ? C’est la question que je me pose en allant à votre rencontre dans votre atelier ce matin là.

Avec vos personnages sortis d’on ne sait où, vos histoires saugrenues, vos chats et autres  animaux bizarres, abstractions, constructions sculptures que vous appelez dessins en volume …

Quelques jours auparavant, lors d’une visite au Musée d’Art Moderne, je n’ai pu résister à  votre Coup de vent ( Musée d’Art Moderne de Paris, du 12 février au 12 juin 2016)

Alain Séchas "Le chat écrivain" 1996 Musée d'art moderne ville de Paris ©TheGazeofaParisienne

Alain Séchas
« Le chat écrivain » 1996
Musée d’art moderne ville de Paris
©TheGazeofaParisienne

J’arrive dans la salle d’exposition et une  première sculpture semble paisiblement nous attendre. Il s’agit du  « chat écrivain » de 1996, acquis par le MAM,  le premier d’une longue série ! Un  chat très réaliste écrivant une lettre à sa chère soeur. Ce dernier est entouré de grandes toiles où cette fois-ci, les chats prennent des allures humaines en maillot de bain, tous entourent cette toile abstraite aux couleurs acidulées… trois situations différentes, la boucle est bouclée

Mais « coup de vent » de quoi ? aux idées reçues ? Humour grinçant ? ou simplement les réflexions de l’artiste ou tout à la fois ?

J’aimerais bien saisir ce qu’il vous passe par la tête quand vous dessinez ces grands chats élancés aux lignes verticales.

Vous passez de l’abstraction à la figuration et vice versa sans complexe , vous allez là où l’inspiration vous porte.

La pureté d’un coup de pinceau vous entraîne dans cette forme d’abstraction et cette toile qui est exposée en est l’aboutissement, contenant votre propre histoire et fait partie, aujourd’hui, des collections du musée.

Alain Séchas "Untitled 49" 2012 Huile sur toile 235 X170

Alain Séchas
« Untitled 49 » 2012
Huile sur toile
235 X170

« J’ai voulu effacer pour un temps mes histoires, mes chats trop humains, la plupart en volume ou en dessin. Ceci pour peindre des tableaux, juste des tableaux, mais voici que ces grands gestes noirs verticaux, faits d’un coup,  appellent un  autre espace, un horizon » Alain Séchas

Naturellement, vous vous dirigez vers la complexité d’une œuvre et élaborez des techniques invraisemblables avec des artisans électromécaniciens; ce sera une araignée en liberté dans un musée, l’aventure Jurassic Porc, des fantômes au MamCo. A chaque fois, vous vous appropriez le lieu et vous concevez une oeuvre qui utilise toutes ses possibilités, vous créez une histoire à laquelle le visiteur participe en vivant une expérience, vous jouez avec les techniques.

Avec audace, vous prenez possession du prestigieux château de Versailles. Vous placez dans un des appartements de Madame Victoire et Madame Adélaïde, un chat en caleçon à motif de fleur de lys, royalement installé sur un canapé et fumant une cigarette !

Vous rendez hommage à ce pharmacien, Emile Coué, connu pour sa célèbre méthode. Reprenant cette idée, vous enregistrez votre voix « Je vais de mieux en mieux » de l’extrême grave à l’extrême aigu, sur une spirale qui tourne de plus en plus vite, à mesure que la voix monte dans les aigus: on voit ce qu’on entend !

On vous propose une exposition au Musée Bourdelle, vous dîtes « Je veux casser un Bourdelle, qu’à cela ne tienne ! Ce sera l’exposition le « Rêve brisé ». Vous mettez à terre  dans un premier temps, puis redressez « le centaure mourrant » de Bourdelle  datant de 1911, celui que le sculpteur considérait comme son autoportrait.

Musée d'art Moderne de la ville de Paris

Musée d’art Moderne de la ville de Paris

Pour cette réalisation vous allez rechercher à la fonderie Coubertin (là où la Porte de l’Enfer de Rodin a été fondue)  les moules en plâtre qui ne servent plus depuis 20 ans. Vous réunissez les soixante dix pièces en silicone en très mauvais état,  les restaurez et fabriquez une coque suffisamment légère dans laquelle vous incrustez un mécanisme élaboré par une équipe de techniciens. Le résultat est fascinant: devant le spectateur cette grande sculpture de plus de 3m s’écroule pour ensuite se relever. (visible actuellement à la propriété Caillebotte à Yerres pour la Biennale de sculpture du 9 avril au 10 juillet 2016)

Pour vous je prends la  direction de Yerres, propriété Caillebotte, où j’assiste à ce tour de force, je regarde plusieurs fois ce géant s’écrouler devant moi et se redresser sous l’oeil du Grand guerrier de Bourdelle.

Au départ vous étiez un jeune prof d’art plastique à Amiens. Vous réalisiez dans les idées que vous donniez aux élèves, votre propre désir de créer.

Musée d'art moderne

Musée d’art moderne de la ville de Paris

Er ainsi démarre votre carrière d’artiste en ayant pris soin de tuer un professeur et d’imaginer un cours de suicide avec Professeur suicide,  40 ballons crèvent de façon différente, chacun choisit sa méthode , très sombre très sinistre, vous me précisez bien cependant que ce n’est pas forcément de vous dont il s’agit !

Votre vie d’artiste est un grand chantier où vous décrivez, à travers tous ces personnages, notre vie. Une sorte de répertoire de situations interprétées par vos créations, l’araignée n’est autre qu’une représentation de la bourgeoisie, à travers les chats nous nous voyons et ainsi de suite…

A chaque fois, vous nous surprenez par vos inventions, lors d’une exposition « Jurassic Porc II » au palais de Tokyo les spectateurs éclairent à la lampe torche les oeuvres et croisent un cochon volant !

« J’aime beaucoup l’idée que l’artiste soit un peu comme un magicien qui trouve une petite ruse » Alain Séchas

Alain Séchas

Alain Séchas

Vous m’expliquez que tout part de l’idée d’un dessin, à chaque nouvelle exposition un type de dessin in-situ.

« Pour moi au  dessin j’associe le mot urgence, c’est une flèche qui va très rapidement à notre œil «  Alain Séchas

Le graphisme des scènes de plages vous plait avec ces lignes d’horizon perpendiculaires à ces grandes figures allongées,  les chats. Vous les représentez colorés ou parfois monochromes avec l’utilisation de ce bleu noir indigo qui donne un effet photographique.

Votre univers artistique montre  une grande sensibilité.  Comme le buvard, vous transposez, non sans un grain d’humour et de délicatesse à travers vos personnages, la société dans laquelle nous vivons avec ses sentiments contradictoires. Vous êtes vraiment un magicien de l’art et avis aux amateurs : laissez vous transporter dans cet imaginaire de l’artiste Alain Séchas …

« J’aime bien cette part de ridicule de l’artiste car ma victime principale c’est l’artiste lui-même, la possibilité de critiquer l’artiste, la place, le pouvoir qu’il s’arroge, avoir de la distance, tout est lié on ne peut pas se reculer  » Alain Séchas

Florence Briat Soulie

http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/exposition-alain-sechas-coup-de-vent

 

http://proprietecaillebotte.com/

3 réflexions sur “Alain Séchas

  1. Mais qui es tu Florence Soulié qui écrit ce si beau texte? Un de ces chats très certainement. D’ailleurs, sur la photo, tu domines – et de loin – ce chat écrivain assis. Tu es aussi droite et fine – même à contre jour- que ces lignes colorées de Séchas qui ne sont autres que ses chats. Une mention pour la toute dernière citation que je trouve magnifique. Bravo! Sophia

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: 4ème édition de la Biennale de sculpture à la propriété Caillebotte à Yerres | The Gaze of a Parisienne

  3. Pingback: Save the date 6/6/2016 | The Gaze of a Parisienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s