Asia Now à la Monnaie de Paris

Paris Asian Artfair 2022

Asia Now à la Monnaie de Paris, quai de Conti, un très bel écrin pour cette nouvelle édition et une journée d’inauguration avec en prime un soleil éclatant,  que rêver de mieux!

Takashi MURAKAMI
Alexandra Fain, fondatrice d’AsiaNow et moi, devant les céramiques de Takashi MURAKAMI / Galerie Perrotin

Quelques années ont passé depuis la première version de cette foire d’art contemporain dédiée à l’art asiatique, je me souviens des artistes présents Lee Bae, Prune Noury, la voiture de l’artiste Wang Sishun à la sortie de l’espace Cardin, c’était en 2015.

Depuis cette date, Alexandra Fain, fondatrice d’AsiaNow a réussi le pari de réunir les galeries et artistes qui viennent aussi bien d’Iran, de Chine, de l’Inde, Syrie, Corée …

Cette année c’est le thème « Feux de joie » qui a été choisi alliant ainsi l’art du feu de la céramique et la frappe de la monnaie. La direction artistique de cette édition a été confiée à Kathy Alliou, directrice du département des Œuvres des Beaux-Arts de Paris.

Asia Now
Le commissaire invité Nicolas Trembley présente l’exposition « Mingei Asia Now »

Trois oeuvres, trois solo show, m’ont particulièrement touchée, celle de l’artiste chinois Yang Jiechang, de l’artiste syrien Anas Albraehe et du trio iranien Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh & Hesam Rahmanian, les voici :

Yang Jiechang : Voir le monde dans une seule goutte d’encre

Yang JIECHANG. 100 Layers of ink, 1991. Encre sur papier, monté sur toile. 155 x 245 cm / Galerie Jeanne Bucher Jaeger

Plus loin c’est au tour de Yang Jiechang qui vient d’avoir une carte blanche au Musée Guimet, terminée aujourd’hui malheureusement pour ceux qui n’ont pas pu la voir, il est aussi présent au musée Cernuschi. L’artiste utilise toutes sortes de médias que ce soit la céramique, le papier , la toile ou encore des fragments de la nature qu’il associe à la tradition de la calligraphie. Voir le monde dans une seule goutte d’encre est son leitmotiv. Yang Jiechang est lui-même un lettré accompli.

Yang JiIECHANG
Yang JiIECHANG (né en 1956).Tale of the 11th Day, 2011 Encre sur soie montée sur toile Avec l’aimable autorisation de l’artiste, courtesy Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris-Lisbonne. Carte blanche de l’artiste au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet 6 juillet – 24 octobre 2022. Au premier plan se trouvent la série de vases en porcelaine réalisée dans la manufacture de Sèvres.

A Guimet sous la rotonde du 4e étage, c’est une longue fresque de soie recouverte d’or où l’artiste dessine et peint selon son imagination un 11e jour qui serait la suite du conte des dix jours, et le paradis. Face à cette oeuvre se trouvent les vases en porcelaine, vert céladon, rose, violet créés à la Manufacture de Sèvres. Je découvre en lisant le cartel que sa première participation à une exposition en Europe était Les Magiciens de la Terre avec cette série de peintures monochromes Hundred Layers of ink en 1989. Décidément, on revient toujours à cette exposition de Pompidou par Jean-Hubert Martin.

Yang JIECHANG (1956) White Peony – These arre Still flowers, 2013. porcelaine Dehua. 15 x 15 cm / Galerie Jeanne Bucher Jaeger

Anas Albraehe

Je découvre les trois créateurs de Collection CMS, François Sarkozy, Joanna Chevalier et Hervé Mikaeloff, tous les trois collectionneurs ont eu cette idée de s’associer en devenant à leur tour galeristes et mettant en avant les artistes qu’ils aiment. Pour AsiaNow, ils ont choisi Anas Albraehe, artiste syrien qui vit entre Beyrouth et Paris. Anas Albraehe possède une maîtrise en art thérapie, il est aussi poète. Dans ses peintures, on retrouve l’empathie qu’il éprouve pour les migrants, lui-même est exilé. Il s’est aperçu qu’en dormant les visages de ces personnes sans abri étaient apaisés et ce sont ses impressions qu’il peint avec les paysages qui contrastent avec les couvertures, tissus aux couleurs vives.

Le trio de CMS collection devant l’oeuvre d’Anas ALBRAEHE qui présente un solo show.

Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh & Hesam Rahmanian.

Fabienne Leclerc
Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh & Hesam Rahmanian, Alluvium , 2022, Acrylique, encre, gesso, collage et scellant acrylique sur plaques d’argile et fer, ensemble de 10 plaques, 76 x 41 x 118 cm

Galerie In-Situ, Fabienne Leclerc présente un soloshow du trio d’artistes iraniens basé à Dubaï : Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh & Hesam Rahmanian. Les trois amis travaillent et vivent ensemble, ils ont quitté l’Iran pour Dubaï et se servent de tout ce qu’ils voient de ce monde d’ultra consommation en se l’appropriant et en y associant leur propre culture, vidéos, sculptures, céramiques, papiers peints, tout est bon pour eux. Ils adorent feue la Reine Elisabeth II et ont revisité son règne en détournant un livre de Taschen avec leurs propres dessins ce qui a donné un nouveau livre Her Majesty ?

Fabienne Leclerc
Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh, Inesam Rahmanian Madamo Tussauds (Hor Majosty). 2020-2022 Collage and acrylic on canvas (pycn, 1805 x 16/ cm / Galerie In Situ Fabienne Leclerc

J’ai beaucoup aimé également :

Galerie Perrotin, ce sont les céramiques de Takashi Murakami, l’artiste pratique le Honkadori (pratique japonaise d’adaptation ou de copie) des pots que Rosanjin, artiste vénérée par Murakami, copiait autrefois des marchandises Shigaraki et Oribe.

Anne-Laure Buffard, toute nouvelle venue présente les peintures, broderies très poétiques des deux soeurs coréennes Park Chae Dalle et Park Chae Biole. Leur installation près de la Gare de l’Est à la Caserne était magnifique. Park Chae Dalle tricote ses toiles qu’elle peint ensuite, cela donne des tentures très aériennes qui semblent voler autour de nous.Park Chae Biole, peint des paysages , les couleurs sont très contrastées, elle utilise des objets qu’elle peint crée des petites maquettes en terre cuite, en bref les deux soeurs ont deux personnalités très affirmées.

Park Chae Biole
Vue du Duo Show « Wandering Gazes » de Park Chae Biole et Park Chae Dalle présenté sur le stand de la Galerie Anne-Laure Buffard Inc. à Asia Now – Courtesy Anne-Laure Buffard Inc. ©️ Wonwoo Kim

L’Iran encore, avec deux artistes Golnaz Payani et Parastoo Ahovan, toutes deux s’inspirent des tapis persans et créent des oeuvres textiles en utilisant le détissage des fils de soie ou de lin.

Et pour finir quelques incontournables !

  • Bao Vuong
  • Galerie RX

ASIA NOW

Monnaie de Paris

19 – 23 octobre 2022

11 Quai de Conti, 75006 Paris

AsiaNow

Off-site Program : L’Asie Maintenant

Musée national des arts asiatiques – Guimet

https://www.guimet.fr

6 Place d’Iéna, 75116, Paris

Marie Jacquier Communication

A2Z Gallery

Yeo Workshop

Aktis Gallery

Galerie RX

Galerie Almine Rech

Galerie 208

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :