Paula Rego à l’Orangerie

à l’affiche en France..

Une  première,  une exposition d’un artiste vivant au musée de l’Orangerie, et le choix s’est porté sur Paula Rego !

J’avais eu la chance de la rencontrer à Paris dans la galerie de Sophie Scheideker. en 2015,  je fus vite sous son charme et conquise par ses « fantastiques », son univers qu’elle s’est construit,  mais aussi par ses couleurs et sa façon de peindre provocante qui ne laisse pas insensible.

Les vérités de Paula Rego illustrées par les contes de notre enfance

Une sacrée personnalité que dévoile au fur et à mesure l’exposition, nous sommes entrainés dans sa danse, Paula Rego est loin d’être cruelle comme laisseraient penser au premier abord ses toiles accrochées aux cimaises du musée. Au contraire, tout en nous mettant face à des vérités parfois difficiles à entendre et encore plus à voir elle nous dévoile toute sa tendresse, son romantisme.

Paula Rego . Série Les petites Filles « Snare » 1987 « Prey » 1986 & « The little murderess » 1987

J’aime les gestes de la petite fille sortie d’un roman de la Comtesse de Ségur, peut-être Sophie ?  elle joue avec son chien Girls and dogs. Ce sont des souvenirs d’enfance qui resurgissent du passé, même si ils laissent paraître une réalité pas si rose, une mère autoritaire… un mari très malade.

Paula Rego met en scène Pinocchio en famille

Paula Rego est metteur en scène  et distribue les rôles,  et c’est  Pinocchio,  plus vrai que nature,  sculpté par son beau fils Ron Mueck, une de ses premières sculptures, un  petit garçon entouré des portraits de l’artiste, La fée bleue,  une madone qui n’est autre que sa fille et Gepetto bien sûr ! Nous sommes à une étrange représentation qui laisse un certain goût amer !

Paula Rego Gepetto lavant Pinocchio La fée bleue chuchote à l’oreille de PInocchio 1995 & Ron Muech Pinocchio 1996

Puis c’est  La danse,  les couples tournoient au clair de lune, ambiance à la fois gaie et mélancolique, une femme danse seule, Paula Rego vient de perdre son mari, l’artiste Victor Willing, nous sommes en 1988. Ce tableau fait partie des collections de la Tate Gallery depuis 1989.

Paula Rego « The dance  » 1988

Un peu plus loin, je suis séduite par la fille du policier qui cire les bottes de son père et j’apprécie ce petit chat tout en finesse à la fenêtre.

Paula Rego The policeman’s daughter 1987 Crédit Photo – @edtr.photography

Paula Rego artiste Portugaise à Londres

Paula Rego est une artiste portugaise et vit à Londres depuis si longtemps. Née au Portugal en 1935 à Lisbonne,  elle part s’installer à Londres en 1952. Elle est artiste associée à la National Gallery depuis 1990. En 2009, la Casa das Histórias Paula Rego in Cascais, au Portugal est inaugurée.

Son univers est très particulier, l’artiste nous expose ses histoires,  mais aussi l’Histoire, ses personnages sont parfois grotesques jusqu’à être effrayants. Des contes cruels peut-être qui nous racontent le roman d’une vie dans un imaginaire peuplé de créatures sorties des féeries de notre enfance. Des corps épais et des têtes parfois exagérément grandes, dans des couleurs franches,  les héros, souvent caricatures,  de ses tableaux  bougent, dans une gestuelle très maîtrisée. Famille et amis posent pour elle.

Le Chef-d’oeuvre Inconnu de Balzac

La littérature tient une grande place dans son oeuvre et en 2011, le Chef-d’oeuvre inconnu de Balzac sera la source d’inspiration de sa série Le chef-d’oeuvre Inconnu sous-titrée  Conte fantastique. Cette nouvelle a inspiré de nombreux artistes, comme Picasso, Cézanne, Arroyo… le film  La belle noiseuse  de Rivette en est l’illustration parfaite avec l’actrice sublime  Emmanuelle Béart, le pinceau est tenu par un vrai artiste Bernard Dufour.  A voir ou revoir absolument ! L’histoire du jeune Nicolas Poussin qui rend visite à Porbus dans son atelier situé à Paris, rue des Grands Augustins, voilà pourquoi Picasso a choisi de s’installer et de peindre son chef-d’oeuvre Guernica. Un troisième homme Frenhofer, est présent, et  leur révèle qu’il veut faire le chef-d’oeuvre de sa vie la Belle Noiseuse, et elle sera d’une beauté inégalée.

« La mission de l’art n’est pas de copier la nature mais de l’exprimer »

Honoré de Balzac phrase de Frenhofer dans le Chef-d’oeuvre inconnu

Poussin propose aussitôt sa splendide maîtresse Gillette.

Lorsqu’ils sont invités à admirer le résultat,  Porbus et Poussin ne voient qu’un pied perdu dans un amas de couleurs. L’artiste a toujours préféré vivre dans son rêve idéal et surtout pas qu’il devienne réalité.

Paula Rego interprète différemment  son Chef-d’oeuvre Inconnu  en intervertissant pour sa Balzac story les 4  hommes par des femmes artistes, pas de modèle.  Sur Painting him out le modèle est un homme et comme Frenhofer,  l’artiste se représente en peintre qui recouvre la toile de peinture verte pour effacer le portait.

Paula Rego Le Chef-d’oeuvre Inconnu – Balzac’s story & Painting Him Out 2011 – Crédit Photo – @edtr.photography

Paula Rego / Louise Bourgeois

Paula Rego me fait penser à Louise Bourgeois qui elle aussi a eu une enfance très marquante où le rôle de la mère est très envahissant, elle a quitté son pays natal, elle aussi s’inspire de Balzac, son modèle  à qui elle s’identifie est Eugénie Grandet, cela donnera naissance à 24 oeuvres directement inspirées du roman, elles sont toutes les deux des héroïnes captivantes. Voir article Louise Bourgeois/Maison de Balzac TheGazeofaParisienne

Nos illusions si bien ancrées s’effondrent tout à coup, la cruauté de la vie et de ses aléas s’imposent à nous.

Univers cauchemardesque ou merveilleux que nous offre cette première exposition dans une institution  en France de Paula Rego ?

Moi j’y vois plutôt un très beau conte et je m’enfonce avec bonheur dans ce décor à la rencontre de ces personnages, de ces animaux et de la fantaisie de l’artiste et je suis toute ouïe, à l’écoute de ces mots qu’elle nous laisses entendre par son art.

Florence Briat Soulie

Les contes cruels de Paula Rego

Exposition du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019

Musée de l’Orangerie

Commissariat : Cécile Debray, Directrice du Musée de l’Orangerie

http://musee-orangerie.fr/fr/evenement/les-contes-cruels-de-paula-rego

Catalogue de l’exposition : Les contes cruels de Paula Rego – Editions Musée d’Orsay:Flammarion

« Mes sujets favoris sont des jeux de pouvoir et les hiérarchies. Je veux toujours tout changer, chambouler l’ordre établi, remplacer les héroïnes et les idiots «  Paula Rego

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s