Un dimanche à Chaumont sur Loire

Par Laetitia Launiau 

Journée idyllique dans le domaine de Chaumont-sur-Loire. A 2h de Paris, sous le soleil du pays des châteaux de la Loire, un écrin où se nichent des oeuvres d’art pérennes et d’autres provisoires. Des oeuvres liées à la nature dans le parc et d’autres en relation avec l’espace et l’architecture à l’intérieur du château et dans les communs.

Eva Jospin « Folie » Installation 2018 à Chaumont sur Loire »

La présence d’Eva Jospin, artiste talentueuse et jeune femme passionnée a contribué à la richesse de ce moment car non seulement elle nous a présenté son oeuvre mais elle nous a également commenté ses coups de coeur.

 Nous étions dans un état d’enchantement où nos yeux ont vu des oeuvres d’une qualité exceptionnelle. Le cairn de l’anglais Andy Goldsworthy, principal artiste du Land Art, où pierres et végétal commençaient à s’entrelacer.

Andy Goldswortthy Cairn, installation à Chaumont-sur-Loire

Autre figure du Land Art, l’américain Patrick Dougherty s’est inspiré du lieu pour créer à l’aide de branches des cabanes monumentales.

François Méchain « L’arbre aux échelles » ©Thibaut Le Maire : Chaumont sur Loire

Les échelles imaginées par François Méchain nous invitaient à regarder le monde “haut perché”. 

Cornelia Konrads « Passage » ©Thibaut Le Maire : Chaumont sur Loire

Le “passage” énigmatique de l’artiste allemande Cornelia Konrads conçu avec des branches et rameaux trouvés sur place a reçu le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès. Caché dans les buissons et les lierres, le bloc de granit sculpté “l’oeil de la Mémoire” de Anne et Patrick Poirier nous a étonné. A voir également la sculpture en bronze de Guiseppe Penone, les cabanes de Tadashi Kawamata,

Promontoire sur la Loire de Tadashi Kawamata 2011 /Chaumont sur Loire

Et tant d’autres. L’aboutissement de ce chemin semé de multiples sources d’inspiration a été l’installation “Folie” d’Eva. L’idée de cette grotte était en elle depuis longtemps et son année en résidence à la Villa Médicis lui avait inspiré des dessins, des maquettes et des plans pour imaginer ce projet avec de nouveaux matériaux. Eva a utilisé du béton projeté et sculpté sur place et elle a réalisé en atelier des moulages à partir de pièces en carton, son matériau de prédilection. Le résultat est magique car l’extérieur de l’oeuvre qui est déjà une performance en soi ne laisse absolument pas présager du ravissement que l’on va trouver à l’intérieur. La démarche de la découverte est à la fois mystérieuse et merveilleuse.

Les communs et l’intérieur du château n’ont rien à envier à leur parc. L’installation murale de l’artiste ghanéen El Anatsui (Lion d’or à la 56e Biennale de Venise) aux allures de grandes étoffes kente composée de plus de 2 millions d’éléments de métal nous a éblouis. De même que le bois de palissade de chantier que l’artiste brésilien Henrique Oliveira (exposé au Palais de Tokyo 2013-2016) a transformé en une forme mi végétale mi animale qui épouse l’architecture de la grange. 

Tanabe Chikuunsai IV « Connexion / la Source » ©Thibaut Le Maire : Chaumont sur Loire

Nous avons été également séduit par la “Connexion/Source” de Tanabe Chikuunsai IV qui avec l’élément naturel du bambou a tissé dans une des fermes une oeuvre sculpturale en lien avec l’homme et l’histoire.

 Les 12 vitraux de l’artiste turc Sarkis installés devant les fenêtres des anciennes chambres de bonnes et dans le cadre d’une mise en scène unique et parfaitement orchestrée par l’artiste dans chacune des piècessont prodigieux.

Jannis Kounellis / Installation 2008 à Chaumont sur Loire

Et tant d’autres découvertes, telles que la laine et le papier de Sheila Hicks (“sens dessus dessous”) installées dans le grenier, les cloches de Jannis Kounellis dans une installation imaginée dans la cuisine.

De même que “les pierres et le printemps” de Gerda Steiner et Jörg Lenslinger, installation onirique et vivante dans la chapelle du château. Une pure merveille de poésie.

Une escapade culturelle à faire en lien avec le Festival International des Jardins qui a lieu de avril à novembre. Prévoir donc un week-end.

Chantal  Colleu-Dumond directrice du Domaine de Chaumont-sur-Loire et du festival international des jardins.

INFORMATIONS PRATIQUES

http://www.domaine-chaumont.fr/fr

Restaurants sur place

Y ALLER : 

En train (moins de deux heures)

Gare de Onzain/ Chaumont sur Loire

2 réflexions sur “Un dimanche à Chaumont sur Loire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s