Icônes de l’art moderne. La collection Chtchoukine

C’est une épure du Palais Troubetskoï, que nous découvrons à l’intérieur du nuage de l’architecte Frank Gerhy qui abrite la fondation Louis Vuitton. La foule est au rendez-vous et l’exposition ne désemplit pas, ouvrant ses portes jusqu’à 21h le samedi soir (et même 23h le vendredi), de quoi arriver ébloui et fourbu au dîner qui suit notre visite.

La salle Matisse (Le salon rose) au Palais Troubetskoï, début 1920 ©Moscou, Musée d’Etat des Beaux-Arts Pouchkine. Photo ©Musée d'Art Moderne Occidental, Moscou

La salle Matisse (Le salon rose) au Palais Troubetskoï, début 1920 ©Moscou, Musée d’Etat des Beaux-Arts Pouchkine. Photo ©Musée d’Art Moderne Occidental, Moscou

Car la collection est éblouissante réunissant de nouveau, pour la première fois, sur 4 étages, près de la moitié des œuvres originellement acquises par Chtchoukine puis dispersées par Staline dans les principaux musées russes. Si on a gagné en épure avec un accrochage totalement contemporain par peintre et par époque, on a perdu le charme de l’amoncellement de toiles qui recouvraient les murs du Palais Troubetskoï demeure de Chtchoukine et sa famille, telles des icônes. On nous laisse néanmoins voir cet intérieur incroyable, à l’entrée des salles d’exposition sous forme de panneaux photo en noir et blanc recouvrant le mur avant l’entrée dans les salles d’exposition.

Claude Monet, Le Déjeuner sur l’herbe, 1866 ©Moscou, Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine

Claude Monet, Le Déjeuner sur l’herbe, 1866 ©Moscou, Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine

Cézanne, Matisse, Picasso, Monet et Gauguin ce sont des œuvres majeures qui sont acquises par Chtchoukine dès la fin du 19ème siècle, confirmant un talent de collectionneur visionnaire qui nous donne à voir l’évolution de ses artistes préférés, Cézanne et Picasso en tête, dont on perçoit les influences et les évolutions respectives, depuis l’impressionnisme de Cézanne jusqu’au au cubisme de Picasso.

Fondation Louis Vuitton- Architecte : Frank Gerhy

Fondation Louis Vuitton- Architecte : Frank Gerhy

Il est si difficile de faire un choix que l’on s’imagine volontiers collectionneur, je citerai quatre toiles parmi les merveilles de Sergueï Chtchoukine : le mardi gras de Paul Cézanne qui représente Pierrot et Arlequin, habituellement exposé au Musée Pouchkine, les trois femmes de Picasso véritable développement aux demoiselles d’Avignon, le sublime atelier rose de Matisse restauré par la fondation Vuitton, et enfin le déjeuner sur l’herbe de Monet devant lequel il est difficile de retenir son émotion.

Chtchoukine a terminé sa vie à Paris en 1936, exilé avec une demi-douzaine de ses toiles.

Myriam Trefi

Fondation Louis Vuitton

22 Octobre 2016 – 20 février 2017

Commissariat : Anne Baldassari

Partenariats : Musée Pouchkine, Musée de l’Ermitage

Icônes de l’art moderne. La collection Chtchoukine. Catalogue de l’exposition Sous la direction d’Anne Baldassari Éditions Gallimard

Icônes de l’art moderne. La collection Chtchoukine.
Catalogue de l’exposition
Sous la direction d’Anne Baldassari Éditions Gallimard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s