Save the date 1/12/2017

Noël approche, que faire ce week-end ? peut-on se distraire tout en s’activant dans notre recherche du cadeau original ? Cette magnifique Libellule Lalique vue à Drouot, par exemple ? Paméla Churchill aurait adoré…

Justement, The Gaze a des idées, Soon Paris et Nopoto, petites et grandes surprises, de l’originalité, c’est parti pour un week-end  sous le signe « magie de Noël »!  Un entracte au Palais de Tokyo avec Camille Henrot qui nous livre son agenda.  A vous de jouer !

 

  • Camille Henrot – Days are Dogs Palais de Tokyo

« It’s Friday I’m in love » The Cure 

Carte blanche de Camille Henrot – Palais de Tokyo

Camille Henrot, écrit, dessine, peint sculpte filme sa semaine idéale au Palais de Tokyo qui lui a donné carte blanche pour investir les lieux.

Une semaine où chaque jour suffit « une installation par l’artiste.  Saturday entame le début de cette semaine étrange et cela tombe bien : Tout est possible, Dimanche, une grasse matinée, lundi le jour de la Lune, premier jour de la semaine retour au travail et pourquoi pas de son lit !

Et ainsi les jours défilent et la visite continue jusqu’à Friday.

Et aujourdf’hui nous sommes vendredi, Camille Henrot a décidé que ce ce jour serait  béni par Vénus,  commençant en un conte de fée illustré par un herbier de fleurs New Yorkaises appliquées sur les pages d’un catalogue de vente aux enchères de bijoux ayant appartenu à la princesse Salimah Aga khan.

Fin de l’exposition et de la semaine Camille Henrot à moins de repartir à nouveau pour un tour…

Palais de Tokyo

Carte blanche à Camille Henrot avec Jacob Bromberg, David Horvitz, Maria Loboda, Nancy Lupo, Samara Scott et Avery Singer. 

Jusqu’au 7 janvier 2017

Commissaire d’exposition Daria de Beauvais

  • SOON PARIS/ Le Salon de l’Œuvre Originale 

Un salon qui a lieu tous les deux ans  à la Bastille Design Center , spécialisé dans les éditions d’oeuvres multiples. Des lithographies, gravures, livres d’art, Bijoux d’artistes… des prix pour toutes les bourses.

Le directeur artistique de ce Salon est Philippe Piguet qui officie également à Drawing Now.

Dove Allouche, Fungi (Ver cillium tennerum myc), 2017, 45 rages Fine Art sur Velin BFK Rives sous co ret, 39 × 39 cm © Dove Allouche, / Édi ons Dilecta – Photo Édi ons Dilecta

du vendredi 1er au dimanche 3 décembre 2017
au Bastille Design Center, 74 Boulevard Richard Lenoir, Paris 11e.

Le Prix SOON Paris & R.L.D. Editions  a été remis jeudi 30 novembre à l’artiste Christelle Téa. Une présentation de l’oeuvre réalisée avec les ateliers R.L.D. lui sera consacrée au sein de la prochaine édition du Salon.

Sophie Calle, Ainsi de suite, 2016. Co ret signé et numéroté de 1 à 50, avec l’ouvrage et l’œuvre Ici reposent des secrets, gravée et taillée par l’atelier de Michel Bertrand, sur ardoise provenant des carrières de Galice, 18 x 24 cm © Édi ons Xavier Barral

 

  • NOPOTO 2017

Noël Pour Tous 2017 – C’est en ce moment !

Pour vos nombreux cadeaux de Noël, une idée : et si vous choisissiez d’offrir une oeuvre d’art, celle d’un artiste présent à NoPoTo. Une possibilité d’acheter directement sans intermédiaire une peinture, sculpture dessin, design… La sélection des intervenants est faite comme tous les ans par des spécialistes du monde de l’art, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix !

Les 2, 3, 9, 10, 16 et 17 décembre, de 14h à 20h
8 rue Vicq d’Azir, Paris 10 ème.
Métro Colonel Fabien

NOPOTO

nopoto@nopoto.fr

ARTICLE NOPOTO – The Gaze of a Parisienne

  • Stéphanie des Horts – Pamela – Albin Michel

La vie d’une croqueuse d’hommes et de bijoux, celle de Pamela Churchill, des amants triés sur le volet Randolph Churchill, son premier mari, Agnelli, Ali Khan, Rothschild, Druon son dernier mari Harriman. Winston Churchill, son beau-père, l’adorait et avait bien vu en elle un émissaire de choix en politique !

Stephanie des Horts « Pamela » Albin Michel

Une rousse flamboyante séductrice qui a eu une vie de roman , on dévore cette biographie de Stéphanie des Horts.

  • Vu à Drouot une libellule- Etude Thierry de Maigret. 

Une libellule de René Lalique adjugée 183 280 euros mercredi dernier. 

Vente aux enchères à Drouot du 29 novembre 2017

René Lalique (1860-1945) est surnommé « le Père du bijou moderne » par Emile Gallé.  Un Collier aux quatre libellules. Daté entre les années 1898 et 1910, L’estimation donnée sur le catalogue était de 60 000 à 80 000 euros,  dans son écrin d’origine. Il est resté dans la même famille depuis sa création.

René Lalique (1860-1945) – Vente Thierry de Maigret du 29/11/2017 – Adjugé 183280 €

Caractéristique de l’œuvre de René Lalique à la fin du 19ème et début du 20ème siècle. Ce joailler illustre à merveille le mouvement artistique qui se développe à cette période : l’art nouveau. Ses sujets s’inspirent essentiellement des femmes, de la flore et de la faune comme ici : la libellule.

Florence Briat Soulie

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s