Check Point Berlin

Trois jours à  Berlin, trois jours de visites,  à la découverte des trésors de cette ville chargée d’émotion et d’histoire.

Voir à la fin de l’article les adresses pour votre futur séjour. 

A pied ou à bicyclette, promenez-vous dans les rues, jardins, créez vos repères dans cette vaste ville. De la grande tour de télévision (Fernsehturm), d’un style typiquement « Ossie », toute proche de l’Ile aux musées, (si vous avez le courage de faire la queue, montez vous aurez une belle perspective de la ville). En flânant dans les rues, apercevez des  immeubles du Bauhaus , courant artistique design et architecture fondé en 1919 par Walter Gropius puis prenez les Champs Elysées Berlinois Unter Den Linden  (sous les tilleuls), continuez jusqu’à la Porte de Brandebourg, un passage devant le Bundestag, passez au vert dans le parc de Tiergarten (le Jardin zoologique au sens étymologique du terme), tout au bout  se trouve le Gemaldegalerie et voila déjà un joli tour à travers Berlin.

Bebel Platz

Premier lieu :  le mémorial aux Juifs assassinés d’Europe,  en plein coeur de Berlin, construit sur les plans de Peter Eisenman, ouvert depuis 2005, très impressionnant de tristesse et de douleur sombre lorsque nous arpentons ces longs couloirs. Le visiteur est saisi face à ces grands monolithes, bruts et griffés. Le mémorial se poursuit par l’évocation des noms et l’holocauste des 6 millions de Juifs assassinés. Le roman « Les Bienveillantes » de Jonathan Littell vient immédiatement à l’esprit.

Mémorial aux juifs assassinés d’Europe

Berlin Est Berlin Ouest, je ne cesse de penser à ce mur qui a séparé la ville pendant tant d’années, partout des vestiges recouverts de graffitis nous le rappellent. J’avais oublié que Berlin Ouest était une enclave dans l’Allemagne de l’Est entraînant tout un dispositif de circulation très étrange : des métros,  des trains, des avions qui ne s’arrêtaient que dans cette partie et traversaient les contrées interdites surveillées par les « Vopos », la police est-allemande. Relisez la trilogie berlinoise de Philip Kerr et vous aurez la genèse des stigmates de la ville de Berlin, qui a porté dans sa chair l’opprobre du nazisme et la division de l’Europe marquée par le rideau de fer.

Vestige du mur à côté de l’hôtel Ritz (grande tour sur la droite)

Mais cette page de l’histoire est belle et bien tournée et partout dans la ville on sent encore trente ans après la chute du mur, une effervescence de reconstruction incroyable. Des projets démesurés comme le château royal détruit par les communistes et entièrement reconstruit, il devrait être terminé l’année prochaine. Cet exemple pourrait-il inspirer Paris avec la reconstruction du château des Tuileries, incendié par la Commune car symbole du despotisme impérial ?

Sur le pont Monbijou, face à l’Ile aux Musées.

Particularité à  Berlin, il existe une ile aux musées, où au XIXe siècle furent édifiés plusieurs musées, leur architecture est  imposante, gigantesque.  Le Pergamon est sans doute le plus connu et c’est là où se trouvent la porte d’Ishtar de Babylone et l’autel de Pergame, ce dernier,  joyau du musée, provient de l’acropole de la ville de Pergame, il  est actuellement fermé. Si vous traversez ce pont Monbijou, vous découvrirez les nombreux restaurants installés sur les quais.

Alte Nationalgalerie

La visite continue et je pars à la découverte d’une belle égyptienne au Neues Museum. Il s’agit de Néfertiti épouse du pharaon très célèbre Akhénaton. Je m’attarde devant ces deux têtes sculptées de manière très réaliste qui me plongent dans cette antiquité égyptienne. Ce couple uni qui avait ébranlé le régime en voulant honorer un seul Dieu et provoqué la colère des prêtres.  Tout au bout de l’allée la reine Nefertiti trône dans son écrin vert, un trésor!

Un autre musée à voir absolument à Berlin, la Gemäldegalerie, éblouissant de chef d’oeuvres, une des plus belles collections de peintures européennes du XIIIe siècle au XVIIIe siècle. 3000 tableaux réunis en partie par la volonté de la famille royale de Prusse.  L’histoire de l’art en direct ! On pourrait y passer des jours à admirer ces merveilles. une Vénus de  Botticelli, une « fontaine de Jouvence » de Cranach, un dodo de Savery,  une collection de Rembrandt inoubliable, le maître de Delft, Vermeer, Caravage, Poussin, Rubens, Titien … et Jean Fouquet avec ce diptyque de Melun du XVe siècle, le musée qui possède un panneau expose en ce moment le deuxième « Une Vierge et  l’Enfant entourés de chérubins » , la sublime Agnès Sorel maîtresse de Charles VII servit de modèle !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une pépite découverte au hasard d’une ballade : le Pavillon Schinkel, j’ai eu la surprise de découvrir une exposition de Louise Bourgeois The Empty House

Schinkel Pavillon – Louise Bourgeois « The Empty House »

The woman and the scak

The sack becomes a tube

It’s a river

it’s a sack, it’s a pocket, it’s a house

the sackis precious, safe, beautiful

The house is a cul de sac, not a river

sac and cul de sac  » 6 décembre 1991, Louise Bourgeois

A Berlin, très agréable de flâner dans les rues au hasard, s’arrêter sur les bords du canal de la Spree pour déjeuner et se retrouver face au géant de Baselitz qui nous accueille à la porte de ce musée d’art contemporain Hamburger Banhof.

Neue Synagoge détruite pendant la guerre elle fut reconstruite dans les années 90.

Bref, si un jour , comme moi, vous voulez partir juste un week-end ou plus, n’hésitez pas, réservez hôtel et billets d’avion (adresses fin article).  Un séjour très dense de visites, j’aurais voulu aussi voir le bunker où se trouve la collection Boros d’art contemporain, découvrir le Berlin underground et alternatif, le Berlin des start-up..

Florence Briat Soulié

Immeuble du Bauhaus courant artistique design et architecture fondé en 1919.

Restaurants :

Schwein https://www.schwein.online/

http://www.schwarzescafe-berlin.de/www.schwarzescafe-berlin.de/SchwarzesCafe.html

http://www.sarahwiener.de/fr/restaurants/hamburger-bahnhof/    Une ancienne gare au bord d’un canal de la Spree, juste à côté du musée d’art contemporain Hamburger Bahnhof

http://www.garda-berlin.de/    Italien dans un lieu charmant très arty.

Garda Ristorante

Hôtels :

Cosmo Hotel  Berlin Mitte  http://www.cosmo-hotel.de/

Hilton Berlin   Très bien situé face à la place aux deux églises.

Gendarmenmarkt, Place des deux cathédrales la française et l’alemande.

Musées :

Schinkel Pavillon Louise Bourgeois, the empty house jusqu’au 29 juillet 2018. https://www.schinkelpavillon.de/

Neues Museum https://www.smb.museum/museen-und-einrichtungen/neues-museum/home.html

Neus Museum

Pergamon http://www.museumsportal-berlin.de/fr/musees/pergamonmuseum/

Grands travaux, devant le Pergamon

Alte Nationalgalerie https://www.smb.museum/museen-und-einrichtungen/alte-nationalgalerie/home.html

Gemälde Museum https://www.smb.museum/museen-und-einrichtungen/gemaeldegalerie/home.html

Gewerbe Museum https://www.gewerbemuseum.ch/

Hamburger Bahnhof, musée d’art contemporain https://www.smb.museum/museen-und-einrichtungen/hamburger-bahnhof/ueber-uns/profil.html

Hamburger Bahnhof museum. Georg Baselitz « Volk Ding Zero » 2009

Collection Boros https://www.sammlung-boros.de/boros-collection.html?L=1

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s