Gio Ponti ARCHI Designer

Le MAD Paris met à l’honneur une légende italienne de l’architecture et du design et nous offre la première rétrospective en France de GIO PONTI (1891-1979). Cet artiste de génie pluridisciplinaire va révolutionner les arts décoratifs d’après guerre et inscrire son style et ses idées avec autant d’énergie, de simplicité et de poésie que le fût son existence. Ancré dans l’effervescence artistique de son pays d’origine, GIO PONTI réussit le pari fou d’une OEUVRE D’ART TOTALE et signe différentes créations architecturales. Il prend en compte tous les éléments que composent un lieu d’habitation s’inspirant d’une « MAISON A L’ITALIENNE » et de sa formation classique. L’extérieur et l’intérieur doivent communiquer, et il en va de même pour le mobilier qui doit lui aussi évoquer l’architecture environnante.

Ainsi il s’intéressera à tout ou presque sur près de 60 ans de carrière avec un extraordinaire ENTHOUSIASME, adaptant ses oeuvres à une demande industrielle ou privée et faisant le succès de nombreux partenariats avec de grandes marques comme CRISTOFLE, CASSINA, VENINI, FONTANA ARTE… traversant les frontières et les langages grâce à la création en 1928 de la fameuse revue DOMUS mettant ainsi en relations industriels et artistes du monde entier. Pour l’anecdote chaque intervenant devait écrire dans sa propre langue.

GIO PONTI prône et exporte le « MADE IN ITALY » et un « NOUVEL ART DE VIVRE« . Le mobilier est fonctionnel et conserve une poésie propre à PONTI. Les tables basses sont parfois transparentes et le piètement joue des ombres portées, les fauteuils sont confortables et légers, les chaises encore plus, les façades des commodes sont travaillées, les dossiers sont ajourés, les luminaires aériens, les formes sont effilées, le trait est léger… comme une jolie femme, une danseuse d’opéra… La FIGURE FEMININE inspire GIO PONTI. Rappelons aussi que ses talents s’appliquent à l’orfèvrerie, des costumes d’Opéra pour la Scala, des tissus, de la vaisselle… son art est sans fin.

Retenons aussi l’emploi de la COULEUR très présent qui vient sublimer et construire des effets inattendus. La CERAMIQUE qu’il affectionne particulièrement lui permettra d’en jouer infiniment du sol au plafond et sur les façades de maisons ou d’immeubles. La rénovation de l’hôtel Parco dei Principi à Sorrente où GIO PONTI nous plonge dans « une solution chromatique immersive en bleu et blanc » répondant ainsi à la proximité de la Méditerranée. Trente carreaux de taille identique et avec différents motifs de bleu et blanc, une fois assemblés et orientés, vont permettre de couvrir les sols et certains murs de l’hôtel en évitant toute répétition. Chaque chambre est unique, l’atmosphère ainsi dégagée nous plonge dans « la grande bleue ».

Les commandes architecturales sont importantes dans les années 60 et PONTI sera même qualifié par la presse française de « LE CORBUSIER ITALIEN« . Retenez l’aménagement de l’université de PADOUE, la VILLA PLANCHART A CARACAS, la TOUR PIRELLI A MILAN, la CATHEDRALE DE TARENTE.. Cette magnifique exposition scénographiée par l’agence WILLMOTTE&ASSOCIES ravira tous les publics.

MAD Paris

Bérangère Delorme-Leclerc

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s