« les Belles Danses » d’Othoniel à Versailles

 » Je veux refaire danser le Roi Soleil »  JM Othoniel

"Les Belles Danses" 1er essais de mise en eau et dernières installations des sculptures fontaines ©EPV/ Th Garnier

« Les Belles Danses » JM Othoniel
1er essais de mise en eau et dernières installations des sculptures fontaines, Sept 2014   ©EPV/ Th Garnier

« Les Belles Danses  » d’Othoniel représentent la première commande d’une oeuvre artistique contemporaine permanente au Château de Versailles. Un événement majeur dans la vie de ce lieu de légende.

Après Jean de Loisy (Président du palais de Tokyo) et Ralph Rugoff (Hayward Galerie / curateur de la biennale de Lyon 2015), c’est aujourd’hui l’artiste Jean Michel Othoniel qui est le conférencier invité par Spirit Now!* à LondresPour notre plus grand bonheur, dans le cadre de ce talk privé, l’artiste revient sur les détails de cette aventure extra-ordinaire. Othoniel se revèle un orateur passionnant, généreux , habité tant par son oeuvre que par ce lieu mythique. Pas un bruit dans la salle, nous écoutons, attentifs, subjugués de rentrer dans l’intimité de sa recherche artistique mais aussi de faire, grâce à lui, un voyage au temps de Louis XIV.

L’aventure a commencé il y a quatre ans.  Aillagon, alors Président du Château de Versailles, lance  le projet de réhabilitation du Bosquet du Théatre d’Eau.  Ce bosquet, un des plus beaux de Versailles crée par Le Nôtres, servait de cadre aux festivités théatrales et chorégrahiques si chères au Roi Soleil.

emplacement du bosquet du théatre d'eau

emplacement du Bosquet du Théatre d’Eau                   copyright:Jean François Péneau 2014

En écoutant le récit d’Othoniel, je m’imagine les scènes féériques dont il fut le lieu: des lumières de feux, des jets d’eau semblant toucher le ciel, les musiques ravissantes de Lully, des élégantes danses baroques . Dans ce cadre enchanteur, le monarque se délecte du spectacle autour de lui: les belles, parées à outrance et vêtues somptueusement, les nobles courtisans au sourire flagorneur recherchant ses faveurs. Louis XIV au centre de son monde, objet fascinant de tous les regards, aimé, convoité, craint, brillant de mille feux dans ce bosquet du Théatre d’eau.

Vue du Théatre d'Eau Jean Cotelle 1688

Détruit par Louis XVI , ravagé par les tempêtes des années 1990, il ne restait rien de ce symbole des fastes d’antant qu’un terrain vague fermé au public. En vue du projet de rénovation,  un concours est organisé et réunit pas moins de 40 candidatures. Louis Benech, paysagiste de renom en fait partie et décide de s’associer à Othoniel pour ce projet magistral. Dans les pas de Le Nôtre/ Lebrun, Benech et Othoniel sont les seuls à proposer ce duo paysagiste/artiste et remporte le  concours sous la présidence de Catherine Pégard. Les dés sont jetés… avec seulement 2 ans pour tout réaliser!!

L’idée directrice de Louis Benech est de s’inscire dans l’esprit du lieu d’origine tout en lui donnant un nouveau visage résolument contemporain. La structure du bosquet est conservée, un 2ème étang d’eau vient remplacer la scène. Et surtout le lieu s’empreint d’un douceur de vivre invitant à la relaxation et au plaisir, là où Louis XIV en avait fait un lieu d’affirmation de sa grandeur.

Capture d’écran 2015-04-28 à 10.33.17

Avec beaucoup d’humilité, Othoniel nous raconte son  processus de création, son soucis de trouver le juste language pour évoquer Louis XIV avec une écriture d’aujourd’hui. Au cours de sa recherche, l’artiste explore l’histoire de la vie des jardins de Versailles. Il y trouve l’idée maitresse de son projet sculptural, la clé de son dialogue avec ce lieu: la Danse. Utilisant la Danse   « comme une arme majeur d’expression de son pouvoir« , le Roi Soleil avait fait créer pour lui-même des chorégraphies élégantes.  Celles -ci ont été consignées avec précision par Feuillet, son chorégraphe,  dans un recueil  » L’art de décrire la danse » en 1701. Y apparaissent des figures, dessins et entrelacs représentant les menuets et rigondins du monarque. Les mouvements de cette écriture résonnent étrangement avec les propres oeuvres d’Othoniel.

Entrée d'Apolon  Ecriture chorégraphique pour Louis XIV inspirant les dessins des sculptures fontaines

Entrée d’Apolon 
Ecriture chorégraphique pour Louis XIV inspirant les dessins des sculptures fontaines d’Othoniel.     ©Othoniel Studio

L’artiste y puise son inspiration et recrée avec ses sculptures-fontaines à fleur d’eau, le mouvement des arabesques de Louis XIV dansant dans ses jardins. Les 3 fontaines reprennent chacune une chorégraphie particulière du souverain, L’Entrée d’Apollon, Le rigaudon de la Paix et La Bourrée d’Achille. 

 » Je me suis basé sur l’étonnante calligraphie de Feuillet pour la redessiner et mettre en scène le corps du Roi dansant sur l’eau » JM.Othoniel

Jean-Michel Othoniel, Les Belles Danses,  simulation, 2012 ©Othoniel Studio

Jean-Michel Othoniel, Les Belles Danses, simulation, 2012 ©Othoniel Studio

Pour réaliser ces oeuvres monumentales, il a fallu créer 2000  perles de verre de Murano soufflé –  signature emblématiques des oeuvres d’Othoniel  –  et incrustées de feuille d’or. L’Or majestueux de Versailles, l’Or solaire du Roi, l’Or éclatant du pouvoir et de la domination.

Ces perles ont ensuite été montées sur des tubes métalliques par lesquels l’eau des fontaines passera. Les jets d’eau majestueux qui en sortiront (jusqu’à 7 m de hauteur) continueront le mouvement de danse et apporteront leur musique au ballet. A l’emplacement exact de chacune des 4 fontaines d’origine du 17 ème siècle, Othoniel a placé une magnifique et imposante perle de Murano bleue de 6O kg. Le choix de Murano est, bien sur, dicté par la qualité inégalable de ce verre, mais c’est aussi une revanche sur l’histoire. Le Roi soleil, en effet, avait voulu s’emparer du secret de la fabrication de ce verre si précieux pour le faire produire en France , mais ses tentatives ont échoué et ce secret, jalousement gardé, est resté l’exclusivité de Venise.

Détail "Les Belles Danses" Othoniel ©Philippe Chancel

Détail « Les Belles Danses » Othoniel
©Philippe Chancel

La magie  des « Belles Danses » opère :  vivantes, virevoltantes, gracieuses et légères, elles s’inscrivent majestueusement dans l’histoire revisitée de Versailles. Les jardins, les sculptures et l’eau se mêlent et se répondent pour un un magnifique hommage à la danse du Roi Soleil.

De la danse encore, puisque c’est une chorégraphie sur le thème d’Apolon, composée par Benjamin Millepied (Directeur du ballet de l’Opéra de Paris) qui inaugurera le 11 Mai le nouveau Bosquet .

Dès le 12 Mai, le Bosquet du Théatre d’Eau , paré de ses « Belles Danses », sera ouvert au Public tous les jours.

Une merveilleuse invitation à entrer nous aussi dans la danse !

Merci à Spirit now! et à ses fondatrices, Marie laure de Clermont-Tonnerre  et Anne Pierre d’Albis-Ganem d’avoir organisé ce talk passionnant avec Jean Michel Othoniel.

Caroline d’Esneval

En savoir plus sur:

– Jean Michel Othoniel est un Artiste Français majeur de la scène artistique contemporaine. Quelques événements marquants de sa carrière:  en 1996, Pensionnaire de la villa Médicis à Rome il accroche dans les  jardins des colliers de perles géants ;  en 2000, il reçoit une commande  publique et transforme l’entrée du métro parisien du Palais Royal en un  « Kiosque des Noctambules »;  il réalise des expositions dans des lieux majeurs dont « Crystal palace » à la  Fondation Cartier en 2003, le Louvre  en 2004 dans le cadre de l’exposition « contrepoint », et en 2011 une rétrospective  « My Way » au Centre Pompidou de Paris. En mai 2015, « Les Belles danses » de Versailles représentant pour lui le projet le plus extraordinaire de sa vie.

 http://www.othoniel.fr/

https://www.perrotin.com/artiste-Jean-Michel_Othoniel-9.html

* – Spirit now!: Anne Pierre d’Albis et Marie Laure de Clermont-Tonnerre ont fondé Spirit now! à Londres pour offrir, à un groupe d’amis passionnés d’Art, un programme de conférences et visites privées. Y interviennent des personnalités renommées de la scène artistique internationale (Directeurs de Musées, Commissaires d’exposition, Artistes, philosophes, écrivains etc..).Le prochain rendez vous sera une visite de l’exposition de Carsten Höller -artiste allemand qui vit à Stockholm- à la Hayward Gallery  le 23 Juin. Cette visite sera commentée par Ralph Rugoff , directeur de la galerie et curateur de la biennale de Lyon en 2015. Pour toute information sur Spirit now!  veuillez contacter mldect@gmail.com ou apdalbis@gmail.com.

Anne Pierre d'Albis-Ganem et Marie-Laure de Clermont-Tonnerre - fondatrices de Spirit now!

Anne Pierre d’Albis-Ganem et Marie-Laure de Clermont-Tonnerre – fondatrices de Spirit now!

JM Othoniel  en pleine discussion

JM Othoniel en pleine discussion après son talk

 

 

 

membres Spirit now! au talk de JM Othoniel

membres Spirit now! au talk de JM Othoniel

Les « Belles Danses » de Versailles: 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s