PARIS+ by ART BASEL / 1Edition

Lucio FONTANA
Lucio FONTANA Concetto Spaziale, La Fine di Dio, 1963 oil, holes, gashes and graffiti on canvas 178 x 123 cm (705/64 x 4827/64 inch) / Galerie TornabuoniArt

Mercredi 19 octobre, évènement très attendu de cette rentrée, Paris+ by Art Basel ouvrait ses portes aux visiteurs venus du monde entier découvrir cette première édition. Du jamais vu pour une première matinée réservée aux collectionneurs, embouteillages dans les allées, le monde de l’art contemporain s’était donné rendez-vous au Grand Palais éphémère, « the place to be  » ! confirmant ainsi Paris comme première place de l’art.

Au fond : AI WEIWEI Sleeping Venus (After Giorgione), 2022 lego bricks 308 x 500.5 cm - Au 1er plan Shilpa GUPTA Untitled,2020-2021 polymer resin, wood 182 x 100 x 87 cm - Galerie Neugerriemschneider
Au fond : AI WEIWEI Sleeping Venus (After Giorgione), 2022 lego bricks 308 x 500.5 cm – Au 1er plan Shilpa GUPTA Untitled,2020-2021 polymer resin, wood 182 x 100 x 87 cm – Galerie Neugerriemschneider

Cette éblouissante première édition a réussi son pari ambitieux de réunir le rayonnement artistique de Paris et la puissante force de frappe d’Art Basel. Les meilleures galeries internationales ainsi que les plus importants collectionneurs étrangers sont enfin de retour dans la capitale française!

Caroline et moi avions rendez-vous avec Marie-Laure de Clermont-Tonnerre, fondatrice du cercle de mécènes Londonien Spirit Now London, partenaire de TheGazeofaParisienne. Ce cercle très dynamique a créé un nouveau prix éponyme (article à suivre).

Galerie VALLOIS
Marie-Laure de Clermont-Tonnerre, Caroline et moi avec l’artiste Pierre SEINTURIER / Galerie VALLOIS

Les grands noms de l’art moderne sont là comme ce chef-d’oeuvre de Lucio Fontana, je me souviens de la splendide rétrospective au Musée d’Art moderne de Paris, plus loin, un solo show magnifique de Georges Mathieu, ses très belles années de 1951 à 1962 et ainsi de suite, c’est au tour de Picabia, et aussi le grand ami et beau-frère de Marcel Duchamp, Jean Crotti qui je trouve est encore méconnu ou encore une petite toile de Dorothea Tanning galerie 1900/2000.

Georges MATHIEU Applicat Prazan
A gauche : Georges MATHIEU (1921 – 2012)
Uranus II, 1953 – Huile sur toile – Titrée et datée au dos sur le châssis
130 x 196 cm – à droite : vue du stand / Galerie Applicat Prazan

Mais revenons à l’art contemporain, les galeries présentent chacune les stars Alex Katz, très présent dès l’entrée sur le stand LVMH avec ce portrait du jeune Louis Vuitton imaginé librement par l’artiste d’après une photographie de lui plus âgé, ce sont aussi les tulipes jaunes ou ces portraits féminins si reconnaissables avec ces couleurs acidulées.

Alex KATZAlex KATZ
A gauche : Alex KATZ Split 9, 2022 – Huile sur toile – 182.9 x 243.8 cm / Galerie Gladstone
A droite : Alex KATZ Louis Vuitton le jeune,2017 – huile sur toile -Collection Louis Vuitton – Copie d’exposition

Ai Weiwei, Baselitz, Olafur Eliason, Laure Prouvost, Zeng Fanzhi …

Les galeries françaises jouissent d’une belle représentation, on en compte une soixantaine parmi les 156 participants. Les incontournables, Kamel Mennour, Perrotin, Lelong, Templon, Vallois, Almine Rech etc.. sont bien sûr là, parmi elles dans les deux espaces se trouvent une quinzaine de galeries émergentes telles la galerie Heidi avec l’artiste Akeem Smith, la galerie Veda et l’artiste Monique Mouton …

Nathalie Obadia présente une oeuvre de l’artiste afro-américaine Mickalene Thomas que nous pouvons voir aussi au musée de l’Orangerie, l’artiste s’inspire du pop-art et de l’histoire de l’art tout en traitant les questions de genre et de racisme. Dans la même galerie, une sensuelle peinture de Laure Prouvost s’enveloppe d’un titre tendre, The Octopus Body, In the softness of your presence.

Brigitte KOWANZ
Brigitte KOWANZ Le message codé de cette ecriture cause la constitution de sa forme, 1986/2009 neon, aluminium, lacquer. 200 x 102 x 12 cm Ex. 2/3 + 2AP / Galerie Krinzinger, Vienna

Dans la deuxième partie, toujours l’excellence, nous retrouvons Nathanaelle Herbelin dans un duo show avec Anne-Charlotte Finel, galerie Jousse Entreprise, Philippe Jousse nous montre ce roman de Marie Darrieussecq Être ici est une splendeur qui a inspiré l’artiste. Toutes les œuvres sont déjà sold out!

Nathanaëlle  HERBELIN
Nathanaëlle HERBELIN Linge noir, 2022 huile sur toile / oil on canvas 20,5 x 23 cm/ Galerie Jousse Entreprise

Puis ce sont des jambes dans un sublime cadre en marqueterie de nacre d’un jeune artiste new-yorkais qui nous arrêtent, Bunny Rogers, une œuvre déjà vendue à 115000€ .

Bunny ROGERS
Bunny ROGERS – TBT, 2021 Fine Art Print on Hahnemühle PhotoRag Ultrasmooth 305g, mother of peari frame 173.3 x 220.3 x 7.5 cm / 68 × 86 1/2 x 3 in / Galerie Société

Bientôt Noël ! Après les 8 dessins 100 questions, 50 lies vus dans la première partie galerie Gladstone, place au sapin décoré de Philippe Parreno, galerie Pilar Corrias , rappelant l’ouverture de l’espace en 2008, date à laquelle l’artiste avait commencé cette série Fraught Times, ce sapin sans vie est aussi une manière d’interrogation sur la déforestation et toujours les enjeux climatiques.

Philippe PARRENO Silent Transformation (Anathema), 2022 Polychromic sculpture: painted stainless steel and glass 223 x 150 x 188 cm 87 3/4 x 59 x 74 in (PAR 2020003) / Galerie Pilar Carias

Il y a aussi les fameux Dogs de Xavier Veilhan, blanc ici ou violet à la galerie Andrejn Schiptjenko , ces dogs avaient été exposés « Romy and the dogs » sur le toit du MAAT à Lisbonne, l’artiste joue avec le classicisme de la sculpture française et les matériaux utilisés, ici de l’aluminium.

Au fond : Cornelia BALTES KO Au, 2021 Acrylic and oil stick on canvas. 180 x 130 x 3 cm (707/8×511/8 x11/8 in.) Au 1er plan : Xavier VEILHAN Dog nr. 2, 2019 Aluminium, polyurethane paint. 109.4 x 140.7 x 40.8 cm (42 7/8 × 55 1/8 x 15 3/4 in.) Galerie Andréhn-Schiptjenko

En passant, un arrêt sur le stand de la Ville de Paris le FMAC autrefois dirigé par Noëlle Chabert, merveilleuse directrice du musée Zadkine, qui nous a quittés cette année, la ville a un budget d’acquisition d’environ 150000 euros chaque année qu’elle consacre à de nombreux artistes cette année Damien Deroubaix, Mimosa Echard (lauréate du Prix Marcel Duchamp), Caroline Achaintre que nous retrouvons galerie Art Concept …

Caroline ACHAINTRE Croaker 2022 Laine tuftée à la main Hand tufted wool 235 × 367 cm / Galerie Art Concept

Et voilà pour cette visite de The Gaze, il reste encore cette journée de dimanche pour profiter de cet événement artistique parisien. A votre tour de faire votre sélection.

Florence & Caroline

En images :

  • Continua

Art Basel

Paris+ par Art Basel

19 oct. 2022 – 24 oct. 2022

12h – 19h

Grand Palais Éphémère
2 place Joffre – 75007, Paris

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :