Martine Martine

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

ENGLISH VERSION (click here)

Le hasard fait parfois très bien les choses et il m’a permis cette fois-ci de rencontrer Martine Martine une artiste étonnante.
Je me trouvais au Centre Pompidou, lorsqu’une charmante dame m’entend parler de Balzac , et me propose alors d’aller visiter l’exposition de Martine Martine galerie Nicolas Deman, juste à côté de la Palette (Paris 6e).

Martine Martine dans son atelier ©TheGazeofaParisienne

Martine Martine dans son atelier
©TheGazeofaParisienne

Et c’est ainsi qu’à débuté mon histoire avec l’artiste, suite à cette visite, je l’appelle et rendez-vous est pris dans son atelier.

Jour J. j’arrive accompagnée d’Emilie et nous rencontrons Martine Martine, toute frêle devant des toiles et sculptures géantes, très vite,  je suis enchantée par sa vivacité, sa joie de vivre et surtout sa générosité !

Nous sommes accueillies à bras ouverts dans ce superbe atelier. Se chevauchent plâtres, toiles, bronzes, peintures à l’huile, gouaches, bijoux, photos de familles, citations de Balzac, récompenses. Tout est merveilleusement bien classé, c’est un désordre organisé. 

Vue de l'atelier ©TheGazeofaParisienne

Vue de l’atelier
©TheGazeofaParisienne

Martine Martine est une artiste chaleureuse, rêveuse et surtout très ambitieuse. Baigné dans la lumière, l’atelier de l’artiste est un lieu où on s’y sent bien. Une sensation de plénitude flotte parmi toutes ces oeuvres et la présence de cette grande artiste. 

Nous nous retrouvons face à d’immenses toiles de Balzac,  l’écrivain est représenté avec une figure large, un sourire immense et des couleurs souvent vives, bleues, vert, rouge…

« En réalité, je n’arrive pas à l’atelier avec un objectif déterminé ou préconçu ; rien n’étant prémédité, je ne sais jamais d’avance ce que je ferai ni même si je vais sculpter, peindre ou dessiner et donc, un certain état de vacuité intérieure ne m’émeut pas » Martine Martine entretien avec M.-F. Sassier « Balzac jour & nuit »

Intriguée par son nom, je lui demande d’où vient-il ?  elle me raconte alors que très jeune artiste, un peu timide elle répond à un journaliste qui lui demandait son nom : « Martine », celui-ci lui demande son prénom et elle répond aussi « Martine », ce jour là le journaliste l’avait baptisée de son nom d’artiste sans le savoir « Martine Martine » !

Conférence Yves Gagneux du 7 avril 2016 en présence de Martine Martine et de Cécile Navarra. Médiathèque Troyes. ©TheGazeofaParisienne

Conférence Yves Gagneux du 7 avril 2016 en présence de Martine Martine et de Cécile Navarra. Médiathèque Troyes.
©TheGazeofaParisienne

Son enfance Troyenne baignée de littérature, peinture, une atmosphère « Luxueuse et Proustienne » comme disait son père, sa grand-mère tenait un salon littéraire, des parents passionnés, chacun dessinait, peignait très bien. Egalement très proches d’un autre Troyen,  l’artiste Maurice Marinot qui dessinait la famille sous toutes les coutures!

Pendant la guerre la famille se réfugie à Valençay là où sont cachés les chefs-d’oeuvre du Louvre, ses parents rencontrent les conservateurs et c’est l’occasion d’approfondir leurs connaissances muséales en écoutant telle ou telle analyse de tableau.

Martine Martine "Les danseuses dorées" 1986 Lavis d'encre de couleur 50 X 32 cm

Martine Martine
« Les danseuses dorées » 1986
Lavis d’encre de couleur
50 X 32 cm

Elle fût à bonne école, cette petite fille de collectionneurs, entourée des grands maîtres Derain, Marinot…, elle n’avait qu’une envie, peindre, sculpter, Derain à qui ses parents demandaient conseil lui avait  dit « Regardez  les oeuvres des maîtres, puis oubliez-les »

Depuis dix ans environ, Martine Martine est animée par une passion Balzac  ! et jour après jour elle dessine, peint, sculpte des Balzac, des carnets de plus de 40 pages se remplissent de ses portraits, les pages défilent sous mes yeux… Un de ses bronzes est à Saché la propriété de Balzac, nous pouvons voir une peinture également à la maison de Balzac à Paris.

"Quasimodo" Résine - Fonderie de la Plaine ©TheGazeofaParisienne

« Quasimodo » Résine – Fonderie de la Plaine
©TheGazeofaParisienne

Cette passion est venue après une autre,  il y a eu celle des sumos japonais qui a suivi celle des chevaux, les tribus, les mains, les concerts  et ainsi, les années passent et l’artiste se fixe sur un sujet.

Les mains ont une histoire troublante qui montre la grande sensibilité de l’artiste. Le 11 septembre 2001, elle peint des mains et une de ses amies la prévient du drame à New-York et elle arrête tout. Quelque temps après des amies américaines passent, regardent cette peinture, et voient sur la toile des tours, l’incendie et onze mains qui implorent.

Martine Martine "Quasimodo" Bronze

Martine Martine
« Quasimodo » Bronze

Ces passons sont parfois initiées par des évènements insignifiants, comme la carte postale d’une amie japonaise qui lancera le sujet des sumos, Martine a fait de nombreux voyages au Japon mais pourtant n’a jamais vu de combats de sumos.

Emilie Renault ©TheGazeofaParisienne

Emilie Renault
©TheGazeofaParisienne

La visite continue dans ce labyrinthe et je découvre au fur et à mesure toutes ces oeuvres sculptures, peintures, gravures et même bijoux comme cette bague qu’elle porte, l’artiste ne cesse de créer, d’innover, elle s’intéresse à toutes les techniques. J’aperçois une gravure de « Mains » qu’elle a gravé elle même.

Elle me montre le premier Balzac, je comprends qu’à chaque fois la sculpture précède la peinture. Ce qui me surprend à chaque fois que je découvre ses oeuvres c’est la force et l’énergie que dégage cette femme à l’apparence si fragile ! Sans hésitation elle s’attaque à un monstre de la littérature Balzac, celui que Rodin a mis 7 ans à sculpter ! Comme si elle recherchait inlassablement une vérité en répétant sans cesse par ses dessins et sculptures les traits de l’écrivain, je me demande ce qu’elle veut vraiment atteindre, j’ai l’impression qu’elle ne le sait pas elle-même…

Fonderie de la Plaine - Séance de signature. ©TheGazeofaParisienne

Fonderie de la Plaine – Séance de signature.
©TheGazeofaParisienne

N’ayant jamais vu la fonte d’un bronze j’ai la chance de l’accompagner à la fonderie de la Plaine à l’occasion de la fonte de son Quasimodo de 2m . Quelle expérience ! La technique utilisée est la cire perdue.  Martine fait quelques petites retouches sur des petites danseuses, puis le moment arrive, et nous nous dirigeons dans une sorte de cave,  et là,  le spectacle est vraiment impressionnant, une boule de feu (le bronze liquide)  coule dans les moules, opération parfaitement réussie !

"Anna et l'homme des bois" 1978-1979 Musée d'art moderne de Troyes ©TheGazeofaParisienne

« Anna et l’homme des bois » 1978-1979
Musée d’art moderne de Troyes
©TheGazeofaParisienne

En ce moment une exposition »Balzac, jour après jour… »  lui est consacrée à Troyes dans la médiathèque, la commissaire d’exposition Cécile Navarra y montre une série de lavis représentant des portraits de Balzac et des bronzes, ses oeuvres une cinquantaine sont placées au milieu d’autres dessins et caricatures de l’écrivain.

Je voudrais terminer mon article sur la vision de cette sculpture, un couple « Anna et l’homme des bois » 1978-1979 que j’ai pu voir dans ce beau jardin du musée d’art moderne de Troyes créé par ses parents Pierre et Denise Levy.

Florence Briat Soulie

Remerciements :

A Guillaume Daban pour son aide efficace

Et bien sûr à Emilie Renault.

 

http://www.martinemartine.com/

Un catalogue raisonné rédigé par Daniel Marchesseau a été publié en 2015. Editions du Regard.

Cet ouvrage de 488 pages recense et reproduit l’intégralité du corpus de Martine Martine : peintures, lavis, sculptures, gravures, dessins, céramiques et bijoux, de 1949 jusqu’en 2015.

Catalogue raisonné de l’oeuvre de Martine Martine par Daniel Marchesseau

Musée d’art Moderne de Troyes – Collection Pierre et Denise Levy

http://www.mediatheque.grand-troyes.fr/webmat/content/balzac-jour-apres-jourpar-martine-martine

 

 

2 réflexions sur “Martine Martine

  1. Très beau papier Florence
    Voir le dossier de presse de l’exposition de troyes
    Nous sommes à 1300 lectures
    Atteindre les 2000 la mission du jour avant lundi !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s