Galeristes 2020

Galeristes 20020 – Carreau du Temple – 23 au 25 octobre 2020

Encore un jour pour découvrir Galeristes au Carreau du Temple. Un salon d’art contemporain, « comme à la maison » pour les amateurs d’art, mis en scène par l’architecte de la BnF, Dominique Perreault et Gaelle Lauriot-Prévost sur une idée de Stéphane Corréard, commissaire du Salon de Montrouge de 2009 à 2015. Une sélection pointue, orchestrée par ce dernier est proposée aux collectionneurs et aux amateurs, amis des galeristes.

Alexandre Hollan – Marie-Hélène de La Forest Divonne.

Comme l’affiche le slogan retenu par Stéphane Corréard, « sans Galeristes, la vie serait trop triste. » Le thème fédérateur est celui de la scène française, souvent sous-estimée en raison de la globalisation du marché de l’art à partir des années 60.

Marie-Victoire Poliakoff, galerie Pixi

Plus précisément, la foire s’ordonne autour d’une « Anthologie de l’art français » entre 1950 et 1980, avec, en particulier, un impressionnant Bernard Moninot (galerie Jean Fournier), de près de 5 m de long, Horizon n°5 (1997), d’un bleu mathématiques et abstrait, et une rétrospective de Robert Malaval (1937-1980), avec neuf panneaux, Une aventure de Boris the Spider (1967), à la galerie Pauline Pavec.

Stanley W. Hayter (1901-1988) – Galerie T&L – T. Hertzog & L. Legros

Tout en s’inscrivant dans cette filiation, avec Stanley W. Hayter (1901-1988), un passeur du surréalisme de Paris vers New York au moment de son exil aux Etats-Unis pendant la seconde guerre mondiale, créateur de l’atelier de gravure l’Atelier 17 (jeune galerie itinérante T & L), la foire déborde des rivages de l’art hexagonal, avec Maryan S. Maryan (Pinchas Burstein – 1927-1977, qui a fait l’objet d’une rétrospective au Mahj en 2013) pour s’aventurer vers l’art brut indonésien de Ni Tanjung, avec Yes, We love Project x Lucas Djaou.

Marjane Satrapi – Galerie Françoise Livinec

La galerie Françoise Livinec poursuit son exploration des femmes dans l’art, avec Zuka, qui sonde la mémoire de l’histoire américaine sur les Amérindiens, et Marjane Satrapi, avec ses oeuvres au titre-choc, « Femme ou Rien », une forte déclaration qui ouvre l’entrée du Carreau, où le rouge et le noir dominent.

Galerie Valérie Delaunay ©Galeristes

Une vraie rencontre entre galeristes, artistes et collectionneurs où le temps s’arrête autour des œuvres.

Florence Briat Soulié

En image, mes coups de coeur :

Réservez :

Une idée de restaurant 10 minutes à pied pour un déjeuner, JE SUIS FAN du chef SUGIO YAMAGUCHI :

Botanique Restaurant

71, rue de la Folie-Méricourt 75011 Paris 

+33 (0) 1 47 00 27 80

contact@botaniquerestaurant.com

INFORMATIONS :

Le Carreau du Temple
4, rue Eugène-Spuller
75003 Paris
contact@galeristes.fr
+33 6 23 82 57 29

Vendredi 23 octobre 2020
Samedi 24 octobre 2020
Dimanche 25 octobre 2020
14h/20h

Stéphane Corréard, fondateur et directeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s