The Botanical Mind au Camden Art Centre, Londres 🇫🇷

PAR Marie-Laure de Clermont-Tonnerre

ENGLISH VERSION 🇬🇧 

J’étais supposée visiter le Camden Art Centr avec son directeur Martin Clark accompagnée de mon groupe de collectionneurs Spirit Now London .  Ce lieu magique programmait cette belle exposition à Londres « The Botanical Mind / Art, Mysticism and the Cosmic Tree« . avec de grands artistes dont l’extraordinaire photographe et botaniste extraordinaire Karl Blossfeldt (cf photo) mais aussi le coréen Lee Ufan, (souvenez-vous de son installation à Versailles) , André Masson, et bien d’autres artistes (60).

Lee Ufan au 1er plan et au fond à droite : dessin, 1980 – Au fond à gauche : Kerstin Brätscossil Psychic for Christa (Stucco Marmo), 2019 – Camden Art Centre, 2020. Crédit Photo ©Rob Harris


Cette visite s’est transformée en webinar mardi dernier, et l’ exposition se terminera fin février.  Cette exposition “The Botanical Mind “ rassemble le travail de plus de 60 artistes, visionnaires, surréalistes, modernes, étrangers, autochtones amazoniens et contemporains. C’est Gina Buenfeld, la curatrice du Centre, qui a initié et organisé cette exposition après un voyage sabbatique en Amérique du Sud, en Finlande et dans d’autres pays du Nord.

Elle a trouvé en Martin Clark (le directeur du CAC) l’interlocuteur idéal pour porter cette idée.

The Botanical Mind révèle la signification continue du règne végétal pour la vie humaine, la conscience et la spiritualité. S’étendant sur plus de 500 ans et incluant des objets historiques et ethnographiques, des textiles et des manuscrits, il regarde à la fois en arrière et en avant, s’engageant avec diverses cultures et traditions de sagesse pour réévaluer l’importance des plantes dans la vie sur cette planète.

A gauche : Anna Haskel de gauche à droite, de haut en bas : Untitled, 1934; Untitled, 1940; Untitled, 1938; Untitled, 1939 Pastel and pencil on paper – Courtesy The Museum of Everything. Josef Kotzian Both: Untitled, undated Graphite on paper Courtesy The Museum of Everything.
A droite : Karl Blossfeldt. de gauche à droite, Aconita anthora ; Cajophora Lateritia Lacocscae; Primula Japonica ; Serratula Nudicaulis ; Brunella Grandiflora ; Cornus Florida ; Adiantum Pedatum; Phacelia Tanacetifolia. 1928.

Camden Art Centre, 2020. Crédit Photo ©Rob Harris

Cette exposition s’inscrit avec pertinence aujourd’hui dans une époque où les artistes et les musées regardent vers la nature comme une source d’inspiration et de reconfort.
Rappelons-nous notre visite à La Hayward Gallery, à Londres, pour le vernissage«  Among the Trees «  avec Ralph Rugoff en 2020. Certains d’entre nous ont également découvert la belle exposition de la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain Ã  Paris Â« Nous les arbres ».

A gauche : Anonyme Sans titre (Tree of Jesse), c 1520 –
Au centre : Scottie Wilson Left to right, top to bottom: Untitled, c 1950; Untitled, c 1950; Untitled, c 1945; Untitled, no date Materials ink, colour pencil on paper Courtesy The Museum of Everything
A droite : John McCracken Trebizonoum, 1972 Oil on canvas Private Collection, courtesy David Zwirner.
Camden Art Center, 2020. Crédit Photo ©Rob Harris



Nous avons eu la chance aujourd’hui d’être avec 2 merveilleux guides pour cette visite exceptionnelle.

Martin Clark (le directeur du Camden Art Center depuis 2017) et Gina Buenfeld qui est la conservatrice des expositions au Camden Art Centre.

A gauche : Jordan Belson – Untitled, c.1950.
A droite : Yves Laloy B11, circa 1955-58 Oil on Canvas –
Camden Art Centre 2020. Crédit Photo ©Rob Harris

Martin Clark  Ã©tait directeur de Bergen Kunsthall, Norvège (2013-17) avant de diriger le CAC. Auparavant, il était le directeur artistique de la Tate St Ives, Cornwall (2007-13), conservateur des expositions à Arnolfini, Bristol (2005–07).  Plus récemment, en 2016, il fut directeur artistique du festival Art Sheffield.

Au cours des 20 dernières années, il a organisé plus de 80 expositions, dont des expositions personnelles récentes et à venir de Walter Price, Olga Balema, Julien Creuzet, Lily van der Stokker, Christodoulos Panayiotou,… entre autres ainsi que des expositions collectives dont The Botanical Mind: The Going Uv It, Bergen Kunsthall (2015), The Dark Monarch: Magic and Modernity in British Art, Tate St Ives (2009),

Il a édité et contribué à plus de 40 livres et catalogues, ainsi que de nombreux écrits sur l’art contemporain et les artistes pour plusieurs publications. Il siège au conseil consultatif d’Art on the Underground, à Londres.

Gina Buenfeld est titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art (20e siècle) du Goldsmiths College (2004) à Londres. Elle a rédigé des essais pour des publications d’artistes et a édité des monographies d’artistes et des catalogues d’expositions, notamment Duro Olowu: Making & Unmaking publié par Ridinghouse et David Mellor: The Bruce Lacey Experience. Gina a été commissaire invitée à Bevilacqua la Masa, Venise de 2012 à 2013 et a été mentor pour le programme de mentorat Siobhan Davies Dance Artist and Curator et le programme de résidence Standpoint Gallery.

Textiles by artisans from the Shipibo-Conibo peple, all c. 1970-2018-
Camden Art Centre, 2020. Crédit Photo ©Rob Harris

Elle a été curatrice de plusieurs expositions au CAC, dont l’année dernière «  A tale of Mother’s bones : Grace Pailhorpe, Reuben Mednikoff and the birth of Psychorealism Â». Merveilleuse découverte de ce couple d’artistes, amis des surréalistes mais qui ne voulaient pas de publicité En 2014-2015, Gina Buenfeld était curateur en résidence au Art Initiative de Tokyo où elle a créé «  Tokyo Corrsepondances « , une série d’expositions, de résidences et de recherches pour faciliter le dialogue culturel entre les artistes en Angleterre et au Japon.. Elle a également fait la curation de  At the still point of the turning world  Ã  la Shibaura House Tokyo , présentant le travail de Ursula Mayer, Jeremy Millar, Manon de Boer, Joachim Koestner, Simon Martin… 

Le Camden Art Centre est un lieu d’art et d’artistes; un endroit pour les curieux, les novices et les experts. C’est un lieu pour voir, faire, apprendre et parler d’art contemporain.

En tant qu’organisme de bienfaisance ancré dans la communauté du Nord-Ouest de Londres, le Centre travaille en étroite collaboration avec les écoles locales, des groupes communautaires et des partenaires spécialisés, nourrissant la prochaine génération d’artistes, de la petite enfance à l’âge adulte, permettant à chacun de se rapprocher de l’art, de rencontrer des artistes. et de réfléchir sur des programmes ciblés Le CAC souhaite aussi renforcer le leadership sectoriel augmentant leur  impact, apportant les arts à ceux qui en ont le plus besoin.
J’espère que très bientôt nous pourrons tous faire le voyage de Paris, Genève , Madrid avec nos amis de Londres pour visiter le Camden Art Center dès sa réouverture.

Visite en live DE L’EXPOSITION AVEC LES COMMISSAIRES ;

L’exposition devait avoir lieu jusqu’au 28 février.

Camden Art Centre

Fondé en 2015 et dirigé par Marie-Laure de Clermont-Tonnerre, Spirit Now London est une organisation à but non lucratif dont tous les fonds sont reversés à des institutions culturelles et au soutien de jeunes artistes.
Sur invitation uniquement, Spirit Now London est un cercle privé et international de bienfaiteurs, collectionneurs et amis. Spirit Now London offre l’occasion de rencontrer des personnalités exceptionnelles de l’art contemporain, du design, de la culture et de la science.
Marie-Laure de Clermont-Tonnerre est également la co-fondatrice avec son époux Jean-François, de la Fondation Jean-François et Marie-Laure de Clermont-Tonnerre. Créée en 2009, la fondation a pour objectif de favoriser l’accès des jeunes issus de milieux défavorisés à l’éducation et à la culture. La fondation vise également à soutenir la création artistique contemporaine et la préservation du patrimoine.

Laisser un commentaire