Actualité : JR au Louvre!!

©edtr_photography / Thegazeofaparisienne

©edtr_photography /Thegazeofaparisienne

Evènement: Le plus grand Musée du Monde accueille l’artiste JR pour une installation autour de la pyramide du Louvre, devenu un symbole architectural incontestable. Une métamorphose qui, lorsque l’on se place dans un point de vue très précis, la fait « disparaitre ». A voir jusqu’au 28 Juin.

Mais ce n’est pas tout… A cette occasion, JR investit l’auditorium et le musée pour nous faire découvrir son processus de création polymorphe allant de la photo, à la réalisation de films,  de la direction de ballet  à celle d’acteurs, au travers de multiples collaborations . A Partir de Samedi  28 mai 15h il nous offre 24 h de découvertes, conférences, rencontres, concerts , ateliers etc…Quelques moments clés: conférence et débat en présence de Daniel Buren,  présentation de son film « Visages, Visages » réalisé avec Agnès Varda, et une nuit au musée avec de la magie et un concert mythique jusqu’au petit matin…

©Thegazeofaparisienne

©Thegazeofaparisienne

http://www.louvre.fr/progtems/jr-au-louvre

http://www.jr-art.net/fr

 

Pour en savoir plus sur l’artiste JR, notre article  « The gaze of a Parisienne »:

« L’Art n’est pas censé changer le monde, mais les perceptions. L’Art peut changer la façon dont nous voyons le Monde » JR

English Version

Qui est JR ? Non, il n’est pas un magnat du pétrole de Dallas, il ne passe pas sa vie à siroter des whyskies on the rocks dans son ranch, en médisant sur ses richissimes concurrents!  Pourtant son monde est tout de même impitoyable, c’est le sien, le mien, le nôtre.

Portrait de l'Artiste © Photo JR

Portrait de l’Artiste ©JRart

JR, c’est cet homme si talentueux au chapeau et aux lunettes noires, qui vit sa vie d’Artiste en aventurier intrépide;  un homme qui a oublié d’être raisonnable pour se rendre là où se le monde se déchire, où les populations se blessent. Son oeuvre est une voix qui montre, une lumière pour prendre conscience, un premier pas pour renouer le dialogue. Son arme à lui c’est son regard, ses images immenses collées dans les rues du monde entier au service de la liberté, l’affirmation de l’identité, la reconnaissance des oubliés. Photographe, aventurier, colleur, réalisateur, portraitiste, il n’hésite pas à se réinventer en directeur d’acteurs et même de ballet pour s’exprimer. Pour JR l’enjeu n’est pas le médium artistique mais son sujet, la vision de son art comme un chemin humaniste, ses yeux qui nous interpellent tant.

Women are Heroes Action in Phnom Penh, Cambodge, Mars 2009 © Photo JR

« Women are Heroes« 
Action in Phnom Penh, Cambodge, Mars 2009, © Photo JR

Dès sa jeunesse, la rue s’impose à lui. Encore adolescent il s’adonne aux tags laissant sa marque sur les murs des villes. Le déclic – un signe du destin?- se produit lorsqu’ à peine agé de 18 ans, JR  trouve un appareil photo dans le métro parisien. Il se met à photographier ses amis puis voyage en Europe. Il s’intéresse à l’art urbain et à ceux qui s’expriment sur les façades des villes. A son tour, l’artiste investit les rues et colle les portraits de personnes qu’il croise et qui l’inspirent. Ses expositions « à la sauvage » lui permettent d’être vu par tous et de toucher « des gens qui ne vont pas au Musée« (JR).

Ce qui caractérise JR, c’est aussi une étonnante aptitude à anticiper les événements, en témoigne son premier projet marquant  « Portrait d’une génération« .  En 2004, avec son ami Ladj Ly, il photographie les habitants de la Cité des Bosquets à Monfermeil et recouvre les façades de ses clichés. En 2005, de violentes émeutes éclatent dans cette même cité des Bosquets. JR découvre dans les media ses photos collées un an plus tôt sur les immeubles, qui sont reprises et « diabolisées » dans les reportages de journalistes. Parmi elles, cette incroyable image de Ladj braquant une arme vers nous. En regardant de plus près, on se rend compte que c’est en fait une caméra et non une arme qu’il pointe dans notre direction… la réalité est donc différente, le geste n’est plus une agression mais une mise en scène caricaturale, un appel à la reconnaissance réciproque.

28 Millimètres, Portrait d'une Génération Braquage, Ladj Ly, Les Bosquets, 2004 © Photo JR

28 Millimètres, Portrait d’une Génération
Braquage, Ladj Ly, Les Bosquets, 2004, © Photo JR

L’artiste retourne dans la cité, au milieu des émeutes, pour photographier ces jeunes « rebelles »; portraits plein d’humanité, de rires, de grimaces en plans serrés sur les visages. Ces clichés monumentaux sont placardés sur les murs des cités mais aussi sur ceux des quartiers parisiens.  JR cherche à montrer ses amis des banlieues tels qu’ils sont réellement, loin des caricatures journalistiques, ni anges ni démons, juste des jeunes en quête de reconnaissance. Un an plus tard les photos clandestines sont reconnues par la Mairie de Paris comme oeuvres d’Art à part entière: une grande victoire pour JR et ses amis qui cherchent à changer le regard portés sur eux.

Même démarche pour « Face2Face », conçu en 2007, avec son ami et conseiller Marc Berrebi, où JR s’attache à révéler l’humanité des populations du Proche Orient séparées par la mur de la Honte. Il réalise des close-up souriants, riants ou grimaçants des habitants Israéliens et Palestiniens exerçants les mêmes métiers de part et d’autre de cette barrière. Les portraits sont collés côte à côte, les deux communautés réunies, sur les maisons des villes Palestiennes et Israeliennes et même sur le mur de séparation. 

Face2Face Mur de séparation, côté palestinien, Bethléem, Mars 2007 © Photo JR

Face2Face
Mur de séparation, côté palestinien, Bethléem, 2007, © Photo JR

Nuns in Action, Separation Wall, Security Fence, Palestinian Side, Bethlehem , 2007 Photo JR

Face2Face, Nuns in Action, Separation Wall, Palestinian Side, Bethlehem , 2007, Photo JR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivront un touchant hommage à la dignité des femmes, premières victimes des conflits dans le monde avec « Women are Heroes » ou encore aux personnes âgées, souvent délaissées, dont il met en lumière le rôle essentiel dans la vie de nos villes avec  » The Wrinkles of the City« . 

 la Favela Morro da Providência, Rio de Janeiro, Brésil, 2008 © Photo JR

« Women are Heroes » , la Favela Morro da Providência, Rio de Janeiro, Brésil, 2008
© Photo JR

Kibera Slum, General View, Kenya, 2009 © Photo JR

« Women are Heroes » , Kibera Slum, General View, Kenya, 2009
© Photo JR

En 2010, JR explore une nouvelle démarche artistique. Au lieu d’exposer ses propres clichés, l’Artiste intègre dans ses créations les oeuvres de photographes célèbres ou anonymes choisis dans les archives des Musées pour son projet « Unframed ». Il rapporte ainsi une dimension historique, le passé se mêlant de façon dynamique aux villes d’aujourd’hui. Undes volets de Unframed touche au sujet sensible et si actuel de l’immigration, celle d’hier et d’aujourd’hui. Faire revivre la mémoire d’Ellis Islands, pour parler des migrants d’aujourd’hui. 

Unframed, Nurses at Ellis Island Hospital revu par JR, courtesy of Ellis Island Immigration Museum,USA, 2014

« Unframed« , Nurses at Ellis Island Hospital revu par JR, courtesy of Ellis Island Immigration Museum,USA, 2014

Son travail qui envahit les murs du monde entier attire l’attention. Il reçoit en 2011, le « TED Prize « . Probablement un des prix internationaux les plus inspirants de notre époque puisqu’il récompense ceux qui, par leur action, contribuent à « changer le Monde ». JR est le premier Artiste et le premier Français à se le voir offrir. L’accompagne une bourse de 100.000 dollars pour réaliser son rêve. Le rêve de JR c’est « Inside Out« : un projet d’art participatif inspiré de ses portraits grand format collés dans de nombreux pays. Il donne les moyens à chacun de recevoir sa propre image imprimée pour la coller ensuite et partager son message avec le monde entier. Un programme d’envergure titanesque: de 2011 à 2015, plus de 250 .000 personnes ont participé à Inside Out dans plus de 120 pays.

« Je souhaite que vous vous leviez pour ce que vous aimez en participant à un projet d’art global, et ensemble, nous allons retourner le monde … INSIDE OUT. » JR

Inside Out 1-Les portraits de Tunisiens anonymes remplacent ceux de Ben Ali - 600 Portraits -Tunisie 2011 2-TED X, Karachi, 2011 Montrer la persécution des minorités au Pakistan © Photo JR

Inside Out
1-Les portraits de Tunisiens anonymes remplacent ceux de Ben Ali – 600 Portraits -Tunisie 2011
2-TED X,Montrer la persécution des minorités au Pakistan – Karachi 2011
© Photo JR

"Au Panthéon!" - milliers de portraits collectés sur le site Inside Out. Paris 2014 Photo JR

« Au Panthéon! »Milliers de portraits collectés du site Inside Out. Paris 2014, Photo JR

JR est un homme de superlatifs tant l’engouement qu’il provoque auprès du public est spectaculaire. Il a ce don de nous toucher au coeur: charismatique, sincère, accessible, passionnant, mais aussi bavard, à l’humour décapant…un homme à qui personne ne résiste depuis les jeunes des banlieues, jusqu’aux plus grands noms du cinéma – Robert de Niro, David Lynch, Agnès Varda etc.. J’ai pu le constater moi même, le mois dernier, à Lausanne. Grâce au Musée de l’Elysée et à sa remarquable directrice Tatyana Franck, j’ai eu la chance de rencontrer cet Artiste extra-ordinaire lors de la projection en sa présence de ses deux court- métrages: « Ellis » (avec R. de Niro) et « Les Bosquets« .  Déjà très « fan » de son oeuvre photographique, j’ai été éblouie devant la beauté de son travail cinématographique projeté sur l’écran géant du cinéma Le Capitole.

de droite à gauche: Julie Wynne , JR, Tatyana Franck et moi interviewant l'Artiste

de droite à gauche: Julie Wynne, JR, Tatyana Franck et moi interviewant l’Artiste pour le Club Elysée

 « Ellis » sorti en 2015, complète son travail photographique « Unframed « Ellis Island. Un film sublime où tout concourt à une émotion particulière: la qualité des images, une magnifique lumière de neige blanche, une ambiance nostalgique comme un moment suspendu, la bande son intimiste où résonne des pas et des battements de coeur. Puis quelques mots, la voix intérieur de ce personnage fantôme incarné par  Robert de Niro. C’est l’histoire de ces immigrants fuyant la pauvreté ou la dictature de leurs pays, venus chercher la promesse d’une vie meilleure aux Etats unis; ceux qui ont peuplé ce pays et ces errants, refusés, dont les fantômes hantent encore l’hôpital d’Ellis Islands où a été tourné le court- métrage (14 min). Dans cet Ellis Island abandonné, le passé est présent, les images du souvenir habitent les murs de façon perceptible, ils sont là ceux qui attendaient plein d’espoir, ils sont là ce qui y sont morts de détresse, ils sont là avec les visages des migrants d’hier et d’aujourd’hui…

ELLIS Trailer (1,5min). Acteur: Robert de Niro / Scénariste Eric Roth / Réalisateur: JR

Trailer Ellis – click

Le deuxième film court que l’on nous projette est « Les Bosquets » (sortie 2015 – 17 min). Qui est assez fou pour s’improviser directeur de ballet? Qui est assez audacieux pour emmener des danseurs du célébrissime New-York City Ballet et de l’Opéra de Paris au fin fond d’une banlieue parisienne en cours de destruction? Qui est assez génial et talentueux pour en faire une oeuvre magnifique? Réponse: JR.

Les Bosquets Monfermeil photo JR

Les Bosquets Monfermeil  –  photo JR

Ce court métrage continue son travail mené chaque année, depuis dix ans dans la cité des Bosquets à Monfermeil. Il y partage son expérience avec son ami Ladj Ly et les jeunes de la banlieue. Il évoque les émeutes de 2005 ainsi que l’évolution de cet endroit en quasi « no man’s land ». Ce sont les danseurs eux- mêmes qui ont proposé les gestes, les pas de la chorégraphie pour exprimer l’idée de JR. Un merveilleux exemple de travail collaboratif. La force des images et la violence  sociale exprimée se mêlent à la grâce divine de la danse. .

Trailer « Les Bosquets » 2015 – Click

Rencontrer JR c’est vivre un moment d’humanité, et d’empathie avec le monde… A travers ses oeuvres, JR se place au côté des victimes, des oubliés, des communautés en souffrance. On ne peut que succomber à son charme. On l’aime pour l’homme qu’il est, on l’admire pour ce qu’il fait, son oeuvre « engageante » comme il la décrit lui même, sa quête incessante pour changer notre regard sur le Monde.

Caroline d’Esneval

En savoir plus:

JR est représenté par: France, USA, HKong : Galerie Perrotin / Chine : Galerie Magda Danysz  / Suisse : Simon Studer Art / Angleterre : Lazarides Rathbone /Allemagne : Galerie Springmann

L’oeuvre de JR:  Site de JR

Livre: « L’Art Peut-Il changer le Monde » JR :  Editions Phaidon

Une réflexion sur “Actualité : JR au Louvre!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s