Paris tout en Art !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elles courent, elles courent les Parisiennes… à Art Paris, à Drawing now, au PAD!  Des surprises, des coups de coeur, de belles rencontres… Suivez nous!

Le PAD a 20 ans et pas une ride!

Une très belle Edition du PAD qui réunit 69 exposants Français et internationaux proposant une sélection riche et éclectique en mobiliers, objets, bijoux et tableaux. Je retrouve des galeries familières du lieu, mais aussi de brillants nouveaux participants tel l’Eclaireur, qui fait une entrée éclatante en remportant le Prix du design Contemporain du PAD pour la très belle table signée Ben Strorms (« InVein table »).

Dès l’entrée, je suis frappée par la beauté d’un grand vitrail de Jacques le Chevalier, maître dans cette discipline dont il enseigna les préceptes aux étudiants de l’Ecole nationale des Beaux Arts. Magnifique! (Galerie Jacques Lacoste). Cette première pièce augure de nombreuses autres belles surprises.

Vitrail Jacques le Chevalier circa 1965 296x239 cm Galerie Jacques Lacoste ©TheGazeofaParisienne

Vitrail Jacques le Chevalier, circa 1965, 296×239 cm
Galerie Jacques Lacoste, ©TheGazeofaParisienne

Sur le stand suivant, de très beaux vases-sculptures de Sandra Davolio délicats, une légèreté vaporeuse pour une porcelaine à la blancheur immaculée. (Galerie Modernity).

Vases porcelaine Sandra Davolio Galerie Modernity ©TheGazeofaParisienne

Vases porcelaine,Sandra Davolio
Galerie Modernity, ©TheGazeofaParisienne

Plus loin, encore des vases étonnants, hauts en couleur et en fantaisie. L’artiste jamaïcain Hugh Findletar nous ravit avec ses « FlowerHeadz » -vases portraits-  en verre de Murano. Passionné de visages et de fleurs, il invente un moyen d’allier ses deux amours dans des créations joyeuses.  Une nouvelle façon de se faire tirer le portrait! (Galerie L’Eclaireur).

Vases portraits et bouquets de fleurs Galerie Leclaireur ©TheGazeofaParisienne

« Flowerheadz » – Vases portraits et bouquets de fleurs- 
Hugh Findletar, Galerie Leclaireur
©TheGazeofaParisienne

D’une fleur à l’autre, une oeuvre  séduisante de Ran Hwang évoquant toute la poésie des cerisiers en fleur, et qui est  faite toute en… boutons! Subtile et gracieuse. (Opera Gallery)

Two love Blossoms Ran Hwang Boutons, aiguille perles sur bois Opera gallery ©TheGazeofaParisienne

Two love Blossoms
Ran Hwang,  Boutons, aiguille perles sur bois
Opera gallery©TheGazeofaParisienne

Côté mobilier, comme à l’accoutumée, de très belles pièces sont présentées. J’ai particulièrement aimé le « Ant Armchair » de Philippe Nacson revisité dans une version tout en cuir beige… un très belle création de design alliant esthétique généreuse et confort. (Galerie Perpitch&Bringand). Une autre façon de se poser avec ce banc, à la ligne pure très élégante, proposé par le designer allemand Valentin Loellmann. Cette pièce fait partie d’une ligne de mobilier dont la galerie Gosserez expose également une grande table et une chaise.

Fauteuil fourmi Philippe Nacson Galerie Perpitch&Bringand ©TheGazeofaParisienne

« Ant Armchair » (Fauteuil fourmis)
Philippe Nacson, Galerie Perpitch&Bringand
©TheGazeofaParisienne

Banc Valentin Loellmann Galerie Gosserez ©TheGazeofaParisienne

Banc, Valentin Loellmann, 
Galerie Gosserez,  ©TheGazeofaParisienne

Du côté des luminaires, coup de coeur pour le stand d’Antonine Catzéflis, où de longues fines « lampes oursin » semblent danser avec grâce tandis qu’un spectaculaire lustre paré des mêmes atours enchante l’espace… Très belles pièces signées Nicolas Cesbron.

Au PAD, les animaux aussi sont à l’honneur, sous toutes leurs formes: métamorphosé en bar, l’inimitable Rhinocéros de Lalanne, en Argent parés de pierre, les oiseaux d’argent de Goudji (galerie Jean David Botella), du Bronze pour les fauves de Pompon (galerie L’univers du Bronze) ou encore sublimés par Vincent Fournier dans ses oeuvres contemporaines exposées à la galerie Perpitch&Bringand.

Rhinoceros bar Lalanne Galerie Jean David Botella ©TheGazeofaParisienne

Rhinoceros bar, Lalanne, Galerie Jean David Botella
©TheGazeofaParisienne

Pour les narcissiques, rien ne vaut le plaisir de quelques miroirs! Mes préférés, les jumelles de Michelangelo Pistoletto à la galerie Repetto, et ce miroir à la forme organique  d’Elizabeth Garouste chez Kréo.

Michelangelo Pistoletto Galerie Repetto ©TheGazeofaParisienne

Michelangelo Pistoletto, Galerie Repetto
©TheGazeofaParisienne

Miroir Galerie Kreo ©TheGazeofaParisienne

Miroir, Galerie Kreo, ©TheGazeofaParisienne

Et pour finir en beauté, un magnifique panneau mural brodé d’une dentelle de fils de lin et de coton, recouverts de pigments d’or nuancés, par l’Artiste Gertrud Hals. (Galerie Maria Wettergren)

IMG_1096

Gjertrud Hals, Aureum, Galerie Maria Wettergren, @theGazeofaparisienne

Ravie de cette visite au PAD, rendez vous incontournable pour les amateurs du Design et des Arts décoratifs, qui fête ses 20 ans avec brio!

https://www.pad-fairs.com/paris/fr/

Art Paris Art Fair aux couleurs de la Corée cette année, dès l’arrivée nous sommes  mis au parfum…

Ce sont les retrouvailles Galerie RX avec le photographe Bae Bien U et ses forêts de sonamus, mais aussi  avec Lee Bae et sa peinture au charbon si emblématique de son pays. Ce dernier commence une résidence au Château de Chaumont. Un peu plus loin, j’aperçois un petit tableau du Maître Lee Ufan. A la galerie Françoise Livinec, je rencontre Bang Hai Ja habillée de violet qui prépare une grande exposition à Séoul.

Bae Bien U Galerie RX ©TheGazeofaParisienne

Bae Bien U
Galerie RX
©TheGazeofaParisienne

La promenade continue, nous découvrons d’autres artistes Coréens.

Les allées fourmillent de visiteurs, des têtes connues, on ressent une effervescence, on s’amuse à imaginer une pose pour une photo parmi toutes ces oeuvres, parfois très surprenantes comme cette fleur gonflable rouge. C’est le printemps, ne l’oublions pas sous cette pluie..

La galerie Claude Bernard expose la peinture éblouissante de Ronan Barrot qui me fait penser au peintre Markus Lupertz, je découvre sa série de vanités, ses ciels bleus saisissants .

Ronan Barrot Galerie Claude Bernard ©TheGazeofaParisienne

Ronan Barrot
Galerie Claude Bernard
©TheGazeofaParisienne

Galerie photo12, je m’assieds et prends le temps de regarder la vidéo très poétique de Lee Nam Kim, Hong-Do bamboo painting. Sur ce même stand, je m’interroge devant le travail à quatre mains de Clark et Pougnaud. Clark photographie le modèle et Pougnaud peint le décor, ce qui en fait à chaque fois une oeuvre unique, l’une d’elle est un hommage à Hopper.

Galerie Bailly, la sculpture de Alexandre et John Gailla, un nu couché en fils de fer et nylon peints en rouge, semble en lévitation devant une belle toile de Calder.

Galerie Magnin, je retrouve les grandes peintures des artistes Bandoma et Mika vues à la Fondation Cartier à l’occasion de l’exposition « Beauté Congo », ainsi que les photos noir et blanc de Seidou Keïta le grand photographe africain, dont l’exposition vient de débuter cette semaine au Grand Palais.

Gérard Garouste Galerie Daniel Templon ©TheGazeofaParisienne

Gérard Garouste
Galerie Daniel Templon
©TheGazeofaParisienne

La Galerie Templon présente Gérard Garouste: un magnifique bronze au titre très poétique l’indien et le nid d’oiseau.
Un François Morellet, un peu plus loin, très en lumière avec ses néons; son installation Seven Corridors au Mac Val était époustouflante ! (Article Mac Val – Effet Vertigo pour les 10 ans …)

Et ainsi de suite, Caroline et moi nous perdons nous aussi dans ce labyrinthe Art Paris pour terminer sur le stand de Espace L avec Letitia Maciel et les artistes Victoire Cathalan et Vivianne Van Singer, cette dernière expose ses miroirs multicolores…

Bang Hai Ja Galeries Françoise Livinec ©TheGazeofaParisienne

Bang Hai Ja, Galeries Françoise Livinec
©TheGazeofaParisienne

A  Art Paris des galeries confirmées côtoient des plus jeunes qui se retrouvent là pour la première fois, de jeunes artistes se retrouvent exposés parmi les oeuvres de Calder, Mathieu, Poliakoff, Hartung, Soulages…A vous maintenant de faire vos choix!

Surtout prenez votre temps , regardez bien autour de vous,  et un conseil si vous pouvez, allez y plutôt le matin à la première heure !

http://www.artparis.com/fr

Alexandre & John Gailla Galerie Bailly ©TheGazeofaParisienne

Alexandre & John Gailla
Galerie Bailly, ©TheGazeofaParisienne

Drawing Now 2016 fête ses dix ans

Par cet après-midi de pluie, se promener à travers les allées de Drawing Now est une bouffée de soleil . Dix ans déjà que ce salon du dessin contemporain existe !

Tim Plamper Galerie Suzanne Tarasiève

Tim Plamper
Galerie Suzanne Tarasiève

Et c’est toujours bluffant de voir ces dessins, le travail de certains, le trait de crayon si précis des artistes, le dessin nous permet vraiment d’apprécier les oeuvres des artistes, de les comprendre.

Alain Séchas Galerie Laurent Godin

Alain Séchas, Galerie Laurent Godin

Que ce soit Ernest Pignon-Ernest, Alechinsky, (Lelong); Tim Plamper (Tarasiève); Anke Feuchtenberger (Martel), Levi Van Veluw, Mathieu Dufois repéré au prix Sciences Po 2015 (La galerie Particulière)… tous m’impressionnent par leur technique du dessin, leur précision.

Nous aimons les papillons de Jane Hammond ou encore ses cabinets de curiosité où elle entrepose une multitude d’objets, insectes, serpents en papier découpé.

Marlène Mocquet Galerie Laurent Godin

Marlène Mocquet, Galerie Laurent Godin

Galerie Laurent Godin, je retrouve Alain Séchas et ses chats devenus de grandes silhouettes humaines au pastel très colorées, on peut également les retrouver en ce moment au musée d’art moderne de la ville de Paris, Alain Séchas, coup de vent, jusqu’au 12 juin 2016. Je regarde les petits tableaux poétiques avec incrustation de porcelaine de Marlène Mocquet.

Anke Feuchtenberger Galerie Martel

Anke Feuchtenberger, Galerie Martel

Très amusant, galerie Martel des dessins de Mattotti, vus à Landerneau dernièrement retiennent mon attention, j’avais adoré sa série Hansel et Gretel, encore un dessinateur incroyable !

Valentin van der Meulen Mazel Galerie

Valentin van der Meulen, Mazel Galerie

Encore du talent à la galerie Suzanne Tarasiève avec Markus Lupertz, Jörg Immendorff on attend un catalogue raisonné qui est en préparation.

Galerie Mazel, nous nous arrêtons devant les grands portraits de Valentin van der Meulen, toujours surprises par le travail de l’artiste, le dessin semble si proche de la photo !

Katharina Ziemke Galerie Zürcher

Katharina Ziemke
Galerie Zürcher

Pour terminer cette visite, Caroline me montre Galerie Zürcher, une composition de Katharina Ziemke, jeune artiste allemande qui s’inspire de photographies anciennes, et à partir du sujet choisit une palette de couleurs qu’elle recouvre de cire noire pour la recreuser ensuite de sillons qui forment le dessin.

J’aime flâner sur les stands et voir de jolies choses, peut-être me laisser tenter par tel ou tel dessin le choix est vaste ou juste regarder…

Drawing Now c’est 74 galeries… et beaucoup de bonheur!

http://www.drawingnowparis.com/

Florence Briat-Soulié et Caroline d’Esneval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s