Sebastião Salgado – au Royal Monceau Raffles

Sebastiao Salgado - Royal Monceau ©Thegazeofaparisienne

Sebastiao Salgado – Royal Monceau
©Thegazeofaparisienne

Sebastião Salgado – Genesis

Jusqu’au 30 juillet 2016

Art District – Le Royal Monceau Raffles

Pop corn et macarons de Pierre Hermé, le plus grand pâtissier du monde étaient de rigueur lors de la projection,  mercredi dernier, du film Genesis du photographe Sebastião Salgado au Royal Monceau Raffles dans leur sublime salle de cinéma. Le photographe a été élu ce même jour, à l’Académie des beaux-arts, dans la section photographie.

Sebastião Salgado

Sebastião Salgado – Salle de projection du Royal Monceau

Sebastiao Salgado est un photographe brésilien assez atypique. Il a d’abord suivi des études d’économie au Brésil, avant de s’exiler en France en raison de ses opinions politiques opposées à celle du régime en place. De 1971 à 1972, il travaille pour l’organisation internationale du café et c’est à cette occasion qu’il découvre l’Afrique et commence à photographier. Il entre ensuite dans les agences Sygma et Gamma, puis Magnum. Il quitte ensuite Magnum pour créer avec sa femme sa propre agence photographique Amazonas Images Presse, ce qui lui laisse plus d’indépendance et de liberté dans son travail.

Sebastião Salgado

Sebastião Salgado

il apparait comme évident que les intentions morales et esthétiques sont indissociables chez Sebastiao Salgado. Salgado par sa sensibilité, son émotion et sa technique parvient à transformer un paysage en décor, par cette composition construite. En effet, la composition apparait comme pyramidale et ascensionnelle.  Cette beauté n’est pas dénuée de sens, au contraire l’artiste a vocation à nous faire passer un message fort en faisant appel à notre sensibilité esthétique.  Salgado va plus loin : il interroge notre manière trop rapide de voir, notre volonté de glisser sur les faits.

Une des particularités de Salgado, qui le distingue des autres photojournalistes de son temps, est également son utilisation du noir et blanc.

Le film Genesis est une ode à la nature, un moment spirituel de l’artiste qui la photographiait pour la première fois. Au cours de ce voyage dans des contrées fabuleuses de la planète, Sebastião Salgado s’est posé de grandes questions, dont une essentielle : « Pourquoi passer de l’homme à la terre ? « . Il s’est demandé comment il allait procéder devant cette immensité.

Sur les pas de Darwin qui a séjourné 54 jours dans les Galapagos, le photographe et son équipe y sont restés 4 mois. Ils sont passés par les mêmes endroits, et cela leur a laissé l’impression de mieux comprendre les espèces et la théorie  de l’évolution.

Sebastiao Salgado : « J’ai pu découvrir qu’on est une infime partie de toutes les espèces , même les natures mortes sont vivantes « 
« J’ai compris que Le plus grand voyage que j’ai fait est celui que j’ai pu faire à l’intérieur de moi même « 
Je me mettais assis pour voir la planète,  j’ai compris que j’étais un petit atome dans ce corps énorme la planète (…) Il y a une énorme rationalité à l’intérieur de chaque espèce »

« Avant de commencer ce travail, je croyais que notre espèce était perdue, à cette époque j’étais profondément déçu, aujourd’hui je suis profondément optimiste. Mais je ne suis pas optimiste pour notre espèce mais pour notre planète, à l’époque j’ai raisonné seulement en terme d’une seule espèce, or, on fait partie d’un tout, ce n’est pas important qu’on disparaisse comme espèce, parce que la planète a une capacité de se refaire, de construction. Rien n’est grave de ce qu’il se passe sur la planète, c’est grave seulement pour nous, notre espèce et certainement qu’avec le comportement que nous avons aujourd’hui, nous disparaitrons et la planète en très peu de temps se reformera. Et donc je suis très optimiste aujourd’hui, même en sachant que notre espèce est compromise, mais je suis optimiste pour ma planète »

Sebastiao Salgado - Royal Monceau ©Thegazeofaparisienne

Sebastiao Salgado – Royal Monceau
©Thegazeofaparisienne

De cette grande expédition est sorti un livre édité par les éditions Taschen, une exposition Genesis que nous avons pu peut-être voir à la Maison Européenne de photographie en 2013 et aujourd’hui celle que nous pouvons découvrir dans la galerie Art District du Royal Monceau.
C’est aussi une possibilité de passer un moment dans la belle Librairie des Arts dirigée par Marie de Jacquelot, un écrin de luxe pour une sélection de livres d’art, qu’on aime feuilleter.

Salgado "Gensesis" - Edition Taschen ©Thegazeofaparisienne

Salgado « Gensesis » – Edition Taschen
©Thegazeofaparisienne

Dans ce palace très branché art et littérature, des oeuvres parsèment les chambres, les salons, pourquoi pas s’y arrêter, prendre un livre et s’installer pour prendre un verre et déguster les pâtisseries féériques de Pierre Hermé…

Florence Briat Soulié

Expo à la MEP 25.09.2013 – 05.01.2014

Librairie des Arts ©Thegazeofaparisienne

Librairie des Arts
©Thegazeofaparisienne

Exposition au Royal Monceau Raffles – Art District – jusqu’au 30 juillet

41 avenue Hoche – 75008 Paris.

Le Royal Monceau Film Club présente

Le sel de la Terre, un voyage avec Sebastião Salgado de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado

le 3 juillet 2016  à 18h

sur réservation dining.paris@raffles.com

Tel : 33 (0) 1 42 99 98 81

flyer de la projection du 3 juillet au Royal Monceau film club.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s